Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 20:02

 

 

 

Royal Monaco white

 

ROYAL MONACO RIVIERA WEB MAGAZINE

 

______________________________
PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

 

classicimage001.jpg

 

 

Jacques Perrin, personnalité de la mer 2011
Le triomphe de Mariquita

 

 

CLASSICMCW11ap_54420-Andrea-Pisapia.jpg

(c) A. Pisapia


Dans toute célébration, il y les grandes années, celles où tout est réuni pour rester dans les mémoires. Ce sera le cas de cette 10e édition de la Monaco Classic Week – La Belle Classe. Unique en son genre et organisée en collaboration avec Hublot, Chronométreur officiel, du Credit Suisse et du constructeur italien Lancia, cette biennale réunit durant une semaine, dans un même port, les derniers témoins du yachting d’autrefois, petite et grande plaisance confondue.

Préservation de l’étiquette, sauvegarde de l’environnement, mise à l’honneur du patrimoine, c’est avec ce label, et bien au-delà de son cercle de membres, que le Y.C.M. fédère les armateurs, en leur offrant des confrontations amicales sur l’eau ainsi qu’une plate-forme de communication et d’échanges lors des soirées organisées dans la tradition du savoir-vivre monégasque.

Un plateau exceptionnel de près de 100 bateaux, avec les retrouvailles depuis près d’un siècle des quatre 15 M JI, servi par une météo de rêve qui a su mettre en valeur chacune des catégories présentes, des lauréats incontestables, des équipages et des armateurs témoignant de leur amour du patrimoine historique et maritime, sans oublier Jacques Perrin, Personnalité de la Mer plébiscitée par tous les participants.

 

 

Côté people, les voiliers avaient la cote : Robert Charlebois sur Emilia, Patrick Poivre d’Arvor embarqua sur Karenita, l’ancien voilier d’Errol Flynn, bientôt rejoint par Sir Robin Kox-Johnston, barreur exemplaire et président du Jury de la Monaco Classic Week. Alors que Marie Tabarly et Pierre Casiraghi étaient sur Tuiga, le navire amiral centenaire du Yacht Club de Monaco ; le violoniste Renaud Capuçon et Laurence Ferrari avaient choisi le motor-yacht R/S Eden.

 

La Monaco Classic Week sert de prélude comme une glorieuse vitrine du passé du yachting, au Monaco Yacht Show, où se retrouvent les innovations les plus audacieuses, images d’avenir. Cette double appartenance légitime Monaco comme la capitale mondiale du yachting, une des volontés de S.A.S. le Prince Souverain, président du Y.C.M., et qui a tenu à être très présent sur l’évènement, tout comme S.A.R. la Princesse Caroline, souhaitant la bienvenue aux membres du YCM sur son motor-yacht Pacha III.

 

 

 

Le temps fort de la semaine a été de voile pure, avec la réunion, pour une série de régates mémorables, des quatre 15 Mètre de Jauge Internationale, tous des plans Fife, lancés entre 1908 et 1912, survivants d’une classe de racers qui en compta seulement 20 entre 1907 et 1917. Le premier du quatuor, que l’on pourrait appeler le violon solo, véritable Stradivarius, est Tuiga, qu’Eric Tabarly considérait comme le plus beau yacht du monde. Sorti d’une restauration exemplaire en 1994, Tuiga a été rejoint ensuite sur le circuit par The Lady Anne, puis par Mariska, et enfin cette année par Hispania, sister-ship de Tuiga, lancé en 1909 en Espagne pour le roi Alphonse XIII et restauré par la volonté de Sa Majesté Juan Carlos, désireux de voir à nouveau les deux sister-ships régater comme à La Belle Epoque.

 

Hispania, propriété de la Real Fundacion Hispania a été confiée à la fondation Isla Ebusitana, basée à Cadiz, dont la marina de Puerto Sherry est l’un des partenaires principaux. « Notre fondation est engagée dans la restauration du patrimoine maritime espagnol et le développement de la voile classique au niveau mondial. Notre objectif est de créer une base  pour les yachts de tradition et d’organiser un rassemblement en juin prochain, tout en continuant à développer les liens déjà tissés avec Tuiga et le YCM, à travers des échanges d’équipiers et de savoir-faire organisationnel », a déclaré Pedro de Bores, Président de Puerto Sherry et vice-président de la fondation Isla Ebusitana.

 

CLASSICMCW11cb_04108-Carlo-Borlenghi.jpg

(c) C. Borlenghi

 

 

 La confrontation entre ces quatre 15 Mètre a été remportée par Mariska, qui connut un destin hors du commun, avec 73 ans passés en Suède, où il fut emmené juste avant la Guerre de 14/18, et n’en sortit qu’aux mains d’un propriétaire hollandais. Transformé en yawl aurique, puis marconi, et pour finir en ketch, dont la voûte avait été raccourcie de 3 mètres, c’est le premier yacht de cette importance restauré en France, à la Ciotat, et mené par une femme, Laurence Ramès.

 

 

Le Prix « La Belle Classe Restauration » 2011 à Mariquita

Ce prix a pour vocation de préserver et de valoriser le patrimoine maritime ainsi que de pérenniser des métiers d’artisanat au savoir-faire unique et précieux. Présidé par Sir Robin Knox-Jonhston, le jury avait fort à faire, les belles restaurations, faites dans le bon esprit, étant nombreuses au sein d’un plateau qui regroupait 50 des plus beaux yachts du monde. A l’unanimité, son choix s’est porté sur Mariquita, le seul 19 Mètre JI encore navigant, cent ans tout juste, et aussi beau à terre que sur l’eau.

Reconnaissable entre tous au petit canot verni à clins renversé à l’arrière du mât, Mariquita fut lancé le 6 mai 1911 pour A.K.Stothert qui, trois ans auparavant avait pris livraison du 15 Mètre Mariska. En cent ans, il connut bien des avatars, de fameux racer à croiseur familial paisible, puis house-boat, promis à devenir chapelle itinérante, carcasse sur un parking, avant un passage rénovateur chez Fairlie Restorations, Southampton, où il retrouva sa splendeur. Pour sa restauration, ses armateurs ont poussé le souci du détail et de l’authenticité à alerter les réseaux d’antiquaires de marine, les chantiers, les brocanteurs des deux côtés de l’Atlantique pour retrouver des pièces d’époque, les faisant refaire à l’identique quand ce n’était pas possible.

Bateau privé basé dans le Golfe de Saint-Tropez, il est de tous les rassemblements, et reste un habitué des podiums : vendredi, il s’est permis de battre le 23 Mètre JI Cambria, un jeunot de 83 ans, et long de 41 mètres, alors qu’il en mesure 3 de moins, et remporte la série de régates en temps compensé, selon la jauge du Comité International de la Méditerranée.

C’est d’ailleurs à l’occasion de la Monaco Classic Week que le bureau exécutif du C.I.M. s’est réuni pour dresser un premier bilan de fin de saison.

 

CLASSICMCW11ap_53446-Andrea-Pisapia.jpg

(c) A. Pisapia

 

Le concours des chefs : les femmes prennent le pouvoir

11 yachts, dont quatre ont pour chefs des femmes, étaient inscrits à cette compétition gastronomique créée en même temps que la première Monaco Classic Week.

Le 1er prix est allé à Mlle Bénédicte Cochard, jeune chef du MY Over The Rainbow, pour ses filets de rougets en croûte de cèpes, alors que Wayfarer a obtenu un prix particulier, décerné à l’unanimité par le jury, présidé par Alain Ducasse, pour la qualité de son accueil.

Il s’agissait cette année de préparer un plat de poisson de Méditerranée, les critères de sélection retenus étant la créativité et l’originalité, la finesse des saveurs, la présentation du plat et l’accord mets et Champagne Moët et Chandon, parrain de cette confrontation gastronomique.

 

 

Les canots : un monde à part !

L’idée géniale de la Monaco Classic Week est de réunir tout le patrimoine navigant : voilier, motor-yachts et canots automobiles, liés à toute l’histoire du yachting monégasque. Cette année, une flotte de 23 canots à moteur, dont une majorité de Chris Craft, aux côtés de Riva, des Pedrazzini, des Hacker’s Craft, des Dodge dont quelques raretés, ont su capter l’attention des promeneurs lors des différentes épreuves dont un inédit Poker Run organisé en collaboration avec la Société des Bains de Mer. Et quand ils se sont mis, samedi, à vrombir au milieu du plan de régate, animant le lent ballet des voiliers s’ébrouant dans une brise renaissante, les spectateurs massés sur la jetée n’ont pu retenir leurs applaudissements.

 

CLASSICMCW11cb_03455-Carlo-Borlenghi.jpg

 (c) C. Borlenghi

 

 Le prix de l’élégance : Istros à l’unanimité

Ce motor-yacht de 42 mètres a été construit en 1954 au chantier De Vries Lentsch pour une famille grecque qui le conserva 23 ans et en prit grand soin. C’est un bateau fastueux et confortable, construit à une époque où ne sacrifiait pas le luxe des lambris vernis, des cuivres, de l’inox et des ponts en teck à un quelconque souci de facilité d’entretien ! Un de ses capitaines l’avait très bien défini : « She is an elegant lady ». De plus, Istros est un bateau économique : ses deux moteurs diesel de 570 ch ne consomment que 140 litres à l’heure, tous systèmes en marche, à la vitesse de croisière de 12 nœuds, ce qui lui donne une autonomie de 3300 milles. On comprend que le jury l’ait couronné à l’unanimité, toutes catégories confondues.

 

 

1er Classic Lancia Torino to Monaco:

13 voitures historiques commémorent le centenaire du Rallye de Monte-Carlo

C’est sur une Lancia Aurelia que Louis Chiron, seul vainqueur monégasque de l’histoire, a remporté le Rallye de Monte Carlo, ce qui ne fit que renforcer les liens entre la Principauté et la marque italienne, créée en 1906. Les passionnés de motonautisme aiment les voitures, et les mordus d’automobiles classiques ne résistent pas à la musique particulière du moteur d’un canot plus que cinquantenaire. En fait, seule la carrosserie change : on sait qu’au début du XXe siècle, devant le nombre d’accidents sur la route, on obligea les constructeurs à essayer leurs monstres sur l’eau. Ce qui entraîna le succès de meetings motonautiques comme celui de Monaco. Lancia, partenaire de la Monaco Classic Week, a voulu rappeler aussi que la firme italienne est la plus titrée dans le rallye de Monte Carlo, en amenant ici des voitures tout à fait exceptionnelles, comme un certain proto signé Pinin Farina qui révolutionna en 1955 l’esthétique des carrosseries, ou le coupé du même designer ayant appartenu à Eric Clapton.

 

CLASSICMCW11ap_52998-Andrea-Pisapia.jpg

(c) A. Pisapia

 

Hublot Classic Fusion : une série limitée

L’horloger suisse est le sponsor principal et le chronométreur officiel de la Monaco Classic Week depuis 2005, et à ce titre, le Yacht Club est le lieu privilégié de la présentation par son PDG Jean-Claude Biver, de nouveaux modèles d’exception. Comme le chronographe Classic Fusion, auquel le titane apporte sa résistance et sa légèreté, les compteurs argentés sur cadran bleu marine un chic incomparable, et le bracelet d’alligator cousu sur caoutchouc une familiarité sans danger avec l’eau de met. Attention, il en sera produit 250 exemplaires, pas un de plus !  

 

 

La Dynastie marseillaise des Roux, peintres de marine, s’expose à Monaco

Organisée du 10 au 25 septembre 2011 dans les salons du Yacht Club de Monaco, en collaboration avec la Galerie Stammegna et Associé, de Marseille, cette exposition réunit pour la première fois une trentaine d’œuvres originales de la dynastie Roux, accompagnées d’une maquette du Kersaint, navire de 1921. Inaugurée par SAS le Prince Albert II et SAR la Princesse Caroline, elle a mis en lumière cette famille de peintres de marine du 18e et du 19e siècle.

 

 

Jacques Perrin, Personnalité de la Mer 2011

Samedi soir, l’heure était au glamour au Musée Océanographique ! La journaliste Laurence Ferrari remettait à Jacques Perrin, acteur, réalisateur et producteur, le Prix de la personnalité de la Mer 2011. Emu, en escale au Yacht Club, il déclarait : « J’ose recevoir un prix alors que Robin est là…mais que les gens qui connaissent la mer me cooptent, et voient quelques vertus à mes films me touche beaucoup ». Comme le rappelait Bernard d’Alessandri, secrétaire général du YCM, « Ce Prix n’a pas été créé pour récompenser seulement des marins, mais ceux qui œuvrent pour la meilleure connaissance, donc la défense de la mer ».

La prochaine Monaco Classic Week – La Belle Classe se déroulera du 11 au 15 septembre 2013.

 


 

Palmarès

Epreuve de Manœuvrabilité (Canot)

1er : IDA (Erio Matteri)

 

Poker Run (Canot)

1er : DEAR VAL (Melle Anne-Laure Nicolas)

 

Régate des yachts de tradition - catégorie Classique  

3e : SUHAIL (Francesco Dell’Olio Lespine)

2e : GALVANA (Borja Pella) 

1er : ARCADIA (Louis David Housez)                      

 

Régate des yachts de tradition - catégorie Epoque Marconi 

3e : HELEN K33 (Jeff Ventre)

2e : LEONORE (Brad Swain)

1er : ROWDY (Johanthan Greenwood)                      

 

Régate des yachts de tradition - catégorie Epoque aurique 

3e : AVEL (Christopher Austin)

2e : KELPIE (Olive PELHAM)

1er : BONA FIDE (Giuseppe Giordano)

 

Régate des yachts de tradition - catégorie Big Boat 

3e : SUNSHINE (Peter Wood) – 1er en temps réel (Goélette et ketch)

2e : CAMBRIA (Chris Barkham) – 1er en temps réel (côtre et sloop)

1er : MARIQUITA (Jim THOM)                     

 

Régate des yachts de tradition – 15 M JI

1er : MARISKA (Christian Niels)                   

 

RMCW%20en%20tete%20demise du Trophée d’Elégance

Vainqueur : ISTROS (Roger Bolton)

 

 

classicwimage001.jpg

 

 

Remise du Trophée Monaco Classic Week 2011

Vainqueur : MARIQUITA (Jim Thom)

 

Concours des Chefs

Prix d’excellence :     

3e Prix : Mr Silvio Goffi - MY Montrevel

2e Prix : Miss Rhonda Butler, chef du MY Istros

1er Prix : Mlle Bénédicte Cochard, chef du MY Over The Rainbow

Prix particulier : Wayfarer

Prix d’honneur : 4e prix ex-aequo : Mr Sato Taakatoshi, chef du MY Eden et Mr Juan Munoz, (Creole)

 

par: ISABELLE ANDRIEUX - Dir. Communication Yacht Club de Monaco

Partager cet article

Repost 0
Published by royalmonacoriviera - dans SPORT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche