Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 00:09

 


RoyalMonaco_testata 

Royal Monaco Journal - EDIZIONE 0

 

ROYAL MONACO  WEB MAGAZINE 

  

PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" BIMENSUEL DE IL FOGLIO ITALIANO
DECEMBRE BLOG RANK  74

 

L'Orchestre Philarmonique de Monte Carlo

 

OPMillu_historique_1.jpg

 

1856, une foule élégante se presse au ravissant Kiosque à Musique et à la "Maison de jeux", comme on appelait alors le Casino, pour écouter polkas, valses et mazurkas offertes par une poignée d'instrumentistes passionnés.

Ce qui n'est encore qu'un "embryon d'orchestre" s'enrichit peu à peu d'artistes venus de Paris pour former "l'Orchestre du Nouveau Cercle des Étrangers". En fait, il s'agit de reprendre chez les Grimaldi une tradition familiale datant du Prince Antoine 1er au XVIIIe siècle et que le Prince Rainier III soutiendra puissamment dès son avènement au trône en 1949.

Cet orchestre, sous la baguette d'Alexandre Hermann, ne tarde pas à franchir les frontières de la Principauté pour charmer le public mélomane du Théâtre Royal de Nice.

 

1911 : arrivée des Ballets Russes de Serge de Diaghilev et des nouvelles tendances de l'art chorégraphique, magie de Stravinsky, Ravel ou Prokofiev, somptueux décors de Picasso, Derain, Bakst ou Raoul Dufy ; Fokine met tout son art de la danse au service d'interprètes de génie comme Nijinski ou Serge Lifar. Après la première guerre mondiale viennent les années folles et les spectacles audacieux comme le "Train bleu" de Darius Milhaud (costumes de Mademoiselle Coco Chanel, décors de Picasso), "Les biches" de Francis Poulenc, "Jack in the box" d'Eric Satie.
Plusieurs chefs se sont partagé la tâche dès 1911 : Léon Jehin, Louis Vialet, Louis Ganne, César Scotto et Victor de Sabata. Plusieurs créations voient le jour : "Pénélope" de Gabriel Fauré (mars 1913), le ballet "Masques et Bergamasques" (1919), et la grande création mondiale "l'enfant et les sortilèges" de Maurice Ravel.

 

1953 : par ordonnance de son Altesse Sérénissime le Prince Rainier III, l'Orchestre prend pour nom "Orchestre National de l'Opéra de Monte-Carlo". Sous la baguette de Louis Frémaux, l'Orchestre se déplace régulièrement (1956-1965) en France et à l'étranger.

Des noms comme ceux de Thomas Beecham, Léonard Bernstein, Kyril Kondrachine, Gyorgy Cziffra, Ivry Gitlis, Isaac Stern, Jean-Pierre Rampal, et tant d'autres, sont intimement mêlés à celui de l'Orchestre durant cette période qui se conclut en 1966 par une tournée de 42 concerts aux Etats-Unis, dirigée par le grand chef français Paul Paray !

 

En 1980, par Ordonnance du Prince Souverain Rainier III, l'Orchestre prend le titre de "Philharmonique" tandis que Lawrence Foster et René Croési en assurent la co-direction.
Débute alors une brillante décennie : tournées à l'étranger - trois fois aux États-Unis, quatre fois en Allemagne, Grande-Bretagne, Espagne, deux fois en résidence à Paris au Palais Omnisports de Bercy - concerts en France, en Italie et participation aux Festivals de Dresde, Prague, Leipzig, Montreux, Lucca, Aix-en-Provence, Lyon, Lisbonne, Menton ; sans oublier les participations à l'émission télévisée, " Le Grand Echiquier " de Jacques Chancel.

Parallèlement, une importante politique d'enregistrements est lancée, et une quarantaine d'ouvrages sont récompensés par plusieurs Grands Prix du disque.

En 1990, le chef italien Gianluigi Gelmetti assure la fonction de directeur musical. Cette fonction sera reprise par le chef américain James DePreist en 1994. Sous sa direction, de nouvelles tournées sont organisées aux États-Unis ainsi qu'en Allemagne et en Autriche.

 

Depuis l'automne 2005, la réouverture de la Salle Garnier de l'Opéra de Monte-Carlo permet à l'Orchestre de donner des concerts d'orchestre de chambre, dans un cadre prestigieux, sous la direction de chefs les plus en vue des répertoires baroque et classique Viennois.
Placé sous la présidence de S.A.R. La Princesse de Hanovre, l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo a bénéficié du soutien et des encouragements du Prince Rainier III, tout au long de son règne. À ce titre, il tient une place particulière dans le cœur des musiciens.

 

OPMC Auditorium Rainier IIIA

 

Le Prince Albert II a succédé à son père. L'Orchestre sous la direction de son nouveau Directeur Artistique et Musical Yakov Kreizberg (+2011), L'assurant de toute sa confiance et de toute son estime, poursuivra dans la voie qui est la sienne : préserver son authenticité tout en se tournant résolument vers l'avenir, grâce à une politique dynamique qu'encourage le gouvernement princier.

Partager cet article

Repost 0
Published by royalmonacoriviera - dans MUSICA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche