Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 17:42

 

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg

ArtMonaco_13_eflyer_INFO.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL" 
DECEMBRE '12 BLOG RANK  79

 

IL SALUTO ALLA STAMPA DI JEAN FRANCOIS  ROBILLON, PRESIDENTE DEL PARLAMENTO MONEGASCO

 SEPTEMBRE-0779A.jpg

Jean François Robillon, Présidente del Parlamento Monegasco (Conseil National) ed il Vice-Presidente Fabrice Notari, hanno accolto i rappresentanti della stampa locale  per formular loro gli auguri di salute, felicità e riuscita nell’attività intrapresa. Anche se con l’interrogativo di rivedersi nel futuro dopo le elezioni del prossimo rinnovo del Parlamento in data 10 febbraio, Robillon ha ugualmente sottolineato che l’espressione di un voto nazionale è la libera manifestazione che ogni soggetto monegasco possiede per confidare la propria fiducia ai 24 candidati che li rappresenteranno durante i 5 anni a venire.

Nel frattempo, il Consiglio nazionale continuerà a collaborare col Governo Principesco affinché Monaco si accosti con serenità alle sfide attuali secondo i principi definiti dal Principe Sovrano. Non a caso, l’agenda lavorativa dell’Assemblea non chiuderà i battenti per porsi a freno del lavoro legislativo ma si consacrerà all’esame dei diversi testi, tra i quali il progetto di modernizzazione del Codice del diritto Economico, teso a rendere il Principato una testa di ponte in Europa nell’ambito dell’arbitraggio, ed il progetto di legge sui disabili.

Fabrice Notari ha sottolineato l’importanza del lavoro di riequilibrio dei conti statali svolto dal dimissionario Marco Piccinini, sostituito al Ministero dell’Economia da Jean Castellini, a cui vanno i nostri auguri, ed ha confermato quanto già rivelato nei precedenti incontri dal Presidente della Commissione delle Finanze Alexandr Bordero’, sulle entrate dello Stato che hanno registrato ben novecento milioni di euro grazie soprattutto al segmento immobiliare con i diritti di mutazione delle società offshore

SEPTEMBRE-0781A.jpg

 

 

10 Janvier 2013 - Auditorium Rainier III

 

PRESENTATION DU PROGRAMME UNION MONEGASQUE POUR 2013-2018

 

Discours de clôture de Jean-François Robillon

 

Chers compatriotes, Chers amis,

 

Vous l’avez entendu comme moi, nos candidats ont des idées et des propositions pour Monaco et ils ont tout l’enthousiasme nécessaire pour les porter.

 

Je ne veux pas ici trop ajouter à ce qu’ils ont dit, Cela était déjà très complet. Vous trouverez le détail dans le livret qui vous sera distribué à la sortie de la salle.

 

Je voudrais seulement vous présenter les caractéristiques de notre liste et de nos candidats.

 

La première caractéristique, c’est l’humanité.

 

Cela peut paraître banal, mais c’est essentiel quand on s’engage en politique.

Vous l’avez entendu, nos candidats sont préoccupés par le sort des plus fragiles, des plus exposés, par les situations de vie difficiles ou complexes.

 

Nos candidats sont de ceux qui ne veulent laisser personne au bord du chemin.

 

Notre Principauté vit par sa cohésion. Parler de priorité nationale, c’est parler de solidarité nationale.

 

Les personnes âgées, les personnes dépendantes, les handicapés, les jeunes qui arrivent sur le marché du travail, l’éducation des enfants ne sont pas pour nous des thèmes de campagne, mais des thèmes de vie commune.

 

Tous les jours, dans leur activité professionnelle, dans leur vie personnelle, nos candidats y sont confrontés. Ils n’ont pas découvert les sujets du logement, de la famille, des droits de la femme, du handicap le temps d’une campagne. Ce sont chez eux des préoccupations anciennes et concrètes, auxquelles ils réfléchissent depuis longtemps.

Notre liste est une liste à visage humain.

 

La deuxième caractéristique, c’est la compétence.

 

Chaque jour, je suis impressionné par la rigueur et la précision de nos candidats. J’ai pu constater depuis le début de notre campagne à quel point chacun de nos candidats connaît ses sujets. Elus ou non, ils ont travaillé les dossiers, fait l’effort de s’investir dans les problèmes des gens. Qu’ils viennent du monde de l’éducation, de la recherche, de l’entreprise, de la médecine, de l’action sociale, de la culture, du sport, de la finance, de la fonction publique, tous savent parfaitement où en est la Principauté et ce qu’il faut faire pour améliorer les choses. Vous avez pu les entendre pendant nos réunions Rouge et Blanc.

 

Ceux d’entre vous qui étaient présents, par exemple, au meeting Logement du 20 décembre ont pu constater que nos candidats se sont librement exposés aux questions des 350 personnes qui étaient là. Et toutes nos autres rencontres ont été des rencontres d’écoute et de dialogue.

Nous ne nous sommes pas mis derrière un pupitre pour attaquer l’opposition et avoir le lendemain notre tête dans le journal. Nous sommes restés avec vous, entre Monégasques, pour discuter, apprendre, écouter, échanger.

 

Et vous avez pu entendre des candidats informés, pointus, experts de leur sujet. C’est une certaine conception de la vie politique que nous voulons illustrer ainsi.

 

C’est pour cela aussi que nous évitons les slogans racoleurs ou les fausses bonnes idées, comme ce Fonds Souverain dont l’opposition se gargarise et qui n’a aucun sens, ni juridique ni financier. Ne vous laissez pas attraper par ces effets d’annonce.

 

Si l’opposition savait de quoi elle parlait, elle aurait déposé un peu plus qu’une seule proposition de loi en cinq ans. Ne vous laissez pas entraîner au bal des arrogants.

Ici, à l’Union Monégasque, nous ne nous payons pas de mots, nous travaillons dans la rigueur et l’exactitude.

 

Et surtout nous travaillons avec modestie, dans l’intérêt du Pays et des Monégasques.

 

Mais croyez-moi, lorsque nous alignons des chefs de service à l’hôpital, des hauts-fonctionnaires, des chercheurs internationalement reconnus, des sportifs de haut niveau, et tant d’autres compétences reconnues, nous travaillons modestement, mais le résultat, lui, n’est pas modeste.

Nos 153 propositions sont là pour l’attester.

 

La troisième caractéristique, c’est l’esprit d’équipe.

 

Nous avons présenté nos propositions sous la forme de discussions parce que c’est ainsi qu’elles sont nées. Elles sont nées de toutes les questions que vous nous avez posées ces dernières années lors de tous nos cafés citoyens. Elles sont nées de nos rencontres de campagne. Elles sont nées de ce que vous nous dites quand nous nous croisons dans la rue ou au marché.

 

Elles sont nées aussi des échanges entre nos candidats, de la confrontation des expériences et des expertises. Nous avons passé des soirées et des dimanches entiers à nous réunir, à parler de Monaco, à réfléchir à ce que serait la Principauté dans cinq ou dix ans. Ces propositions sont un lien avec vous, un reflet de la vie monégasque et une vision d’avenir que nous voulons partager avec vous.

 

Je suis très attaché à ce partage. Lors de cette dernière mandature, nous avons affronté des clivages et des querelles au sein du Conseil National. J’ai assisté à des guerres de clan qui m’ont choqué et attristé. La majorité actuelle est faite des élus qui ont dit non à la discorde et qui ont résisté à la désunion. Depuis quelques années, la majorité que je mène a reconstruit au Conseil National l’unité et l’harmonie. La majorité UDM et UNAM travaille en bonne entente.

 

Avec cette liste que je vous propose, c’est la même chose.

 

Les candidats viennent d’horizons divers, mais tous ont appris à se connaître et tous travaillent déjà pour vous dans un climat de grande confiance et même d’amitié. C’est cela que je veux pour le Conseil National. C’est pour cela qu’il faut voter liste entière.

 

Je ne vais pas vous faire de nouveau couplet sur le spectacle donné par l’opposition. Je crois que tous ici nous savons que les querelles d’hier sont encore brûlantes, que l’intérêt personnel les a mises pendant un temps sous le tapis, mais qu’elles resurgiront dès le lendemain de l’élection, et mettront le Conseil National en situation de blocage.

 

Alors passons, si vous le voulez bien.

 

Passons, oui, et passons aussi sur le climat de conflit qu’a voulu instituer l’opposition.

 

Beaucoup d’entre vous ne veulent pas d’une campagne basée sur l’agression et la haine.

 

Je vous le dis franchement, moi non plus.

 

Tous ceux qui me connaissent savent que c’est le contraire de mon tempérament.

 

Je suis un homme de respect et de consensus.

 

Mais nos adversaires ont poussé le bouchon trop loin et nous avons dû répondre, pour faire taire les contre-vérités et pour défendre la dignité de nos candidats, de nos élus et du Conseil National. J’espère sincèrement que nous n’aurons plus à le faire.

 

Ce soir, je veux en finir avec ces querelles et ce climat.

 

Nos propositions sont sur la table. Il y en a, je le répète, 153. Chacune d’entre elle a été pesée, délibérée.

 

Nous avons exclu des dizaines de propositions qui semblaient trop peu réalisables, ou qui ne relevaient pas de la compétence du Conseil National.

 

C’est sur ce terrain désormais, et uniquement sur ce terrain, que je veux situer la campagne. Vous allez pouvoir juger sur pièces, sur le fond. Tous ceux qui voudront entretenir un climat de vindicte et de haine  et qui voudront vous y entraîner perdront leur crédibilité et se montreront indignes de votre suffrage.  

 

Ce soir, Chers amis, Chers compatriotes, nous nous présentons à vous dans la sincérité et la transparence. Malgré les attaques et les agressions, nous n’avons jamais perdu de vue notre seul objectif, qui est de vous proposer une vision pour Monaco. La meilleure garantie que nous ferons ce que nous vous annonçons aujourd’hui, c’est notre bilan.

 

Aujourd’hui, des livraisons de logements sont programmées au-delà de la mandature. C’est une première dans l’histoire du Conseil National. Je vous le redis, 413 appartements neufs seront livrer jusqu’en 2014, sans compter les appartements libérés et rénovés. Nous avons facilité l’accès des Monégasques à la propriété. C’est, là aussi, historique. Notre bilan parle pour nous : nous sommes la majorité qui aura fait le plus pour le logement. Et nous continuerons à nous battre. L’Union Monégasque, c’est la liste du logement.

 

En cinq ans, des avancées sociales majeures ont été réalisées pour les femmes, les familles, les couples, les retraités. Nous avons pris en compte les plus fragiles, comme les personnes dépendantes. L’Union Monégasque, c’est la liste du social.

 

Nous avons défendu Monaco dans tous les cercles internationaux, contre des attaques et des tentatives de normalisation. Cela nous a été reproché par une opposition qui n’a jamais bougé le petit doigt pour défendre Monaco dans le monde. Nous continuerons de nous battre contre vents et marées. L’Union Monégasque, c’est la liste du rayonnement et des spécificités de Monaco.

 

Nous avons plaidé pour un Code de l’Economie, nous avons tracé des perspectives d’avenir pour l’économie de Monaco. L’Union Monégasque, c’est la liste du dynamisme économique et des entreprises.

 

Chers compatriotes, chers amis, le Conseil National est une institution essentielle dans la vie de notre Principauté.

 

Le vote du 10 février est un moment important pour notre avenir à tous. Le monde change, et il change de plus en plus vite.

 

Il faut consolider nos bases et avancer avec lui, si nous ne voulons pas devenir un ghetto ou un pays marginalisé. C’est l’ambition de la liste que je mène et c’est le sens des propositions que nous vous avons exposées ce soir. Nous sommes, j’en suis fermement convaincu, la liste du renouveau et de l’avenir.

 

Mieux que quiconque, nous mesurons l’ampleur de la tâche et ce n’est pas à la légère ni pour notre orgueil personnel que nous sollicitons de vous la responsabilité insigne de vous représenter.

 

Avec vous, nous voulons un Monaco fier, uni, ambitieux, qui donne une chance à chacun et un avenir pour tous.

 

Je vous remercie.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche