Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 06:33

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg


PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL"

 

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

 

La dangerosité du Wifi en passe de devenir un cas d’école !

 

Paris, le jeudi 21 mars 2013 – Fin janvier, les députés écologistes se réjouissaient de l'examen de leur proposition de loi concernant l’implantation des « antennes relais » qui visait à reconnaître la nécessité d’appliquer le « principe de précaution » en la matière. Obligation de réaliser une étude d’impact sanitaire lors de l’arrivée de nouvelles applications technologiques (disposition qui semblait viser notamment la 4G) et recommandation de limiter l’exposition au Wifi dans les crèches et les écoles comptaient également parmi les dispositions phares de ce texte. Très critiquée par certaines instances scientifiques (l’Académie de médecine en tête qui rappela que la nocivité des ondes électromagnétiques n’avait jamais été démontrée), la proposition de loi avait d’abord été profondément amendée par la commission des Affaires sociales avant d’être renvoyée sine die, provoquant la déception des élus écologistes.

Si on l’interdit dans les écoles, c’est que l’on reconnaît en filigrane la dangerosité du Wifi

Parmi les membres du gouvernement les plus réticents face au texte proposé par les écologistes, Fleur Pellerin, ministre de l’Economie numérique avait organisé une petite sortie dans les rues de Paris avec au programme séance de mesure menée par les ingénieurs de l’Agence nationale de fréquences numériques afin de démontrer que les seuils d’exposition étaient parfaitement respectés. Fleur Pellerin avait par ailleurs souligné : « Aujourd’hui, je n’ai aucune preuve que le wifi est mauvais pour la santé ». Appelant à ne pas céder à des « peurs irrationnelles », elle avait par ailleurs souligné qu’interdire le Wifi dans les crèches ou les écoles reviendrait à « confirmer que le wifi est dangereux pour la santé ».

Dans les écoles, gare aux mauvaises ondes !

Mardi 19 mars, lors de l’examen par l’Assemblée du texte sur la refondation de l’Ecole, il semble que la belle rhétorique de Fleur Pellerin ait été oubliée. Un amendement du groupe écologiste visant à favoriser les connexions filaires plutôt que le Wifi dans la mise en place d’un service public du numérique éducatif  a en effet été adopté. Dans l’exposé des motifs il est par ailleurs précisé que le « principe de précaution doit pousser l’Etat et les collectivités territoriales à protéger les enfants, notamment les plus jeunes de l’influence des ondes ».

Un amendement inscrit dans les tablettes

Voici un texte qui devrait permettre de « consoler » le groupe écologiste de sa défaite de la fin janvier. Il satisfera également les associations anti-ondes dont certaines s’étaient mobilisées contre les modalités du développement du fameux service public du numérique éducatif, tel que décrit par le ministre de l’Education, Vincent Peillon. L’association Priartem avait ainsi écrit à ce dernier pour l’enjoindre de ne pas introduire « les tablettes tactiles comme nouvel outil pédagogique dans les écoles », tandis que chez les "Robin des toits" on avait expliqué : « Si on estime que c’est vraiment une obligation, sur le plan pédagogique d’avoir des tablettes, passons au filaire ». Cet amendement par ailleurs confortera les quelques communes de France qui ces dernières années avaient déjà décidé de bannir le Wifi de leurs institutions scolaires ou de leur bibliothèque. Mais il compliquera a contrario les projets de nombreuses autres villes. A cet égard, Yves Durand (député PS) a déjà prévenu qu’il faudrait « voir comment c’est applicable ».

Enfin, l’adoption de cette disposition est une défaite pour tous ceux qui, comme l'actuel ministre de l’Economie numérique, appellent à ne pas céder aux « peurs irrationnelles ».



Aurélie Haroche- (c) JIM

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche