Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 15:50

ROYALMONACOEDI.jpg

 

BALLETS DE MONTE-CARLO

 

L’ÉTÉ DANSE !

 

baljuinA.jpg

Les représentations des Ballets de Monte-Carlo qui auront lieu du 10 au 19 juillet 2013 à la Salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo, avec au programme :

  • du 10 au 12 juillet : Shéhérazade / Vers un Pays Sage - chorégraphies de Jean-Christophe Maillot


  • du 17 au 19 juillet : Arithmophobia - Création de Jeroen Verbruggen / Rondo d’Alexander Ekman / Blind Willow d’Ina Christel Johannessen


Vers un Pays Sage - photo Alice Blangero.jpgArithmophobia - photo Alice Blangero.jpg

 

Du 10 au 19 juillet 2013, Les Ballets de Monte-Carlo interpréteront à l’Opéra Garnier de Monte-Carlo un éventail d’oeuvres qui soulignent une fois de plus la polyvalence et l’excellence des cinquante danseurs de la compagnie.
Du 10 au 12 juillet, le public pourra dans une même soirée redécouvrir Vers Pays Sage et Shéhérazade de Jean-Christophe Maillot. Le premier ballet est un hommage généreux et enthousiaste du chorégraphe à son père Jean Maillot, artiste peintre trop vite disparu. L’énergie que celui-ci a consacrée à sa peinture, et à la vie de manière générale, est le fil conducteur de cette pièce d’une rare physicalité qui a marqué un tournant dans le développement international de la compagnie.
Avec Shéhérazade, Jean-Christophe Maillot nous offre un ballet aux senteurs d’Orient qui trouve dans les ors de la Salle Garnier l’écrin parfait. Épousant les ondulations sans fin de la partition de Rimski-Korsakov, ce ballet tout droit sorti des contes des Mille et une Nuits, nous plonge dans une danse sensuelle et festive - un kaléidoscope d’images qui s’entremêlent langoureusement en une fresque envoûtante et un clin d’oeil aussi à Michel Fokine.
Du 17 au 19 juillet, un programme dense de trois oeuvres différentes donnera l’occasion aux spectateurs d’expérimenter une large gamme d’émotions. Si le facétieux Rondo du chorégraphe suédois Alexander Ekman est une pièce rythmée qui déborde d’énergie et d’inventivité, Blind Willow de la norvégienne Ina Christel Johannessen est une oeuvre poétique et poignante qui explore à travers une scénographie en clair-obscur, l’équilibre du corps. Enfin, Arithmophobia, la nouvelle création de Jeroen Verbruggen, également jeune danseur des Ballets de Monte-Carlo, nous plongera dans une réflexion sur la peur des nombres et la fin du monde. L’angoisse du dernier décompte est ici vue à travers le prisme du romantisme et donne lieu à une pièce assez crue mais dont la teneur n’empêche ni l’espoir ni un certain humour.
*****************
Opéra Garnier Monte-Carlo, from 10 to 19 July 2013, Les Ballets de Monte-Carlo will perform a selection of works once again showcasing the multi-talented excellence of the company’s fifty dancers.
From 10 to 12 July, in the space of a same evening, the general public will be able to re-discover Vers Pays Sage and Shéhérazade by Jean-Christophe Maillot. The choreographer’s first ballet, a generous, enthusiastic tribute to his father, the painter Jean Maillot who died young. The energy that the latter devoted to his painting and to life in general is the common thread running through a piece of rare physicality which marked a turning point in the company’s international development.
With Shéhérazade, Jean-Christophe Maillot serves up a ballet with a taste of the Orient in the perfect magnificent gilt setting of the Salle Garnier. The ballet, straight out of the Thousand and One Nights, mirrors the endless undulations of Rimsky Korsakov’s piece, plunging us into a sensual, festive dance – a kaleidoscope of images, interwoven languorously into an enchanting tableau.

Blind Willow - photo Alice Blangero.jpgRondo - photo Alice Blangero .jpg

From 17 to 19 July, a packed programme of three different works will give spectators the opportunity to experience a wide range of emotions. The multi-facetted Rondo by Swedish choreographer Alexander Ekman is a rhythmic piece bursting with energy and inventiveness, Blind Willow by the Norwegian Ina Christel Johannessen is a poignant poetic work which explores the balance of the body through its light-dark staging. Last but not least, Arithmophobia, the new work by Jeroen Verbruggen, also a young dancer with the Ballets de Monte-Carlo, plunges us into a reflection on the fear of numbers and the end of the world. The anxiety of the final countdown is viewed through a romantic prism delivering a raw piece with its own brand of hope and humour.

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYAL MONACO - dans SHOW
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche