Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 17:17
Arbre à chaos  De Petriconi Jeanne

Arbre à chaos De Petriconi Jeanne

Anna Chromy le manteau de la conscience-copie
Anna Chromy le manteau de la conscience-copie

LES 70 ANS DE L’UMAM A MENTON / ACTE III

Du 22 octobre 2016 au 31 janvier 2017

Galerie d’Art Contemporain du Palais de l’Europe

Du 22 octobre 2016 au 12 novembre 2016

Bibliothèque municipale L’Odyssée,

Carte blanche à Béatrice Heyligers, photographe

A l’occasion des 70 ans de la fondation de l’Union Méditerranéenne pour l’Art Moderne, une quinzaine d’expositions se sont déroulées sur les pourtours de la Méditerranée, réunissant plus de 150 artistes contemporains.

Plus d’une centaine de jeunes créateurs et artistes mondialement reconnus a été exposée à Menton, dans les palais et jardins.

Le troisième volet se déroule au Palais de l’Europe, du 22 octobre 2016 au 31 janvier 2017, à la Galerie d’art contemporain et dans la bibliothèque.

Cette exposition, réalisée conjointement avec l’UMAM et la Ville de Menton, réunira les oeuvres de plus de quarante artistes d’exception. Peintures, photographies, dessins, sculptures, vidéos et installations vous feront découvrir un monde de la création inattendu et exceptionnel.

En collaborant avec l’UMAM, la Ville de Menton renoue brillamment avec la tradition d’organiser des manifestations artistiques de haut niveau ; en effet l’UMAM, dès sa fondation par Matisse et Bonnard, avait déjà exposé dans ce même palais les oeuvres de ceux qui sont devenus de grandes références mondiales.

Gageons que les artistes que vous allez découvrir dès le 22 octobre auront le même destin :

Laurence Aëgerther, Marc Alberghina, Cécile Andrieu, Corinne de Battista, Philippe Beaufils, Bernard Bezzina, Ivana Boris, Thomas Bossard, Luca Bray, Matteo Carassale, Anna Chromy, Davide Disca, Gérard Eppelé, Ge Feng, Franta, Patrick Frega, Marc Gaillet, Val Giovanni, Jacques Godard, Gérard Haton-Gauthier, Nicolas Hermann & Gabrielle Laurin, KKF, Miryan Klein, Roland Kraus, Fred Laverne, Gianfranco Meggiato, Carlo Maglitto, Jacqueline Matteoda, Anthony Mirial, Gérald Panighi, Gilbert Pedinielli, Jeanne de Petriconi, Claudie Poinsard, Jonathan Ribeiro, Nicolas Rubinstein, Olivier Schmidt, Victor Soren, Stéphane Steiner, Gérard Taride, Sabry Tchalgadjieff, Helidou Xhiyha

Galerie d’Art Contemporain du Palais de l’Europe

Vernissage samedi 22 octobre 2016 à 11 h

Ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h Sauf les mardis et les jours fériés

Tarif : 3 €

Contact:

Simone Dibo-Cohen / 06 20 88 16 90

Commissaire des expositions, Présidente de l’UMAM

Franta fukus

Franta fukus

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 18:02
La Cité Interdite à Monaco. Vie de cour des empereurs et impératrices de Chine

En 2001, le Grimaldi Forum Monaco honorait « la Chine du Premier Empereur » à travers une exposition restée dans toutes les mémoires… Eté 2017, place à la dernière dynastie impériale chinoise, les Qing (1644 - 1911), pour célébrer ses fastes, ses goûts et sa grandeur.

« La Cité Interdite à Monaco. Vie de cour des empereurs et impératrices de Chine », dont le commissariat a été confié conjointement à M. Jean-Paul DESROCHES, Conservateur général honoraire - chargé du département Chinois au musée Guimet de Paris - et M. WANG Yuegong, Directeur du département de la vie impériale à la Cité Interdite, réunira un choix de près de 200 pièces d’exception, provenant de l'ancien palais des souverains chinois, ainsi que des prêts issus de grandes collections européennes et américaines (musée Cernuschi, musée du Louvre, Victoria & Albert Museum de Londres, Musées royaux d'Art et d’Histoire de Bruxelles, Arthur M. Sackler Gallery de Washington). C’est au cœur d’un lieu emblématique, ancré dans la mémoire collective et riche d’un patrimoine inestimable, que le public sera invité à pénétrer.

La Cité interdite est l'un des ensembles palatiaux les plus prestigieux qui existent et le site le plus visité au monde avec quelques 10 millions d'entrées par an. A la fois palais et musée, c'est autour de lui que la nouvelle capitale de Pékin s'est ordonnée. La Cité interdite a surgi ex-nihilo de la volonté du 3ème des empereurs des Ming et fut construite d'un seul jet entre 1406 et 1420. Elle deviendra le berceau du pouvoir où se succéderont les empereurs Mandchous sur près de trois siècles.

La personnalité des empereurs Qing est au centre de ce projet et plus particulièrement les souverains Kangxi (1662-1722), Yongzheng (1723-1735) et Qianlong (1736-1795), qui entendent être des parangons de la culture chinoise. En tant que représentant du Ciel sur terre, l'empereur, dit le « Fils du Ciel », est un être omnipotent, à la fois chef militaire, chef religieux et chef des lettres. Le public découvrira des témoignages insignes liés à ces différentes fonctions : portraits, costumes d’apparats, mobilier, objets précieux, instruments scientifiques, ... dont certains comptent parmi les « trésors nationaux ». Dans la tradition du peuple Mandchou, dont la puissante armée des « Huit Bannières » va se rendre maître de la Chine à partir de 1644, les conquêtes militaires des empereurs Qing seront également représentées à travers divers objets et des gravures illustrant leurs campagnes victorieuses.

Sous le règne des Qing, la part belle revient à la culture. Illustrant le goût officiel à l’une des périodes d’apogée de l’histoire de la civilisation chinoise, les diverses formes d’expression de l’art chinois, qui exercent à l’époque une influence notoire sur l’Occident, seront mises en exergue : les arts du pinceau, à travers la calligraphie et la peinture, l’univers des arts décoratifs, avec un cabinet des porcelaines et un cabinet des laques, la musique et l’opéra. L’excellence et le raffinement de cet art ont laissé un héritage encore très présent aujourd’hui comme le démontrera l’impressionnant écran-paysage de Zhang Daqian (1899-1983), l’un des plus légendaires peintres chinois du XXème siècle.

Conçu comme une visite au gré des salles du Palais jusqu’aux jardins de la Cité interdite, le parcours chemine à travers les lieux emblématiques de la cité-palais (temple du Ciel, salle du trône, temple bouddhique, temple des ancêtres, pavillon de thé) plongeant le public dans un voyage au cœur de l’Histoire d’une civilisation plurimillénaire.

La scénographie de l’exposition abordera ce sujet de patrimoine de manière moderne et didactique grâce, notamment, à la présence de deux maquettes de temples monumentales (China Red Sandalwood Museum, Beijing), d’archives audiovisuelles inédites et d’une visite immersive au cœur du Palais de la Cité Interdite.

RECU PAR HERVE' ZORGNIOTTI - DIR. COMMUNICATION GRIMALDI FORUM

La Cité Interdite à Monaco. Vie de cour des empereurs et impératrices de Chine

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 17:55
Quinzaine des théâtres à Nice

Quinzaine des théâtres à Nice

Pendant deux semaines, laissez-vous emporter par la magie du théâtre !!

Du lundi 10 au dimanche 23 octobre, la Ville de Nice propose d’offrir un coup de projecteur aux théâtres niçois avec la QUINZAINE DES THÉÂTRES.

Pendant deux semaines, cette deuxième édition proposera une mise en lumière de la diversité et de la richesse de la scène théâtrale niçoise et du dynamisme de ses salles. Elle offrira ainsi un coup de projecteur sur la programmation de 21 salles niçoises et une découverte du théâtre sous toutes ses formes.

A l’affiche : 104 spectacles de compagnies professionnelles et amateur à des tarifs attractifs « spécial quinzaine », des ateliers, des conférences, des visites, des expositions.

La Ville de Nice propose un site dédié à la QUINZAINE DES THEATRES : http://quinzainedestheatres.nice.fr/

Ce week-end au théâtre de la Cité à Nice

LE SYSTEME RIBADIER de Georges Feydeau

Vendredi 14 octobre à 20h30 - Samedi 15 octobre à 20h30 - Dimanche 16 octobre à 15h00.

Le Système Ribadier est une comédie en trois actes qui s'inscrit dans la grande tradition du vaudeville. Ribadier est le second mari d'Angèle, veuve de "feu Robineau". Devenue très suspicieuse, suite aux tromperies de son ex-mari, Angèle a développé une jalousie frisant la paranoïa et surveille étroitement les activités de son deuxième époux. Mais Ribadier possède un don : l’hypnose !

Durée : 1h30

Depuis 2010, la Compagnie Miranda assure avec passion la direction artistique de ce théâtre de 180 places, idéalement situé en centre ville. Avec une programmation tout public variée mêlant théâtre, humour, concerts et spectacles jeune public, le Théâtre de la Cité est devenu un lieu incontournable de la culture à Nice.

Chaque année, il accueille plus de 100 spectacles et environ 70 compagnies. que ce soient des troupes émergentes, des grands noms du théâtre (Francis Huster, Gad Elmaleh, Clémentine Célarié, Judith Magre, François-Xavier Demaison, Fred Testot, Kyan Khojandi, Manu Payet…).

La salle est accessible aux personnes en situation de handicap.

Informations et Réservations :

04 93 16 82 69 - reservation@theatredelacite.fr

www.theatredelacite.fr

RECU PAR DIDIER FINCO

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 16:56
CRISTINE PEDOTTI

CRISTINE PEDOTTI

Les Colloques de Menton « Penser notre temps »

Samedis 15 et 22 octobre 2016

Théâtre Francis Palmero – Palais de l’Europe

Conférences-débats

Accès libre

***

La saison automnale arrive tranquillement mais sûrement apportant avec elle la dix-septième édition des Colloques de Menton « Pener notre temps ».

Placée sous haute surveillance, cette manifestations culturelle sera reconduite, comme l’an passé, sur deux samedis (au lieu de quatre) proposera trois tables rondes et un grand entretien.

Deux après-midi et quatre temps forts pour s’instruire en écoutant des personnalité intellectuelles et scientifiques débattre de l’actualité.

Comme disait André Malraux « il ne s’agit pas de nous réfugier dans notre passé mais d’inventer l’avenir qu’il exige de nous ».

Animées par des journalistes, ces conférences-débats se dérouleront au théâtre Francis Palmero les 15 et 22 octobre à 14h30 et 16h30.

04 92 41 76 76

Concours des Colloques

Chaque année, un concours portant sur l’un des thèmes débattus est ouvert aux collégiens et lycéens de la Ville. Il offre aux lauréats la possibilité d’assister à la séance des questions au Gouvernement, puis de visiter cette institution de la République.

Les prix du concours 2016 seront remis aux participants le samedi 15 octobre à 11h au Palais de l’Europe, salon de Grande Bretagne.

Direction des Affaires Culturelles / 04 92 10 50 16

Samedi 15 octobre

14h30 : Le retour de la violence

Aldo Naouri, Mémona Hintermann, Gaston Kelman, Christophe Bourseiller

Animé Par Nicolas Galup

16h30 : Ils nous parlent du monde qui vient

Eugénie Bastié, Laetitia Strauch-Bonart, Charles Consigny, Alexandre Devecchio

Animé par Olivier Biscaye

Samedi 22 octobre

14h30 : Le Pape François et le Vatican

Bernard Lecomte, Jean-François Colosimo, Caroline Pigozzi, Christine Pedotti

Animé par Eric Neri

16h30 : En quête de sens

René Guitton

Animé par Patrice Zehr

Les Colloques de Menton « Penser notre temps »Les Colloques de Menton « Penser notre temps »
Les Colloques de Menton « Penser notre temps »Les Colloques de Menton « Penser notre temps »
Les Colloques de Menton « Penser notre temps »Les Colloques de Menton « Penser notre temps »

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 16:30
NIZZA: SETTIMANA ITALIANA NEL MONDO

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 21:12

FONDATION / IMPERATRICE COURAGE

 

Elle a cette dignité qui donne l’impression que les Dieux la regardent sans cesse du haut de l’Olympe. La vie de l'Impératrice Farah Palhavi est si exceptionnelle et si cruelle en même temps. Restée fidèle à la symbolique de son titre, elle assume avec courage son Destin. En mémoire de son fils, elle crée la Fondation Prince Ali Reza pour transmettre le Patrimoine historique et culturel de l’Iran, qui n’avait jamais cessé d’être au cœur de la pensée du Prince Ali Reza.

Elle souhaite aussi affirmer la scène artistique iranienne au plan international. Ses engagements passés en faveur de l’art de la culture l’ont conduite à créer le premier musée d'art contemporain dédié aux artistes qu’elle aimait et qu’elle aime toujours… Ancrée dans le présent, elle se préoccupe de la régression de la condition de la femme iranienne et de l’avenir politique de son pays pour lequel elle  «garde espoir malgré tout»

portrait de Bruno Bebert

portrait de Bruno Bebert

SILVIA VALENSI : Pouvez vous nous dresser le portrait de votre fils le Prince Ali Reza en mémoire de qui vous avez fondée cette Fondation ?

Sa Majesté FARAH PAHLAVI : Le Prince Ali Reza était un intellectuel doté du sens de l’humour qui a toujours caractérisé mes enfants. Très jeune, il s’était forgé une identité nationale et culturelle très forte. Dès 13 ans, ce jeune garçon bouleversant de sérieux et de patriotisme emportait avec lui, lors de notre départ, le drapeau iranien.

Il a fait ses études universitaires à Princeton et à Columbia pour étudier la musique (traditionnelle et classique), les langues puis à l’Université d' Harvard pour un doctorat sur l’histoire préislamique qu’il était en train de finir. Il s'était passionné par l’histoire de Cyrus le Grand, premier roi de l’ancienne Perse qui fonda un empire cohérent par ses conquêtes, sa diplomatie et sa tolérance en matière religieuse et politique. Il libéra les esclaves de Babylone en 539 avant J-C et, lorsqu’il établit l’égalité raciale, il déclara que chacun avait le droit de choisir sa religion. Ces décrets et bien d’autres furent enregistrés sur un cylindre d’argile** rédigé en akkadien et en caractères cunéiformes. Jefferson s’en était d’ailleurs inspiré pour écrire la Constitution des Etats-Unis d’Amérique. Aujourd’hui, l’authentique cylindre qui se trouve au British Muséum de Londres, avait été exposé en Iran, lors des célébrations des 2.500 ans de l’Empire Perse. Nous savons qu’il en existe des copies en Iran et qu’une autre se trouve aux Nations Unies.

Le Prince Ali Reza s’était complètement investi dans ses recherches car il était profondément attaché à son pays. En travaillant sur la mémoire historique de l’Iran, il essayait de vivre pleinement son identité d’Iranien ou comme le disait si joliment le Président Léopold Sédar Senghor, son irannité .C'est d’ailleurs le cas pour les iraniens vivant aujourd’hui en exil et d’autant plus pour nos compatriotes vivants en Iran.

**Ce document antique est considéré comme la première Déclaration des droits de l’Homme dans le monde. Traduit dans les six langues officielles de l’ONU, ses clauses sont analogues aux quatre premiers articles de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

*Sa biographie : Le Prince Alireza Pahlavi est né à Téhéran, Iran le 28 avril 1966. De 1970 à 1974, il est élève de l’école primaire au lycée Razi et de 1974 à 1979 à l’école Reza Pahlavi.

Puis à New York, de 1979 à 1980, il est élève de l’école secondaire à l’école Saint-David.

Au Caire en Egypte, de 1980 à 1981, il est élève de l’école secondaire, au collège américain.

Au Etats-Unis, de 1981 à 1984 Il étudie ensuite, à Williamstown dans le Massachusetts, au Mt. Greylock Regional High School.

En 1988, Il reçoit sa licence (Musique/Ethnomusicologie) à l’Université Princeton et sa maîtrise (étude de l’Iran Ancien) de l’Université Columbia en 1992. Il poursuivait ses études de doctorat à l’Université Harvard, sur l’Iran préislamique. Le Prince Ali Reza était un pilote ayant volé en solo à l’âge de 12 ans. Il aimait beaucoup lire et était très intéressé par la plongée sous-marine et le parachutisme. Il est décédé le 4 janvier 2011 à l’âge de 44 ans à Boston dans le Massachussets.

Photo Prince Ali Reza Collection famille imperiale

Photo Prince Ali Reza Collection famille imperiale

S.V.-Comment est née la Fondation Prince Ali Reza ?

En mémoire de mon fils, pour donner du sens à son œuvre et pour la pérenniser, j’ai créé la Fondation Prince Ali Reza, destinée à transmettre la culture iranienne à laquelle il s’était entièrement consacré. Le Prince Karim Aga Khan avait, dans le passé, eu l’idée de créer ce type de Fondation dédiée aux sources de notre histoire. Sous l’égide de la Fondation, nous avons créé une chaire à Harvard pour l’étude de la culture ancienne iranienne. Il nous faut, à présent recueillir le montant nécessaire pour que cette Bourse* puisse être établie à l’Université de Harvard et puisse financer les études des jeunes iraniens. Toutes formes de mécénat ou de partenariat pour nous aider à mener à bien ce projet, sont les bienvenus. Je suis vraiment heureuse d’avoir été soutenue par beaucoup de nos compatriotes. J’ai peint moi-même quelques tableaux et imprimé des lithographies représentants des couchers de soleil, qui ont été mis en vente au profit de la Fondation. J’ai repris un thème cher au Prince Reza, qui, depuis 1986, a photographié des couchers de soleil partout où il se trouvait, en Amérique, en Suisse, au Maroc…

Grâce la Fondation, des jeunes iraniens pourront étudier à l’Université de Harvard, la grandeur culturelle de l’Iran et seront réunis sous le principe même d’une conscience du notre Patrimoine historique, détachés des prismes politiques présents. Même au-delà des disparités d’idées, la culture reste la valeur commune dans l’identité nationale, elle nous lie à tous. Nous devons toujours penser à l’Iran, à la gloire de sa civilisation historique et culturelle.

*L’objectif de la Fondation est de réunir $1,000,000, montant requis pour doter une bourse à Harvard. $ 600,000 ont déjà été versé à l’Université de Harvard qui a commencé les attributions de bourses aux étudiants. La Fondation est organisée et constituée en vert de l’Internal Revenue Service Code 501 (c)(3) est un organisme de bienfaisance enregistré.

S.V.- art iranien est-il suffisamment représenté aujourd’hui dans le monde ? L’art n’est-il pas devenu un postulat de la politique ?

En premier lieu, je suis fière chaque fois qu’un artiste iranien accède à la notoriété et j’ai toujours souhaité que l’art contemporain iranien ait une dimension internationale. On assiste au renforcement de la présence d’artistes iraniens à travers différentes expositions institutionnelles ou privées dans le monde. J’ai d’ailleurs souvent l’occasion de les rencontrer à Paris ou à New York. De plus en plus, les jeunes artistes iraniens expriment leurs interrogations à travers le cinéma, la peinture, la sculpture ou la poésie. Malgré l’oppression et la censure qu’ils peuvent subir en Iran, le régime n’a pas réussi à étouffer les œuvres qui portent un message politique et dans lesquelles transparaissent la critique et l’affirmation d’une nouvelle opinion de la société iranienne. Je pense que l’art est devenu le relais de la liberté de pensée pour beaucoup de ces créateurs. Leur combat est vraiment emblématique, la création iranienne s’émancipe de plus en plus. Certains n’ont pas le droit d’exposer dans des galeries et ne peuvent le faire que chez eux. Mais cela ne les empêche pas de continuer. La culture compte énormément pour le peuple iranien courageux et travailleur.

S.V- culture a toujours tenu une grande place dans votre vie. Vous aviez fondé entre autres, le premier Musée d’Art Contemporain à Téhéran. Quel souvenir en gardez vous ?

Quand le roi m’a demandé en mariage, il m’avait dit « Vous aurez de grandes responsabilités »mais jamais je n’aurai imaginé le niveau élevé et l’étendu de celles-ci. Je me suis donc engagée très vite, hors gouvernement, vers des actions sociales et culturelles avec l’aide et les conseils avisés d’iraniens. J’avais une immense admiration pour notre passé culturel et nous avons pu créer ainsi beaucoup de musées représentants les arts traditionnels comme le musée de Negarestan(1), le musée Abguineh(2), le musée Reza Abassi(3),le musée des Bronzes de Luristan(4), le musée du Tapis(6).D’autres musées devaient être créés pour valoriser les œuvres de nos régions comme celui pour l’artisanat iranien qui devait voir le jour dans une citadelle de Shiraz. Mais la prédominance des arts traditionnels au niveau institutionnel ne correspondait plus à notre nouvelle réalité culturelle. A cette époque, le pays s’ouvrait à la modernité et des galeries d’art s’ouvraient à Téhéran. J’avais le désir de soutenir les œuvres contemporaines de nos artistes iraniens qui souffraient d’un manque de visibilité. Leur reconnaissance institutionnelle s’avérait nécessaire. Notre politique culturelle devait suivre la voie du progrès. Je désirai donc un espace muséal qui montrerait l’identité culturelle de l’Iran du présent et du futur, cela à travers une mosaïque d’expressions artistiques diverses.

C’est ainsi qu’en 1977, nous avons inauguré le premier Musée d’Art Contemporain(7) à Téhéran, situé dans le parc de Téhéran. A l’origine le gouvernement avait décidé de construire des immeubles dans ce parc mais j’avais demandé au Roi de préserver ce lieu merveilleux pour le destiner au Musée.

Un autre projet de musée d’art contemporain était prévu à Shiraz dont le plan et la maquette avait déjà été réalisé par le grand architecte finlandais Alvaar Alto.

(1) - Le musée de Négarestan pour l’art Qatjar était dans un palais ancien dont la décoration intérieure était réalisé par feu le Professeur Tchec Yaroslave Fric et dirigé par Mm Layla Soudavar Diba.

(2) - Le musée Abguineh pour les verres et les céramiques préislamique et islamique était au cœur d’un bâtiment ancien de la période Qadjar dont la décoration intérieure avait été réalisé par le grand architectecte Hanz Hollein et qui était dirigé par feu Mme Nasrin Schlaminger.L’inauguration du musée, dut être reporté de ce musée en raison des événements de 1979 .

(3) - Le musée Reza Abassi consacré à l’art préislamique et islamique fut construit dans un bâtiment moderne dont la directrice fût feu Mme Mina Sadogh.

(4) - Le musée des Bronzes de Luristan, se trouvait dans une citadelle à Khoram Abad.

(5) - Le musée du Tapis construit par l’architecte iranien Mr Aziz Farman Farmaian dont Mme Naze Khozeimeh Alam était la directrice.

(7) - Conçu par Kamran Diba dont il était aussi le directeur,, le Musée de 5000 m2 s’impose comme un exemple architectural unique et exemplaire : ses symboles rappellent l’architecture iranienne traditionnelle et ses formes se projettent dans une modernité saisissante. Son jardin dispose de 7000 m2 connu sous le nom le jardin des sculptures, dans lequel on trouve des sculptures d’artistes iraniens et étrangers.

Portrait de Bruno Bebert

Portrait de Bruno Bebert

S.V.-Comment aviez-vous procédé aux choix des œuvres ?

La Collection du Musée devait être la représentation de toutes les formes d’Arts de l’Iran de l’art moderne et contemporain, avec des artistes* peintres et sculpteurs des années 1960 et 1970 les plus importants comme par exemple : Bahman Mohasses, Parviz Tanavoli, Hossein Zenderoudi, Iran Darroudi, Leyly Matin Daftari, Sohrab Sepehri, Vaziri, Gholam Hossein Nami, Ghassem Hajizadeh, Pilaram, Monir Farman Farmaian, etc..

Nous avons acheté beaucoup d’art iranien mais dans le même temps, nous voulions que le Musée puisse se mesurer à un niveau international. Pour cela, il nous fallait introduire des œuvres étrangères représentatives des différents mouvements artistiques qui définissent l’histoire de l’art moderne : l’impressionnisme, le cubisme, le surréalisme, l’abstraction lyrique, informelle, etc. Avec l’aide du directeur du Musée et de conseillers américains, nous avons donc orienté les achats en ce sens, puis incorporé à la collection des œuvres contemporaines européenne et américaine des années 50, 60, 70.

Cette sélection s’est faite plusieurs années avant l’inauguration du Musée constituant petit à petit la collection du Musée, chaque œuvre magistrale répondant esthétiquement à l’autre, dans un dialogue permanent.

Aujourd’hui, elle constitue une des plus belles et importantes collections au monde***.

* sont également cités les artistes iraniens Nasser Assar,Ghandriz, Kalantari, Mahjoubi,Tabrizi, Jazeh Tabatabai, Karim Rohani, Arabshah

*** Les noms d’artistes de cette collection donneraient le vertige à n’importe quel musée dans le monde : Henri Moore, Dubuffet, Kandinsky, Pollock, Claude Monet, Camille Pissarro, van Gogh, James Ensor, Edouard Vuillard, André Dunoyer de Segonzac, Jules Pascin, André Derain, Louis Valtat, Georges Rouault, Fernand Léger, Pablo Picasso, Alberto Giacometti, Francis Bacon, Max Ernst, René Magritte, George Grosz, Diego Rivera, Jasper Johns, Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Jim Dine, Peter Phillips, James Rosenquist, Fritz Winter, Joan Miró, William Turnbull, Victor Vasarely, Adolph Gottlieb, Richard Hamilton, Georges Braque, Jean-Paul Riopelle, Edvard Munch, Pierre Soulages, Edgar Degas, Mary Cassatt, Maurice Prendergast, František Kupka, Max Beckmann, James Whistler, Edward Hopper, Giorgio Morandi, Giacomo Balla, Armando Pomodoro, Calder et Marcel Duchamp…

S..V.-Avez-vous pensé au devenir de ces œuvres après votre départ ?

La collection a été remarquablement protégée par Monsieur Mehdi Kowsar, doyen de la Faculté des Beaux Arts de l’Université de Téhéran, qui avait remplacé Monsieur Diba ainsi que par l’ensemble du personnel du Musée. J’étais évidemment très inquiète sur le sort de la collection d’autant plus que j’avais vu à la télévision française, mon portrait réalisé par Andy Warhol, lacéré. J’ai su aussi, à mon grand regret qu’un tableau de De Kooning avait été échangé de manière financièrement désavantageuse contre un ancien Shahnameh* qui aurait très bien pu être payé par la République Islamique afin de conserver le De Kooning. Mais je suis très heureuse qu’une partie de la collection ait pu être exposée au public, il y a quelques années. Beaucoup de jeunes iraniens m’écrivirent par la suite pour m’exprimer leur joie et leur fierté d’avoir une telle collection en Iran.

* La vente du dit Shanameh :le propriétaire du Shanameh avait légué au Métropolitan Museum of New York quelques unes des enluminures ,en avait mis d’autres en vente et échangé le restant d’une valeur de 6 millions contre le De Kooning. Le De Kooning fut racheté plus tard pour 20 millions de dollars par David Geffen et revendu par celui-ci à plus 110 millions quelques années plus tard…

l'imperatrice Farah Palhavi avec Silvia Valensi,à l'hotel de Paris a Monaco

l'imperatrice Farah Palhavi avec Silvia Valensi,à l'hotel de Paris a Monaco

S.V.-Vous étiez en contact avec les artistes, vous les aviez rencontrés ?

J’ai toujours entretenu avec les artistes, un rapport privilégié. Je l’ai toujours aujourd’hui. Je me souviens entre autre de César qui m’avait créé une compression en forme de pendentif qu'il avait réalisé avec tous les petits objets en or que je lui avais donné.Cet objet m'est d'autant plus précieux car à ma demande,il y avait placé à l'intérieur un peu de terre d'Iran. Je l'ai toujours aujourd’hui. J’ai eu également la chance de rencontrer des immenses artistes tel que Dali, Marc Chagall, Henri Moore, Andy Warhol,Soulage, Mathieux ,Jenkins, ou le sculpteur Arnaldo Pomodoro* etc.

Nous avions fait venir en Iran, des centaines d’artistes des quatre coins du monde, que ce soit dans la musique, la danse ou le théâtre. Beaucoup étaient nos invités comme Rubinstein, Yehudin Menuhin, Bob Wilson, Peter Brook,.etc..

Les événements et manifestations artistiques comme Shiraz ou Persépolis étaient extraordinaire car nous avions réussi le mariage de la culture traditionnelle avec celle d’avant-garde de notre pays mais avec celles du monde entier. Nous avions par exemple tout aussi bien, le théâtre traditionnel japonais No que le dramaturge japonais Shuji Terayama* pour ces œuvres expérimentales.

Nous voulions que le monde entier connaisse la culture iranienne et que les Iraniens puissent bénéficier d’autres cultures. Dans le cadre de ces échanges, le Centre pour le Dialogue des Civilisations avait d’ailleurs été crée. Je ne veux pas qu’on oublie que l’Iran a beaucoup donné et appris au monde entier Que l’Iran est pays d’une grande civilisation, d’une grande culture.

* Shuji Terayama connu comme poète et dramaturge au Japon, dont les œuvres expérimentales sont d’influences théâtrales multiples( Artaud Brecht, Fellini , Lautréamont,)est connu pour son cinéma en Europe.

** Arnaldo Pomodoro avait réalisé les colonnes de bronze du Musée d’art Contemporain ,qui furent ensuite rachetées après la Révolution par Pepsi


 

Propos recueillis  par Silvia Valensi - Performarts copyright


 

PS / L'impératrice d’Iran Farah Pahlavi est à l'origine d’ une vente aux enchères qui s'est tenue à Monaco en avril 2013, organisée par Christie’s au profit de la Fondation Ali Reza Pahlavi…

Farah Pahlavi, née Diba le 14 octobre 1938 à Téhéran, a été la troisième et dernière épouse de Mohammad Reza Pahlavi, chah d'Iran, de 1959 à 1980. D'abord reine, elle est faite impératrice en 1967, titre qu'elle va porter officiellement jusqu'au renversement de la monarchie en 1979.

Interview de Silvia Valensi à l'Impératrice Farah Palhavi

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 09:13
BELL HELICOPTER A PRÉSENTE` LE BELL 525 RELENTLESS AU MONACO YACHT SHOW

LE LEADER DE L'INDUSTRIE DANS LA CONCEPTION ET LA FABRICATION D'HÉLICOPTÈRES PRÉSENTENT SON NOUVEL APPAREIL PARMI SA FLOTTE DE LUXE

CLIQUER SUR LES MOTS EN ROUGE POUR REDARDER LES IMAGES

Fort Worth, Texas - Bell Helicopter, une filiale de Textron (NYSE : TXT) a présenté le très attendu Bell 525 Relentless au 26e Monaco Yacht Show (MYS), du 28 septembre jusqu'au 1er octobre. En tant que seul constructeur d'hélicoptères exposant, Bell Helicopter présenta également le Bell 429 ainsi que le Bell 407GX, tout deux faisant partie de la gamme VIP moderne de l'entreprise.

Les participants ont pu découvrir une maquette grandeur nature du Bell 525 avec une cabine VIP près de l'entrée Parvis Piscine. L'hélicoptère civil le plus spacieux conçu par Bell Helicopter, le Bell 525 définit un niveau d'innovation entièrement nouveau et un design de pointe. L’extérieur élégant de l'appareil est associé à un intérieur fait main sur mesure, pour une expérience de vol inoubliable. Les commandes de vol électriques sont conçues pour fournir une sécurité et des capacités sophistiquées, tandis que sa vitesse et son rayon d'action inégalés fourniront aux pilotes une nouvelle référence en termes d'efficacité et de fonction.

« Depuis 80 ans, nous sommes fiers d'être reconnus par nos pairs comme étant ceux donnant le ton dans l'industrie, et nous travaillons sans relâche pour développer et repousser les limites de l'aviation à voilure tournante. Le Bell 525 représente notre profonde passion pour développer et offrir quelque chose jusqu'alors considéré comme étant impossible » déclara Patrick Moulay, vice-président exécutif des Ventes et du marketing global pour Bell Helicopter. « Le Monaco Yacht Show est le lieu idéal pour présenter notre gamme VIP et montrer la fonction unique que notre appareil joue dans l'activité de la plaisance. »

Placé sur l'hélideck du Yacht, le Bell 429 représente l'apogée des biturbines légers et du transport privé a travers le monde. Pouvant accueillir jusqu'à 7 passagers, le Bell 429 offre des performances exceptionnelles en termes de vitesse, de rayon d'action et de vol stationnaire, avec des marges de sécurité améliorées. La solution avancée de contrôle des éléments et des systèmes d'avionique assure une grande facilité d’entretien et une disponibilité exceptionnelle.

Le Bell 407GX a été exposé dans la zone des voitures de luxe, où les participants ont eu l'opportunité de découvrir l'hélicoptère le plus polyvalent de la gamme Le Bell 407GX allie fiabilité, vitesse, performances et manœuvrabilité, le tout dans une cabine confortable et ajustable pour une vaste gamme de missions et de charges utiles.

Plus de 580 exposants et partenaires avaient participé au Monaco Yacht Show, avec parmi eux : Les constructeurs et les concepteurs de grands yachts les plus prestigieux, des fabricants de luxe et les maisons de courtage les plus importantes. Le MYS est vu comme étant la seule et unique occasion de l'année - et dans le monde - de découvrir les yachts les plus prestigieux dans le cadre séduisant de Monaco. Le salon a le privilège de bénéficier de la reconnaissance et du support de son altesse sérénissime le Prince Albert II de Monaco.

À propos de Bell Helicopter

Bell Helicopter, filiale entièrement possédée par Textron Inc., est un producteur leader de l'industrie d'aéronefs à décollage vertical commerciaux et militaires, avec ou sans pilote et le pionnier des aéronefs révolutionnaires à rotors basculants. Mondialement reconnue pour son service à la clientèle, son innovation et sa qualité supérieure de classe mondiale, la main-d'œuvre mondiale de Bell sert ses clients des aéronefs Bell dans plus de 120 pays.

À propos de Textron Inc.

Textron Inc. est une entreprise de plusieurs industries qui s'appuie sur son réseau mondial d'entreprises dans les secteurs aéronautique, défense, industriel et finances pour fournir aux clients des solutions et des services innovants. Textron est connue dans le monde entier pour ses puissantes marques telles que Bell Helicopter, Cessna, Beechcraft, Hawker, Jacobsen, Kautex, Lycoming, E-Z-GO, Greenlee, Bad Boy Off Road, Textron Systems et TRU Simulation + Training. Pour plus d'informations, visitez www.textron.com.

Certaines déclarations du présent communiqué de presse sont des déclarations prospectives qui peuvent faire des prévisions de revenus ou décrire des stratégies, des objectifs, des prospectives ou d'autres sujets non historiques ; ces déclarations ne sont valables qu'à partir de la date à laquelle elles sont faites et nous n'assumons aucune obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives. Ces déclarations sont soumises à des risques connus et inconnus, incertitudes et autres facteurs qui peuvent causer des différences matérielles entre nos résultats réels et ceux exprimés ou sous-entendus par ces déclarations prospectives, y compris, mais sans caractère limitatif : les changements des calendriers de livraison des appareils ou les annulations ou les reports de commandes ; l'efficacité des investissements de recherche et développement pour développer de nouveaux produits ou des dépenses imprévues en rapport au lancement de nouveautés ou de des programmes significatifs ; le calendrier de nos lancements de nouveaux produits ou les certifications de nos nouveaux produits d'aéronefs ; notre capacité à suivre le rythme de nos concurrents dans l'introduction de nouveaux produits et mises à jour avec les fonctionnalités et technologies souhaitées par nos clients ; les changements dans les règlements du gouvernement ou les politiques sur les exportations et importations de produits commerciaux ; la volatilité de l'économie mondiale ou les changements dans les conditions politiques mondiales ayant un impact négatif sur la demande de nos produits ; la volatilité des taux d'intérêt ou des taux de change ; les risques liés à nos activités internationales, y compris celles qui s'appuient sur des partenaires de co-entreprise, des sous-traitants, des fournisseurs, des représentants, des consultants et autres partenaires commerciaux dans le cadre des affaires internationales, y compris dans les marchés de pays émergents.

BELL HELICOPTER A PRÉSENTE` LE BELL 525 RELENTLESS AU MONACO YACHT SHOW
BELL HELICOPTER A PRÉSENTE` LE BELL 525 RELENTLESS AU MONACO YACHT SHOW

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 13:52

  L’ Ambasciata d’Italia ha trasmesso  il

 

programma della XVI Settimana della

 

Lingua e della Cultura Italiana nel

 

Principato di Monaco, che avrà luogo dal

 

17 al 21 ottobre e che troverete

 

"cliccando" sul link sottostante.

 
AMBASCIATA D`ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO : SETTIMANA DELLA LINGUA E DELLA CULTURA ITALIANA

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 06:35
De gauche, Daniel BOERI, Emiliano Rubinacci, Federico Massa alias Iena Cruz et Federico Unia alias Omer

De gauche, Daniel BOERI, Emiliano Rubinacci, Federico Massa alias Iena Cruz et Federico Unia alias Omer

Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD

Exposition collective du 5 octobre au 4 novembre 2016

L 'Entrepôt -Daniel Boeri a présenté à son publique, le 5 octobre, "BOLD", une exposition collective,qui met l'accent sur la connexion créative entre les œuvres de Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer.

Les trois artistes, issus du "street art" italien des années 2000, chacun à leur manière, révélent l'approfondissement et l'état d'avancement de leur quête artistique au fil des ans.

Quinze années se sont écoulées depuis leur première rencontre! Leur exploration dans le monde de l'art devient plus intense.

La scène créative riche dans laquelle les trois artistes tissent leurs intérêts et leur développement artistique les conduit à un nouveau tournant. "BOLD", porte un fort message, sous des personnages et des couleurs vives, un jeu unifié, dans laquelle les trois artistes se complètent parfaitement.

Federico Massa alias "Iena Cruz", a organisé et exposé à l'Entrepôt en 2009 l'exposition collective Street.it à Monaco. Depuis, il poursuit une carrière internationale à New York.

Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias "Omer" vivent et travaillent à Milan.

IN PRIMO PIANO A DESTRA IL MAESTRO PIERLUIGI GELMETTI

IN PRIMO PIANO A DESTRA IL MAESTRO PIERLUIGI GELMETTI

Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD

L'Entrepôt Gallery è lieta di annunciare Bold, una mostra collettiva che enfatizza la connessione creativa tra i lavori di Federico Massa a.k.a. Iena Cruz, Emiliano Rubinacci e Federico Unia a.k.a. Omer.

I tre artisti, a modo loro, rivelano la propria indagine artistica approfondita nel corso degli anni.

Nel 2001 i tre artisti muovevano i primi passi nel mondo dell'arte, presso l'Accademia di Belle Arti di Brera di Milano. Parallelamente aiutano a dar vita al The Bag Art Factory, quello che sarebbe stato il loro atelier per 8 anni. Un collettivo artistico, un laboratorio di idee dove creazione, intuito e coraggio di osare venivano tradotti in opere d'arte. Da quel primo incontro sono passati 15 anni, l'esplorazione nel mondo dell'arte si fa sempre più intensa. Il ricco panorama creativo nella quale i tre artisti tessono i loro interessi ed elaborazioni, li porta a un nuovo punto di svolta.

Negli anni Iena Cruz, Emiliano Rubinacci e Omer collaborano tra di loro e si contaminano attraverso l'utilizzo di differenti media. Tele, poster staccati dalla strada, ferro, resina, spray, aerografo e pennelli diventano cosi gli strumenti fondamentali dei tre artisti. La ricerca espressiva di confronto e di critica verso la societa' contemporanea diventa sempre più accattivante e seducente. Dopo aver intrapreso tre strade differenti per molti anni si riavvicinano per riflettere sul loro cammino artistico.

Bold è il risultato di tutto questo ma anche molto di più: un rendez-vous a Monte Carlo per una collettiva che vuole mostrare al pubblico l'audacia dei propri lavori e l'evoluzione di una ricerca artistica senza fine, sempre pronta a cambiare e a non cedere a compromessi. Un messaggio forte, ma velato si cela dietro i personaggi e i colori sgargianti, un gioco di incastri dove i tre artisti si complementano perfettamente. perché l'arte è coraggio, forza, un mettersi alla prova costantemente.

La sala espositiva della L'Entrepote gallery prende così vita con le creazioni pittoriche e scultoree di Iena cruz, Emiliano Rubinacci e Omer.


Mila Tenaglia Journalist and Art Writer for i-Italy New York

Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD
Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD
Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD
Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD
Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD
Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD
Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD
Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD
Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD
Monaco: L'ENTREPÔT - Les artistes italiens, Federico Massa alias Iena Cruz, Emiliano Rubinacci et Federico Unia alias Omer inaugurent  BOLD

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 05:53
L`artiste, Mme Kawther Al-Abood, SAS le prince Albert II de Monaco et le maire de RCM, Patrick Césari

L`artiste, Mme Kawther Al-Abood, SAS le prince Albert II de Monaco et le maire de RCM, Patrick Césari

Roquebrune-Cap-Martin : « Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 SEPTEMBRE 2016

Vernissage Exposition à Roquebrune-Cap-Martin

« Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 septembre 2016

Cette année les artistes slovaques et le thème de l’écologie sont mis en valeur pour cette sixième édition des « journées de l’Art-Bre » qui se tiennent au Parc du Cap Martin, à Roquebrune, du 14 septembre au 16 septembre 2016. L’inauguration de ces journées a eu lieu le 13 septembre dernier en présence de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco.

Un buste de l’Impératrice Elisabeth d’Autriche, qui a séjourné au Grand Hôtel du Cap Martin, a été dévoilé par le Prince Albert et par M. le Maire, Patrick Césari.

Roquebrune-Cap-Martin : « Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 SEPTEMBRE 2016
Roquebrune-Cap-Martin : « Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 SEPTEMBRE 2016
Roquebrune-Cap-Martin : « Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 SEPTEMBRE 2016

Olivier Jude, photographe sous-marin « fait le lien entre ce qui existe ici et au bout du monde.. » avec, entre autres, une superbe photo de « Monaco sous la digue flottante » suscitant l’intérêt du Prince Albert II, attentif aux explications du célèbre photographe monégasque.

Madame Kawther Al-Abood, artiste et mécène a reçu, lors de cette manifestation le diplôme de Citoyenne d’Honneur de la commune, des mains de M. Patrick Césari, qui a tenu à lui rendre hommage pour sa générosité discrète depuis plusieurs années, s’exprimant, en ces termes, « Je ne pouvais rester insensible à la générosité discrète de Kawther Al Abood, qui, depuis six ans, n’a cessé d’apporter son concours. Les artistes ne seraient peut-être pas venus sans elle ».

Un lâcher de pétales de rose au cœur d’un vieil olivier, suivi d’un somptueux buffet, clôturaient cette superbe visite d’inauguration.

Texte et photos : Pascale Digeaux - RM

Roquebrune-Cap-Martin : « Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 SEPTEMBRE 2016
Roquebrune-Cap-Martin : « Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 SEPTEMBRE 2016
Roquebrune-Cap-Martin : « Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 SEPTEMBRE 2016
Roquebrune-Cap-Martin : « Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 SEPTEMBRE 2016
Roquebrune-Cap-Martin : « Les Journées de l’Art-Bre 2016 » - 13 SEPTEMBRE 2016

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 11:57
IN PRIMO PIANO SERENA LIPPI - FOTO (c) LUIGI MATTERA

IN PRIMO PIANO SERENA LIPPI - FOTO (c) LUIGI MATTERA

(c) L.MATTERA - RM
(c) L.MATTERA - RM

Nel pdf a fondo pagina il programma/invito agli eventi organizzati dal Consolato Generale d’Italia a Nizza in occasione della Settimana della lingua italiana nel mondo (10-16 ottobre 2016).

L’inaugurazione avrà luogo Lunedì 10 ottobre ore 18.00 al Teatro Garibaldi del Consolato Generale, in presenza del Prof. Hubert JAOUI, padrino d’eccezione della Settimana.

Le serate conclusive del 14 ottobre al Consolato Generale e del 16 ottobre al Teatro del Casinò di Sanremo, saranno anche l’occasione per il saluto del Console Generale, Serena LIPPI, che termina la sua missione a Nizza.

Veuillez trouver ci-joint le programme/invitation des évènements organisés par le Consulat Général d’Italie à Nice à l’occasion de la Semaine de la langue italienne dans le monde (10-16 octobre 2016).

L’inauguration aura lieu Lundi 10 octobre à 18h00 au Théâtre Garibaldi du Consulat Général en présence du Prof. Hubert JAOUI, parrain d’exception de cette Semaine.

Les soirées de clôture du 14 octobre au Consulat Général et du 16 octobre au Théâtre du Casino de Sanremo, seront l’occasion pour saluer Madame le Consul Général, Serena LIPPI, qui termine sa mission à Nice.

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 17:01
SEMAINE BELGE A MENTON Du 1er au 9 octobre 2016 – Palais de l’Europe

 

 

 

 

SEMAINE BELGE A MENTON

Du 1er au 9 octobre 2016 – Palais de l’Europe

De 10h à 12 h et de 14h à 18h

 

TEMPS FORT

Comédie Musicale inédite en hommage à Jacques BREL

« Du Port d’Amsterdam à la Valse à Mille Temps »

Par la troupe Dany Giordano

 

Vendredi 7 octobre

Théâtre Francis Palmero à 20h

 

Tarif : 20€

Billetterie : tourisme-menton.fr / 04 92 41 76 95

 

Inauguration

samedi 1er octobre à 10h30 – salon de Grande-Bretagne / Palais de l’Europe

 

 

***

 

La Culture c’est aussi l’échange…

 

« Nous avons toujours eu à cœur de veiller à la promotion de la culture belge et de ce qu’elle véhicule.

La Belgique, riche de la diversité de ses communautés et de ses artistes, offre selon les domaines, une image avant-gardiste, sérieuse ou encore remplie d’autodérision.

Lors de la semaine belge à Menton, un échantillon de cette créativité hors du commun est proposé au public dans un programmation variée au Palais de l’Europe.

En vous souhaitant beaucoup de plaisir et de curiosité dans la découverte de nos artistes avant de vous voir à Liège, ville internationale et culturelle en 2017. »

 

Marcel BAR,

Président de l’association

« Les Amitiés Belges de Menton et R.C.M. »

06 76 37 76 10 – 04 93 57 87 54

 

Le public sera invité à participer à de nombreuses animations : expositions, conférences, stands artisanaux, projections de films, cuisine et marché de produits belges et comédie musicale.

 

SEMAINE BELGE A MENTON Du 1er au 9 octobre 2016 – Palais de l’Europe
SEMAINE BELGE A MENTON Du 1er au 9 octobre 2016 – Palais de l’Europe

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 17:30
Consulat Général d’Italie à Nice Théâtre Garibaldi : OEUVRES DE CARLO CARLI

MEDITERRANEO

Espoir et tragédie

Œuvres de CARLO CARLI

Exposition du 24 septembre au 15 octobre 2016

Consulat Général d’Italie à Nice

Théâtre Garibaldi

NICE

Du 24 septembre au 15 octobre le Consulat Général d’Italie à Nice accueillera au Théâtre Garibaldi les dernières œuvres de l’artiste italien Carlo Carli, portant sur le thème très actuel de l’immigration, dans le cadre de l’exposition “MEDITERRANEO - espoir et tragédie” conçue par le commissaire d’exposition Claudia Baldi.

Le Vernissage aura lieu samedi 24 septembre à 18h00, en présence de Madame le Consul Général d’Italie à Nice, Serena Lippi et Monsieur le Maire de Vintimille, Enrico Ioculano.

« Je suis sûre que les œuvres de Carli, artiste peintre que j’aime particulièrement pour la profondeur et grande sensibilité dont il fait preuve lorsqu’il aborde ces sujets », écrit Madame le Consul Général Serena Lippi, « susciteront l’intérêt et l’émotion du public ».

Le catalogue de l’exposition est rédigé par l’historien de l’art Maurizio Vanni, Directeur du Lucca Center of Contemporary Art (Lu.C.C.A.). La soirée du vernissage, samedi 24 septembre, sera accompagnée par un interlude musical du virtuose Innocenzo Genna, qui interprètera au piano ses propres compositions.

Dossier de presse: https://app.box.com/s/jx8cixzzqftmu56y3y6xfas7fzx40kqb

Bureau de presse Carlo Carli

Stefano Roni (Scatizzi De Prà & Partners)

+39 335 7720573 | +39 02 20509250 | stefano.roni@scatizzidepra.it

Bien cordialement

Evelyne CAVALLIN

Secrétariat Particulier du Consul Général d’Italie

72, Bd Gambetta

06000 NICE

Tel. : 04 92 14 41 11

E mail : segreteria.nizza@esteri.it

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 07:13
MENTON: FÊTE PATRONALE DE SAINT-MICHEL
MENTON: FÊTE PATRONALE DE SAINT-MICHEL

FÊTE PATRONALE DE SAINT-MICHEL
Basilique Saint-Michel Archange / Esplanade Francis Palmero

Programme

10H30 Messe solennelle célébrée par Le père Philippe GUGLIELMI Curé-Archiprêtre de Notre Dame Des Rencontres, Recteur de la Basilique Saint Michel Archange.
avec la participation de la Musique de La Garde, de la chorale des Anciens de La Garde, de La Mentonnaise et de collégiens de la Villa Blanche

12H20 Départ de la procession en direction du quai Bonaparte

Esplanade Francis Palmero :

12H40 Animation musicale et discours suivis d’un apéritif
avec la participation de la musique de La Garde

13H15 Grand déjeuner de Saint-Michel « Veaux à la broche » – Prix 12€

Tickets en vente à l’accueil de la mairie (rez-de-chaussée) dès le 12 septembre
Renseignements au 04 92 10 50 32 / 20

15H00 à 18H00 Concours de vins du mentonnais et intronisation des nouveaux membres de la Confrérie de l’Etiquette

Réservez vos places pour le repas autour d’un veau à la broche (12€), en mairie ou au 04 92 10 50 32

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 15:18
UNE MESSE DE SOUTIEN AUX VICTIMES DU 14 JUILLET PAR LE LIONS CLUBS INTERNATIONAL-DISTRICT 103 CÔTE D’AZUR CORSE
UNE MESSE DE SOUTIEN AUX VICTIMES DU 14 JUILLET PAR LE LIONS CLUBS INTERNATIONAL-DISTRICT 103 CÔTE D’AZUR CORSE

UNE MESSE DE SOUTIEN AUX VICTIMES DU 14 JUILLET PAR LE LIONS CLUBS INTERNATIONAL-DISTRICT 103 CÔTE D’AZUR CORSE

LE LIONS CLUBS INTERNATIONAL-DISTRICT 103 CÔTE D’AZUR CORSE comportant 1600 membres, 81 clubs et 100 000 heures de bénévolat, à l’initiative de son Gouverneur Jean François Bussière a sollicité une messe de soutien aux victimes de l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice et a été entendu par le diocèse de Nice, c’est donc avec les conseils du père Gil Florini qu'une synergie d'hommages a pu être rendue pendant le saint office par l'ensemble des Lions en présence ou en pensées, modestement les Lions ont mis a contribution l'ensemble de leur structure pour pouvoir dignement, dans le respect, apporter un peu de réconfort, ceci étant souligné dans le discours du gouverneur :"Les victimes de cet attentat odieux sont dans nos cœurs à jamais. Nous sommes également là pour honorer les familles des victimes, celles et ceux qui leur ont porté secours, celles et ceux qui les ont soignés et celles et ceux qui les accompagneront au jour le jour pour vivre, seulement vivre « un après ». Nous serons là pour celles et ceux qui longtemps porteront les stigmates de ces effroyables événements. Nos Lions clubs seront particulièrement attentifs aux besoins qui ne manqueront pas de se faire jour. "

Car hélas au-delà des hommages, des cérémonies, le travail long et douloureux de soutien commence, et la devise des Lions prendra tout son sens "servir" hier comme aujourd'hui les Lions répondront présents à ces victimes de Nice, c’est un engagement solennel qu'à pris le gouverneur conscient de sa mission délicate mais si nécessaire........Cet engagement fut pris officiellement en l'église Saint Pierre d'Arène remplie d'émotion, digne, et ce en présence des municipalités de Nice, Menton et du conseil Départemental en leur représentation officielle, ainsi qu’en pensée par tout ceux qui, du fait de leurs responsabilités, n'ont pu être présents mais ont apporté leurs soutiens par lettres , etc..

La République était très présente, rappelée dans ses fondements tant au niveau du prêche des différents dignitaires de l'église que par la présence imposante des couleurs du drapeau français qui s'étendait du coeur de l'église jusqu’à l'assemblée et ce sur plus de 30 mètres ...Ceci manifestant la volonté du père Gil Florini et de l’ensemble des personnes réunies dans leurs diversités de faire front pour défendre la liberté, la fraternité, l'égalité et d'en rappeler la nécessité au moment ou la république est menacée, comme l’a rappelé le gouverneur : "Cela signifie-t-il que face à cette nouvelle effroyable catastrophe, il faudrait que nous mettions un genou à terre ? Non, nous sommes debout, fermement décider à ne pas subir. Parce que l'espoir ne peut nous quitter, l'espoir ne doit jamais nous quitter. "

Oui, l'espoir tel était le sens que l'ensemble des dignitaires de l'église a rappelé : "ayez espoir" et toutes les prières, seules défenses, n'ont eu que ce seul but : redonner espoir, éclairer ce monde si hostile à la paix entre tout les hommes, message si précieux à l’église et partagé par tous les croyants ou non, présents afin de rappeler cette nécessité. L'espoir a aussi permis à des artistes de très grands talents d'humblement honorer et rendre hommage avec leurs seules voix remplies d'émotion rendant encore plus solennel ce moment de recueillement.

Le discours du père Gil FORINI a fortement touché toutes les âmes présentes et absentes, en laissant entre chaque pause un artiste s’exprimer à sa manière avec son cœur… Gilles San Juan ténor, Christina Collier soprano, Mickael Guedj baryton et Stéphane organiste, ce fut une apothéose de chants laissant personne indifférent. Cet hommage rendu en l’église Saint Pierre d’Arène, restera dans nos mémoires à jamais.

Merci au templier Richard dans son devoir de servitude, qui a tenu en procession et dans le cœur de l’église, pendant toute cette émouvante messe l’étendard des Lions.

Vivianne COSTA

UNE MESSE DE SOUTIEN AUX VICTIMES DU 14 JUILLET PAR LE LIONS CLUBS INTERNATIONAL-DISTRICT 103 CÔTE D’AZUR CORSE
UNE MESSE DE SOUTIEN AUX VICTIMES DU 14 JUILLET PAR LE LIONS CLUBS INTERNATIONAL-DISTRICT 103 CÔTE D’AZUR CORSE

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 12:39
SYLVIE BIANCHERI

SYLVIE BIANCHERI

HERVE' ZORGNIOTTI
HERVE' ZORGNIOTTI

Avec son exposition Francis Bacon, le Grimaldi Forum Monaco a quasiment égalé l’affluence de l’édition 2015 consacrée à l’avant-garde russe (38 000 visiteurs). « Nous sommes très content au final, compte tenu du contexte sinistré et morose de cet été », a indiqué Sylvie Biancheri, Directeur Général au moment d’annoncer le bilan de l’exposition estivale devant la presse. « D’abord l’exposition a démarré plus tôt en juillet, avant de subir de plein fouet un arrêt brusque de fréquentation après l’attentat de Nice. Le mois d’août a permis de rehausser les chiffres de fréquentation pour revenir à des moyennes satisfaisantes. Il faut y voir la force du bouche à oreille mais surtout des retombées presse à l’international qui ont été exceptionnelles, comme nous n’en avions jamais eues. Nous avons toujours eu l’habitude de créer des expositions de grande qualité, mais celle-ci nous place un cran au-dessus. Ce changement de dimension a davantage marqué les esprits ».

Cette exposition Bacon va maintenant se prolonger à partir du 30 septembre au Musée Guggenheim de Bilbao, toujours sous le commissariat de Martin Harrison, avec 80 % des œuvres vues en Principauté, sous le titre « Francis Bacon, de Picasso à Velazquez ».

Sylvie Biancheri a également annoncé le thème de l’exposition estivale 2018 : « La Cité Interdite à Monaco » avec le prêt exceptionnel de 200 pièces issues des collections permanentes de l’emblématique Palais impérial, sous le commissariat de Jean-Paul Desroches, qui avait déjà signé la mémorable exposition du Grimaldi Forum en 2001 « Chine, le siècle du premier empereur ».

Enfin, cette conférence de presse a été l’occasion de dévoiler le programme des événements du Grimaldi Forum en cette fin d’année 2016, à la forte connotation musicale : David Zincke, Bombino Malki et Marta Ren & the Groovelvets aux « Thursday Live Sessions », le phénomène de la pop Asaf Avidan en concert, les « drumoristes » Fills Monkeys en spectacle déjanté, les meilleurs dj’s de la planète aux manettes du MICS.

Dans un registre plus classique, même les héros du « Fantasia » de Disney s’animeront avec maestria dans le cadre du ciné-concert de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la baguette de son nouveau Directeur musical, Kazuki Yamada.

L’Opéra de Monte-Carlo donnera le « Nabucco » de Verdi avec l’immense baryton Leo Nucci dans le rôle-titre pour célébrer en grand la Fête Nationale monégasque.

Enfin, après la prestation attendue de l’étoile Diana Vishneva dans « Le Divertissement du Roi », les Ballets de Monte-Carlo s’illustreront, comme à leur habitude, pendant les fêtes de fin d’année en interprétant La Belle de Jean-Christophe Maillot, ballet créé en 2001 et récompensé par plusieurs prix internationaux dont le prix « Danza & Danza 2002 » du meilleur spectacle.

HERVE' ZORGNIOTTI - GRIMALDI FORUM

PHOTO (c) L.MATTERA-RM

L'exposition Francis Bacon: le Grimaldi Forum Monaco a égalé l’affluence de l’édition 2015 consacrée à l’avant-garde russe

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 17:31
MENTON: EXPOSITION « LES LUMIERES ET LES SCIENCES » L’Odyssée bibliothèque municipale Du 10 septembre au 21 octobre 2016

EXPOSITION « LES LUMIERES ET LES SCIENCES »

L’Odyssée bibliothèque municipale

Du 10 septembre au 21 octobre 2016

***

S’il ne devait y en avoir qu’un, ce serait celui-là : le seul et unique ouvrage absolument nécessaire dans tout bon rayonnage d’une bibliothèque. Ou plutôt dans sa réserve, bien à l’abri des outrages du temps. De quel livre s’agit t-il ? De l’Encyclopédie bien sûr. Mais pas n’importe laquelle, celle de Diderot et d’Alembert évidemment !

D’un côté le littéraire, de l’autre le scientifique, tous deux purs produits géniaux des Lumières, réunis autour de la création d’une véritable bible de la connaissance humaine. Ce savoir, clef du XVIIème siècle, offert au public en dix-sept volumes de texte et onze tomes d’illustrations, dont Menton a la chance de posséder un exemplaire**, sera l’objet d’une exposition intitulée « Les Lumières et les Sciences » qui se déroulera du 10 septembre au 21 octobre à L’Odyssée bibliothèque municipale.

L’Encyclopédie sera plus spécifiquement mise à l’honneur lors des Journées Européennes du Patrimoine, le 17 septembre à 15h, dans le cadre d’une conférence de Christine Didier, intitulée « Aux sources de l’encyclopédie ». Une visite-guidée de l’exposition sera également proposée le dimanche 18 septembre à 10h.

(**l’édition que nous possédons date de 1777 et est composée de 39 volumes planches de dessin incluses).

Pour l’occasion, L’Odyssée bibliothèque municipale présentera des ouvrages précieux sortis de son fonds ancien comme « l’Histoire Naturelle » de Buffon de 1780, les leçons de physique expérimentale de l’abbé Nollet de 1753 ainsi qu’un ouvrage de 1806 donné par un héritier de l’une des familles les plus anciennes du pays mentonnais : Louis Pretti et qui concerne la botanique.

A travers ces ouvrages, une nouvelle vision du monde est présentée à l’homme. Au XVIIIème siècle, des contributions significatives ont été apportées dans la pratique de la médecine, des mathématiques, de l'électricité et de nombreuses autres disciplines. Les autorités scientifiques prennent le pas sur la toute-puissance religieuse en termes de philosophie naturelle, tandis que les disciplines de l'alchimie et de l'astrologie perdent leur crédibilité scientifique. C’est ce monde nouveau qui se révèle à l’homme.

Tel : 04 92 41 76 60

Entrée libre

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 17:22
LE PRIEURE DE FRANCE DU V.E.O.S.P.S.S. A L’HONNEUR
LE PRIEURE DE FRANCE DU V.E.O.S.P.S.S. A L’HONNEUR

LE PRIEURE DE France DU V.E.O.S.P.S.S. A' L’HONNEUR

Communiqué officiel du Prieuré de France du V.E.O.S.P.S.S.

Le 02 septembre 2016 le Prieuré de France filiale française du Vénérabilis Equester Ordo Sacri Principatus Sancti Sepulchri, ordre fondé en 1118 seul descendant légal, incontesté, officiel, de la Paupiera Militia Christi et enregistré à l’ONU, plus communément connu en France sous le terme générique Templiers, a vu et constaté qu’un des membres éminents de son chapitre a reçu la reconnaissance légitime en présence d’officiels de la nation pour toute une vie consacrée au dévouement de son prochain remplissant en cela la devise de fraternité si précieuse à la république.

Le V.E.O.S.P.S.S. a pour devise morale l’humilité, il ne s’exprime donc jamais sur l’honneur rendu à ses membres, c’est donc à titre exceptionnel et au moment ou plus que jamais il est nécessaire de rappeler la nécessité de fraternité dans la nation, et ce afin d’encourager et servir d’exemple pour les générations futures que la Chevalière Dame Vivianne Costa Secrétaire Générale du Prieuré de France de l’Ordre V.E.O.S.P.S.S. reçoit à son tour le soutien officiel et les plus vives félicitations du Prieuré de France pour cette médaille d’Or du Mérité et Dévouement Français, décernée par cette grande et noble institution.

Dans ces temps si troublés ou la nation française est régulièrement en deuil, nous espérons que sera suivi l’exemple et l’engagement de Dame Vivianne Costa ainsi que de tous les récipiendaires mis à l’honneur en ce jour par l’Académie du Mérite et du Dévouement Français présidée par Jean-Paul De Bernis Président National, personnalitée qui encourage et rend hommage au dévouement quotidien de ces justes qui le plus souvent restent anonymes car ils ne le font pas pour eux en cela ils rejoignent une partie de la devise de l’ordre « Non nobis, non nobis, Domine Sed nomini tuo da gloriam ».

Après la médaille de Melvin Jones, cette marque de reconnaissance confirme et concrétise ce que Dame Vivianne Costa n’ose jamais dire et exprimer, reléguant toute marque de reconnaissance par un si habituel «mais c’est normal je l’ai toujours fait » avec un petit sourire ennuyé par ces expressions de gratitude qu’elle ne comprend pas.

Cependant, il est vrai que des nuits entières à ne pas dormir, à écouter, comprendre et rassurer, prendre le temps malgré tous les engagements personnels pour soulager son prochain, relève du sacerdoce, finalement votre entrée dans l’Ordre du V.E.O.S.P.S.S. était elle logique ? En tout cas pour nous la réponse est oui et trois fois oui car dans l’Ordre nous savons depuis longtemps votre action quotidienne humble au service de votre prochain…Aujourd’hui hélas pour vous Dame Vivianne Costa vous entrez dans la liste insuffisamment longue de ceux qui par leurs actions sont reconnus, enregistrés et honorés par l’Académie du Mérite et du Dévouement Français, ainsi que par les nombreuses autres institutions……Oui vraiment Dame Vivianne Costa vous êtes un mauvais exemple à suivre et c’est pour cela que pour Dame Vivianne Costa et même si cela doit vous contrarier car vous n’aimez pas les honneurs et comme nous aimons beaucoup vous contrarier :

En ce jour, l’ensemble de l’Ordre lève son épée selon la coutume et vous dit fier de votre parcours :

« Non nobis, non nobis, Domine Sed nomini tuo da Gloriam »

Frère Richard Tirole

Prieur de France du V.E.O.S.P.S.S.

LE PRIEURE DE FRANCE DU V.E.O.S.P.S.S. A L’HONNEUR
LE PRIEURE DE FRANCE DU V.E.O.S.P.S.S. A L’HONNEUR
LE PRIEURE DE FRANCE DU V.E.O.S.P.S.S. A L’HONNEUR

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 11:45

 

 

BEAULIEU CLASSIC FESTIVAL 2016

by Brigitte & Jean Jacques Rolland - © photos Brigitte Lachaud

Du 7 au 17 septembre, l’édition 2016 du Beaulieu Classic Festival, se place sous le signe de la virtuosité, de la jeunesse et du talent, avec la présence de lauréats des plus grands concours internationaux.

Le piano sera particulièrement à l’honneur cette année. De la soirée d’ouverture dédiée au vainqueur du célèbre « Concours Frédéric Chopin » de Varsovie, Seong-Jin Cho, à la soirée de clôture avec le Sirba Octet, « Choc de la Musique » 2015 du magazine Classica,en passant par le violoniste français Laurent Korcia qui a remporté les prix Paganini.

Jacques-Thibaut, le vainqueur des Masters de Piano de Monte-Carlo Miroslav Kultyshev, ou le retour à Beaulieu du « Paganini » de la trompette Serguey Nakariakov,avec Maria Meerovitch, la programmation 2016 rassemblera l’élite de la Musique classique.

Lenotre Alexandra beaulieu05082016 001

L’harmonie singulière du Beaulieu Classic Festival, c’est l’accord parfait de ces virtuoses avec les lieux mythiques et enchanteurs qui les accueillent. La Rotonde, la Villa Kerylos, le Casino de Beaulieu, le "Jasmin" de l'hôtel Royal Riviera, ou l’amphithéâtre de la Batterie insufflent une intimité et une proximité rare entre le public et les artistes, venus partager des répertoires originaux et exceptionnels.

Un programme orchestré en cinq soirées, où plaisir et émotions donnent le tempo. Vous pourrez également découvrir l’exposition « Venise verte, ombre et lumière », 25 photographies originales de Jacques S. Bachmann prises dans le Marais Poitevin, présentée le premier jour du festival par l’association Nereus-Art.

Programme :

Mercredi 7 septembre, La Rotonde Lenôtre - 18h30 - Vernissage de l’exposition de photographies
Venise Verte, Ombre et Lumière de Jacques S. Bachmann 
19h cocktail apéritif offert par La Rotonde Lenôtre pour l’ouverture du “Beaulieu Classic Festival
20h « Autour de Frédéric Chopin ». Seong-Jin Cho, 22 ans. Vainqueur du Concours international de piano Frédéric Chopin en 2015 à Varsovie. Sa venue constitue un événement majeur pour la région.

Vendredi 9 septembre à la Villa Kérylos, « Le Paganini de la trompette » Serguey Nakariakov, est considéré comme l’un des plus grands virtuoses au monde.
II revient à Beaulieu avec Maria Meerovitch au piano. Nalariako Serguey, trompette-bugle Oeuvres de Schumann, Scriabine, Mozart, Chopin, Fauré
Dimanche 11 septembre au Casino de Beaulieu sur Mer. Laurent Korcia et Roman Rechetkine, accompagnés de l’Orchestre Régional de Cannes PACA

Oeuvres de Mozart, C Saint Saëns, L van Beethoven , F Mendelssohn

Mardi 13 septembre au Royal Riviera, « Si Petrouchka m’était contée… »MiroslavKultyshev, piano. Oeuvres de Stravinsky, Rachmaninov, Tchaïkovsky.

Samedi 17 septembre à l’Amphithéâtre de la batterie  - « Soirée de Clôture – Tantz » avec  Sirba Octet
Huit musiciens de l’Orchestre de Paris, l’un des meilleurs ensembles européen. Tantz, rend hommage aux musiques traditionnelles Roumaines, Moldaves, Russes et Polonaises, toutes riches d’un répertoire métissé de musiques traditionnelles, klezmer et tziganes. Un vrai hymne à la vie!

 

Tarifs
Tarif normal : 30 €
Tarif réduit : 15 € pour les étudiants sur présentation d’une pièce justificative.
 Gratuit – 12 ans les 11 et 17 septembre, en fonction des places disponibles.
Réserver

Pour tout renseignement : 04 93 01 02 21 ou office.tourisme@beaulieusurmer.fr

 

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 07:49
MENTONE: LUIGI GATTINARA ESPONE  ALLA GALLERIA CHARLOTTE ART
MENTONE: LUIGI GATTINARA ESPONE  ALLA GALLERIA CHARLOTTE ART

Dopo aver partecipato all'Expo di Milano con la mostra fotografica "Sapori in Posa", Luigi Gattinara approda a Mentone, il 20 settembre, presso la Galleria Charlotte Art - 2 Avenue General De Gaulle .

Luigi Gattinara noto e stimato rappresentante dell'Arte Fotografica Italiana ci onora di una interessante interpretazione artistica dove la fusione di dettagli costruiti dall'uomo si fondono con la natura.

La Mostra é una panoramica che dagli anni 80 arriva ai giorni nostri in un passaggio di piccoli, poetici ed emozionanti dettagli che ricordano i quadri fiamminghi.

Vernissage il giorno 20 settembre dalle ore 18 alle 21

Maria Iorena Franchi

MENTONE: LUIGI GATTINARA ESPONE  ALLA GALLERIA CHARLOTTE ART
MENTONE: LUIGI GATTINARA ESPONE  ALLA GALLERIA CHARLOTTE ART
MENTONE: LUIGI GATTINARA ESPONE  ALLA GALLERIA CHARLOTTE ART
MENTONE: LUIGI GATTINARA ESPONE  ALLA GALLERIA CHARLOTTE ART

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche