Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 23:14

 

 Royal-Monaco--black.jpg  

 

  IL PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.

  UNA CONTROTENDENZA CHE FA PROSELITI.    

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

  JUIN BLOG RANK  77

 

Institut Supérieur de la Danse en Méditerranée


Avec comme objectif la création d’un véritable Institut Supérieur de la Danse en Méditerranée
, l’Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower (ESDC) et l’Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille (ENSDM) ont mis en place un partenariat et une direction artistique et pédagogique commune pour leurs cycles supérieurs respectifs confiée à Paola Cantalupo depuis le 1er mars 2012.
PAOLA-CANTALUPOcMalou-Briane.jpg

 

 

Un nouveau directeur des études chorégraphiques du cycle initial de l’école marseillaise a également été nommé : Omar Taiebi.

 

Unique en France

En s’appuyant sur les formations supérieures actuelles proposées par chaque école, sur leurs histoires respectives, leurs potentiels pédagogiques complémentaires et leurs partenariats existants avec l’Université de Nice Sophia-Antipolis et l’Université du Sud Toulon Var, cette offre régionale sera unique en son genre en France et développera un projet pédagogique innovant, inscrit naturellement dans le territoire Méditerranéen.

 

Ballet Junior et apprentissage : des tremplins vers la professionnalisation

Comme elle l’a déjà accompli à Cannes, Paola Cantalupo a construit le projet commun d’enseignement supérieur sur une formation polyvalente classique-contemporain. Avec, en ligne de mire,  la recherche de l’excellence, du développement de la personnalité du futur danseur et l’adéquation constante avec la réalité du monde du travail.

La structure de Ballet Junior « Cannes Jeune Ballet », déjà existante à Cannes pour la 3ème année de préparation au Diplôme National Supérieur Professionnel (DNSP) de danseur, sera un des principaux outils de mise en situation professionnelle de cette offre de formation supérieure commune. Mais elle est également proposée à l’ensemble des étudiants en alternance par la voie de l’apprentissage au travers du CFA «Danse, Théâtre, Voix» géré par l’ESDC et qui permettra aux étudiants de préparer leur diplôme en alternance avec une compagnie de ballet.

En 2012/2013, cette 3ème année sera regroupée à Cannes pour les deux écoles.

ART13PARTNERIspectacle-03_07_12--2.jpg 

Partenariat fructueux

Ce rapprochement permettra d’optimiser les liens avec les réseaux professionnels et de développer des passerelles avec les autres formations régionales supérieures du spectacle vivant. Il permet également d’offrir une plateforme élargie de débouchés universitaires grâce à un partenariat avec les deux pôles de Nice et Toulon.

D’autre part,  l’ENSDM a recruté le directeur de son cursus initial, en la personne d’Omar Taiebi, qui participera au projet pédagogique commun d’établissement. 

D’autre part,  chacune des écoles conservera un lien pédagogique très fort avec les cycles de formation initiale en danse. A Cannes, sous la direction de Paola Cantalupo et à Marseille, sous la direction  d’Omar Taiebi. 

 

Un investissement sur l’avenir

Ce partenariat a été initié par le Ministère de la Culture et de la Communication, il est soutenu par la Région PACA, le Département des Alpes Maritimes, les villes de Marseille, de Cannes et de Mougins. Il devrait déboucher dans les années qui viennent vers un véritable Institut Supérieur de la Danse en Méditerranée.

 

Contact et informations

           

ESDC Rosella Hightower                                         ENSDM
CFA Danse Théatre Voix         

Pierre-Marie Quéré                                                       Emmanuelle Ramondetti

pierremarie.quere@cannesdance.com                  e.ramondetti@ecole-                                                                                       danse-marseille.com

 

Tel : 04 93 94 79 80                                                     Tel : 04 91 32 72 72

Réactions des élus

 

ART13PARTENariatballet.jpg


Daniel Hermann, adjoint au maire de Marseille délégué à l'action culturelle, aux musées, aux bibliothèques, au muséum

« 2012 a été l'occasion de fêter les 20 ans de l'Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille.[…]

2012 a été aussi l'année du rapprochement entre les deux établissements d'enseignement supérieur de la danse en Région, deux écoles prestigieuses dont la volonté est de s'inscrire dans une dimension européenne ; Bien sûr, pour répondre aux exigences du processus d'harmonisation européenne des enseignements supérieurs, tel que formulé dans la déclaration de Bologne mais surtout pour offrir aux élèves et étudiants danseurs la possibilité d'un renforcement de cet enseignement en matière de qualification et d'insertion professionnelle.

Ce rapprochement permettra aux jeunes gens qui embrassent cette carrière de danseur d'exercer leur art au plus haut niveau de formation et de développer ainsi leurs capacités artistiques et d'interprète, d'élargir leur champ de connaissances et de compétences professionnelles et de construire leurs parcours en ayant la possibilité d'une mobilité plus grande et plus diversifiée, et cela dans une grande qualité.

La création à venir de ce Pôle régional d'enseignement de la danse démontre la capacité de nos politiques publiques à rendre notre territoire plus compétitif et plus attractif et répondre ainsi aux attentes de nos concitoyens". 

 

Eric Harson, adjoint au maire de Cannes, délégué à la culture

« L’Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower et l’Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille sont des institutions historiques dans le domaine de l’enseignement supérieur de la danse en France.

 Aujourd’hui les étudiants choisissent la formation qui les intéresse et ne craignent pas de se déplacer pour cela. C’est un facteur qui nous encourage à soutenir la constitution d’un pôle d’enseignement supérieur de la danse proposant des options complémentaires à Cannes et à Marseille pour un meilleur rayonnement national et international.

Dégager des complémentarités, affirmer des partenariats avec les grandes Compagnies chorégraphiques implantées en Région Provence Alpes Côte-d’Azur ( au premier rang desquelles le Ballet National de Marseille) , avec le Festival de Danse de Cannes, pour affirmer la place d’un futur Institut Supérieur Méditerranéen de la Danse dans le paysage des écoles supérieures de danse, voilà un objectif digne d’intérêt, enthousiasmant pour l’avenir et qui renforcera l’attractivité de notre Région ainsi que la place de Cannes et Marseille comme villes ouvertes largement à la danse. »

 

 

 

L’Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille


Cette école naît de la volonté d’un homme : Roland Petit. Il y pense dès son arrivée à Marseille et la création de sa compagnie Les Ballets de Marseille, en 1972. La même année, il fait cette proposition au maire de la ville, Gaston Defferre. Mais il lui faudra attendre encore un peu … En 1982, le président de la République, François Miterrand, inscrit parmi ses grands projets la création d’une école nationale supérieure de danse basée à Marseille. Avril 84, le maire de la ville lance un concours national sur ce projet enfin validé. Octobre 85, Roland Simounet, membre de l’académie française d’architecture, est sélectionné. En 1992, après deux ans de travaux, l’école ouvre ses portes au sein du parc Henri Fabre de Marseille. Le bâtiment est solaire avec ses volumes et ses structures apaisants. Harmonie des formes, mouvement, liberté et lumière … Ce lieu voué à la création chorégraphique a incontestablement une âme.

A cette époque, la direction des études est assurée par Jacques Namont et l'administration par Giovanna Salze. Les professeurs principaux sont Raymond Franchetti, Ghislaine Franchetti, Catherine Verneuil, Colette Armand et Larrio Ekson. Danse classique, contemporaine, de caractère, mime, formation musicale, histoire du ballet... sont enseignés.

En septembre 1998, Marie-Claude Pietragalla, ex-danseuse étoile de l'Opéra de Paris et chorégraphe, en assure la direction

générale. La palette des disciplines complémentaires s'enrichit à chaque stade du cursus. Sylvie Clavier est la directrice des études de l'école de danse de Marseille de 1999 à 2006.

En 2007, Jean-Christophe Paré, ex-premier danseur de l'Opéra de Paris et pédagogue, prend la direction de l'école. Il met en œuvre en son sein de nombreuses situations de travail permettant aux jeunes danseurs de transformer leur regard sur la danse.

En 2012, l’école fête ses 20 ans et c'est une nouvelle ère qui s'ouvre pour l'Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille, avec la nomination de

Paola Cantalupo au poste de directrice artistique et pédagogique du cycle supérieur dans le cadre d'un rapprochement avec l'Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower.

 

L’Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower


Cette école naît de la volonté d’une femme : Rosella Hightower. Après une carrière d’étoile internationale, elle concrétise un projet qu’elle porte depuis toujours : ouvrir une école. Elle choisit Cannes et achète avec ses économies une partie d’un ancien hôtel : le Gallia. Elle le transforme en studios de danse et internat pour les futurs pensionnaires.

Septembre 1961 marque l’ouverture officielle du Centre International de Danse Rosella Hightower qui se distingue très vite par son originalité en variant les enseignements artistiques : outre les indispensables cours de classique, ses élèves suivent des enseignements de danse espagnole, de moderne, de jazz, d’art dramatique, de mime, d’anatomie, de solfège, d’histoire de la musique, de dessin …

Une pluridisciplinarité exceptionnelle à l’époque qui est devenue la norme aujourd’hui !

La structure devient officiellement Ecole Nationale Supérieure dans les années 90. A 80 ans, Rosella Hightower prépare sa relève. Le choix s’arrête en 2001 sur Monique Loudières. Face au succès de l’école, le Gallia est devenu trop petit. La rentrée 2002 s’effectue donc au Mas de Campane, un campus de deux hectares sur la commune de Mougins. Fidèle à sa tradition d’interdisciplinarité, l’école élargit encore les enseignements artistiques.

2008 est une année tristement marquante : Rosella Hightower s’éteint le 4 novembre 2008 et Monique Loudières est sur le départ.

Mais dès janvier 2009, l’école rebondit avec Paola Cantalupo qui reprend les rênes avec des orientations dans la droite ligne de sa fondatrice tout en projetant la structure dans l’avenir : ouverture au-delà des frontières, contacts avec des ballets professionnels et auditions internationales, insertion régionale et locale avec la participation de l’école à des nombreux événements sur la Côte d’Azur, commande de pièces à des chorégraphes émergents ou collaboration avec des créateurs reconnus, tout en continuant à transmettre le répertoire.

L’Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower, qui a fêté son cinquantenaire l’année dernière, est prête à accueillir danse ses locaux les étudiants marseillais sur la voie de la professionnalisation.

 

Ensemble en dansant !

Le rapprochement des étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille et de l’Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower s’est déjà fait sur scène !

En effet, à l’occasion des 20 ans de l’école phocéenne, ils ont donné un spectacle commun le 3 juillet dernier à l’espace Villeneuve Bargemon à Marseille ; une validation et surtout une valorisation in situ du rapprochement des cycles supérieurs des deux écoles sous la direction artistique et pédagogique de Paola Cantalupo.

Le programme fût varié, avec des chorégraphies de créateur confirmé, comme Davide Bombana, ou émergent, comme Julien Ficely. Et des créations des étudiants eux-mêmes !

 

Ils sont passés par … l'Ecole Nationale Supérieure

de Danse de Marseille ...

Mathieu Ganio (danseur étoile de l'Opéra de Paris). Marine

Ganio (danseuse coryphée à l'Opéra de Paris). Hélène

Bouchet (danseuse étoile du Ballet de Hambourg). Daphné

Gestin (danseuse coryphée à l'Opéra de Paris), Leïla Dihlac

(danseuse à l'Opéra de Paris). Aurélien Houette (danseur

sujet à l'Opéra de Paris). Laurent Llotardo (English National

Ballet). Asuka Maruo (Ballet de Birmingham) Mathieu Rouviere

(Ballet de Lyon), …

 

Ils sont passés par … l'Ecole Supérieure

de Danse de Cannes Rosella Hightower

Joëlle Boulogne (danseuse principale au Ballet de Hambourg). Jean-Christophe Maillot (directeur des Ballets de Monte-Carlo). Patrice Touron (danseur principal du Ballet du XXème siècle). Frédéric Olivieri (directeur de l’école de la Scala de Milan). Dominique Bagouet (chorégraphe). José Martinez (danseur étoile de l’Opéra de Paris). Hélène

Bouchet (danseuse étoile du Ballet de Hambourg). Guiseppe Chiavaro (maître de ballet du Malandain Ballet Biarritz). Emio Greco (chorégraphe). Ander Zabala (danseur compagnie William Forsythe).

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche