Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 14:12

APRIL13-0089a.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL"
 

GLI ITALIANI DELLE ALPI MARITTIME FESTEGGIANO A NIZZA LA FESTA DELLA REPUBBLIA DEL 2 GIUGNO

DISCORSO DEL CONSOLE GENERALE REGGENTE

festconsnice--2-.JPG

Il Console Oleana DIVONA ed il Sindaco-Deputato di Nizza Christian Estrosi

Monsieur le Préfet des Alpes Maritimes

Monsieur le Député Maire, Président de la Métropole Nice-Cote d’Azur

Mesdames, Messieurs les Maires, les élus

Messieurs les Procureurs de la République et les Président des Tribunaux,

Monsieur le doyen  du corps consulaire des Alpes maritimes et tous les membres

Chers compatriotes, Chers amis,

Mesdames, Messieurs,

 

C’est avec un grand plaisir que je vous accueille aujourd’hui au Consulat Général d’Italie pour célébrer la Fête Nationale Italienne et je vous remercie tous d’avoir répondu si nombreux à mon invitation ce dimanche, qui traditionnellement est un jour dédié au repos et à la famille.

Je tiens à adresser mes premiers mots de bienvenue aux représentants des autorités locales ici présentes qui nous ont fait l’honneur de se joindre à nous pour cette manifestation, qui nous ressemblent aujourd’hui pour célébrer l’identité et les valeurs de la République italienne.  C’est une journée importante et nous sommes heureux et fiers de la partager avec vous.

 Je voudrais donc saisir cette occasion, Monsieur le Maire, pour vous remercier  pour la disponibilité et la coopération que vous avez toujours manifestée à l’égard de la communauté italienne et pour l’accueil que cette ville a toujours garantie aux italiens qui habitent ici ainsi q’aux nombreux touristes qui choisissent la Cote d’Azur pour leur vacances.  

festconsnice--8-.JPG

Da sin. Dr. Serena LIPPI Console Generale di Nizza in carica da settembre 2013 etd il Console Dr. Oleana DIVONA

Je tiens aussi à saluer les représentants de la communauté italienne, en commençant  par le Président du Comites Musella, le membre du Conseil Général des Italiens à l’Etranger Capaldi, les autres représentants des associations italiennes actives dans cette région, le Président et le Directeur de la Chambre de Commerce italienne, la Directrice de l’Institut Culturel Italien de Marseille, les Présidents du Coalcit et de la Dante Alighieri, ainsi que les personnalités du monde économique et culturel et tous mes compatriotes.

Je rappellerai brièvement que les italiens résidents registrés officiellement auprès du Consulat dans les trois départements de notre circonscription consulaire: Alpes Maritimes, Hautes Alpes et Alpes de Haute Provence, sont presque 29.000, la plupart desquels sont installé sur la Cote d’Azur. Il y a aussi un nombré élevé  de personnes qui ont ici leur résidence secondaire et toute cette communauté est active et a donné sa propre contribution à la société, à la culture et à l’économie de la ville de Nice et de sa région.

Coté économique, plusieurs entreprises italiennes, notamment celles provenant du nord-est, se sont implantées dans les Alpes Maritimes et ont investi dans votre région, attirées par les opportunités de développement offertes dans nombreux secteur et par le fait que cette région est considérée comme une prolongation naturelle de leur activité en Italie, surtout pour ceux qui viennent de la Ligurie, du Piémont et de la Lombardie.

En profitant de la présence de personnalité du monde académique et culturel, je voudrais également souligner la remarquable importance de la collaboration fructueuse qui existe dans ce domaine entre l’Italie et la France.  Grâce aussi au soutien des autorités locales, notamment l’Académie de Nice, la Mairie de Nice ainsi que le Conseil Général, plusieurs cours d’italien et d’autre projets pédagogiques  dont le but est de promouvoir la connaissance de la langue et de la culture italienne sont mises en place dans les établissements scolaires du département.

Votre participation aujourd’hui témoigne donc de la place toute particulière qu’occupe l’Italie dans cette région, en raison non seulement de la proximité géographique, mais aussi pour d’évidentes raisons culturelles ainsi qu’historiques.  Ici plus qu’ailleurs, on s’aperçoit de la force et de la vitalité des liens et des relations qui unissent la France et l’Italie. Graçe a son histoire, Nice a été destinée après son rattachement à la France en 1860 à jouer un rôle fondamental en tant que pont naturel entre nos deux Pays, nos deux peuples, qui malgré leur différences et leur particularités partagent le même esprit et la même vocation  méditerranéenne. Les choses qui nous unissent sont en fait beaucoup plus fortes et plus solides de celles qui nous séparent.

Je vous confirme, de ma part, la pleine collaboration du Consulat Général d’Italie pour développer le dialogue et les relations entre nos deux Pays sur le terrain local, afin de promouvoir les échanges économiques, sociaux et culturels entre les deux cotés de la frontière et encourager l’harmonisation des politiques de gestion du territoire. La coopération transfrontalière s’avère aujourd’hui un moyen essentiel pour permettre à nos régions et à nos entreprises de  faire face aux défis posés par la crise internationale, parce que l’on nous permet de s’appuyer sur nos qualités réciproques et les utiliser au profit de tous.

J’espère donc que les gouvernements régionaux  et locaux soit en Italie qu’en France puissent continuer avec détermination leur engagement en faveur d’une plus grande cohésion socio-économique de la zone transfrontalière dans l’avenir, qui reste l’objectif global de notre coopération. Malgré les remarquables progrès et les excellents résultats atteints jusqu’à présent, plusieurs éléments critiques restent à résoudre, et je pense au réseau d’infrastructure des transports et surtout à la ligne ferroviaire Nice-Cuneo-Torino, qui est à présent en souffrance et menacée de fermeture.

festainice1.jpg

Il faut la volonté et l’engagement de tous les acteurs impliqués, soit au niveau local que national pour continuer sans relâche de poursuivre notre coopération bilatérale, aussi dans le contexte de l’Union Européenne. La France et l’Italie sont parmi les Pays fondateurs de l’Europe et ont des intérêts communs très forts, en partageant la même vision d’une Europe solidaire et forte pour  faire face à la crise et promouvoir la croissance et le développement économique et social. C’est pour cette raison que le partenariat entre la France et l’Italie s’avère essentielle pour faire avancer le projet européen de façon équilibrée et cohérente. Sur la nécessité d’adopter des mesures aptes à soutenir la reprise économique en Europe tout en sauvegardant le principe d’équilibre des finances publiques il y a une grande convergence de vue entre les Gouvernements italien et français, comme il est apparu lors de la récente visite en France du Premier Ministre italien Letta début mai. Au lendemain de sa nomination, notre Premier Ministre a choisi la France pour sa première visite officielle dans l’Europe et cela démontre l’importance des rapports et des liens qui nous unissent et qui ont fait l’objet d’un intérêt renouvelé au cours de ces dernières années.

C’est autour de cet axe qu’il faut travailler afin d’avancer avec détermination et courage sur la voie de l’intégration économique et politique de l’Europe. Renforcer l’unité et le rôle de l’Europe sur l’échelle mondiale doit être notre mission commune et nous devons l’accomplir  si nous voulons nous confronter de manière efficace aux pressions globales et aux défis posés par la mondialisation et par la crise économique. Aucun  des Etats de l’Union, pris singulièrement, ne peut tout seul réussir. Nous avons donc besoin de plus d’unité et de plus d’intégration, dans le respect des diversités qui constituent notre richesse. Le grand dessein de la construction européenne tracé par les pères fondateurs est loin d’être complété  et tous nos efforts doivent y être consacrés, malgré les difficultés et les obstacles qu’on puisse rencontrer au cours du chemin. Dans ce contexte, le 2014, avec les élections du Parlement Européen en mai  et la désignation de la nouvelle Commission, s’annonce un an très important pour le future de l’Union Européenne et j’espère que tout çela puisse donner un nouveau élan au processus d’intégration de l’Europe.

Je termine cette partie de mon propos en reprenant les mots prononcés par le Président de la République italienne à l’occasion de son discours devant l’Assemblée Nationale à Paris au mois de novembre 2012 : « Une nouvelle phase dans les relations entre la France et l’Italie vient de s’ouvrir. Il est de notre devoir d’œuvrer pour cultiver et faire germer cette précieuse semence. Précieuse pour nous, précieuse pour l’Europe. »

Je vais poursuivre en italien à l’égard de mes compatriotes..

 festaitalia.jpg

Cari concittadini, cari amici,

è per me un vero onore ed un immenso piacere poter celebrare con voi il 67° anniversario della nascita della Repubblica italiana. Siamo qui oggi per ricordare quel 2 giugno 1946, quando i cittadini italiani  - e per la prima volta anche le donne, che si erano viste finalmente riconoscere il diritto di voto - furono chiamati a pronunciarsi sulla forma dello Stato e ad eleggere i membri dell’Assemblea Costituente, che avrebbero avuto il compito fondamentale di redigere la carta costituzionale.

Il popolo italiano si presentava a quell’appuntamento con la storia provato dai drammi della guerra ma con la speranza e la fiducia in un futuro nuovo, alla cui costruzione tutti si sentivano chiamati a partecipare. Le parole Repubblica, democrazia, libertà, sviluppo acquistarono finalmente peso e sostanza, diventando i valori fondanti dell’Italia e guidando il processo di ricostruzione e di rilancio del Paese nel dopoguerra.

Da allora, molti progressi sono stati realizzati dal punto di vista economico, culturale e sociale, portando l’Italia a divenire uno dei Paesi più industrializzati e progrediti del mondo e ad acquisire un ruolo di primo piano sulla scena internazionale. Questi risultati sono stati raggiunti solo grazie all’impegno comune e allo sforzo collettivo di tutto un popolo ed anche grazie al contributo fondamentale dei milioni di italiani emigrati all’estero, che con le loro rimesse hanno sostenuto la crescita dell’Italia.

festconsnice--1-.JPG scorcio Chiesa Russa in Nizza

Adesso ci troviamo di fronte a nuove e pressanti sfide, in un clima di crescente incertezza politica ed economica che caratterizza il nostro Paese e l’Europa intera :   la crisi che colpisce pesantemente le nostre imprese e, di conseguenza, si ripercuote negativamente sul mondo del lavoro, con un tasso di disoccupazione in preoccupante aumento soprattutto tra i giovani, la sempre più diffusa  disillusione e sfiducia nei confronti delle istituzioni,  la deriva euroscettica di una parte dell’opinione pubblica.

Tutto ciò rende il momento attuale particolarmente difficile e complicato e ora più che mai è necessario ritrovare quello slancio che ci ha permesso di superare le prove difficili della nostra storia, quello sforzo collettivo di ricostruzione che animava l’Italia all’indomani della nascita della Repubblica. Oggi possiamo e dobbiamo far ripartire l’Italia insieme, mettendo al centro del nostro operato i valori di solidarietà e coesione nazionale e lavorando con senso di responsabilità e impegno. Questo è il messaggio che ha rivolto oggi ai cittadini e alle forze politiche il nostro Presidente della Repubblica e io mi auguro che queste parole non rimangano inascoltate ma che si traducano in azioni concrete.  

I problemi del Paese chiedono con urgenza soluzioni e in questo contesto un’attenzione particolare deve essere riservata ai giovani, che guardano al futuro con preoccupazione e sfiducia e che spesso sono costretti a cercare altrove quelle oppurtunità che l’Italia non sembra al momento in grado di offrirgli. Questi talenti, che spesso riescono ad imporsi all’estero ed a raggiungere posizioni apicali nei rispettivi campi, sono una ricchezza che non possiamo in alcun modo permetterci di perdere e che, al contrario, dovremo cercare di salvaguardare tramite politiche di promozione e sostegno che siano capaci di creare occasioni e prospettive di sviluppo per i giovani, restituendo loro la speranza in un futuro migliore.

Ognuno di  noi è chiamato a fare la propria parte in quest’azione di rilancio del Paese e noi che siamo all’estero abbiamo in questo contesto una responsabilità ancora maggiore, in quanto contribuiamo tutti i giorni a rappresentare l’immagine dell’Italia nel mondo. Vorrei cogliere pertanto l’occasione della presenza oggi dei principali esponenti del mondo istituzionale, economico, culturale e sociale italiano per ribadire ancora una volta la necessità di fare sistema, collaborando proficuamente nel rispetto delle competenze e delle prerogative proprie di ciascuno.

Ed è con questo spirito e con profondo senso dello Stato che con tutti i miei colleghi del Consolato Generale, con il Dirigente scolastico e tutti i professori, lavoriamo ogni giorno con impegno e dedizione per  portare avanti la nostra missione istituzionale e per garantire un servizio quanto più possibile efficiente ai nostri cittadini, pur tra le mille difficoltà derivanti dai limiti di bilancio e di personale con cui dobbiamo necessariamente confrontarci. Permettetemi pertanto di rivolgere un particolare ringraziamento ai miei colleghi per il sostegno e la preziosa collaborazione che mi hanno assicurato in questi mesi. Senza il vostro contributo e la vostra disponibilità, spesso anche oltre il normale orario di lavoro, non sarebbe possibile portare avanti le numerose attività che siamo quotidianamente chiamati a svolgere.

Avant de conclure mon propos et de céder la parole à Monsieur le Député-Maire, je voudrais saisir l’occasion de sa présence parmi nous aujourd’hui pour vous présenter  le nouveau Consul Général d’Italie, Mme Serena Lippi, qui prendra ses fonctions à Nice à la fin de l’été. 

Merci à tous

Viva l’Italia e Buona Festa Nazionale !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche