Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 08:41

RoyalMonaco_testata_v013_DEF-copie-1.jpg


PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL"

 

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE 

Luigi39tab-copie-1.jpgLuigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY (biennale) & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES.

In the past, he has been Captain aboard tanker ships . He got  Italian UNIVERSITY DOCTORATE in Foreigner and Litterature Languages (IULM Milano - Italy) and 3 years UNIVERISTY DIPLOMA in Public Relations and Discipline Administration (ISTITUTO UNIVERSITARIO LINGUE MODERNE -  Milano)

 

PRESENTS:  Royal Monaco Médecine

 

 

Assistance sexuelle aux handicapés: débats sur les ébats au Conseil général de l'Essonne

Publié le 22/03/2013 Partager sur Twitter Partager sur Facebook Imprimer l'article Envoyer à un confrère Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir

 

Paris, le vendredi 22 mars 2013 – Sous des appellations et des statuts divers, les « assistants sexuels » pour personnes handicapées existent dans de nombreux pays : de l’Allemagne à l’Autriche en passant par certains états américains. En France, plusieurs associations, telles que l’Association des paralysés de France (APF), l’Association française contre les myopathies (AFP) ou encore la Coordination handicap et autonomie réunies au sein d’un collectif baptisé CH(o)SE militent pour que notre pays évolue également sur ce point. Elles appellent notamment à la mise en place d’une exception à la loi pénale interdisant le proxénétisme afin que puissent être développés des « services d’accompagnement sexuel ».

On s’occupe du transport et de la vie professionnelle, mais quid de la vie sexuelle !

Dans la sphère politique, les voix soutenant ce type de propositions se sont faites jusqu’alors extrêmement rares. L’exception la plus notable et la plus souvent citée fut celle du député UMP Jean-François Chossy auteur d’un rapport sur le sujet rendu public en 2011. Mais aujourd’hui, une nouvelle personnalité politique vient de décider d’apporter sa contribution à ce débat. Le président du conseil général de l’Essonne, le socialiste Jérôme Guedj a annoncé hier que son département allait engager une réflexion sur la « vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap ». Dans un département très actif en matière d’amélioration de l’accessibilité aux personnes âgées, Jérôme Guedj s’étonne en effet : « On s’occupe de l’accès aux transports, du droit au logement mais cet accès à la sexualité est un impensé total ». C’est lundi que les élus de l’Essonne valideront ou non cette proposition à l’occasion de l’adoption par la collectivité du schéma départemental en faveur des personnes handicapées. Si la suggestion de Jérôme Guedj est retenue, un groupe de travail pourrait être constitué et des voyages en Belgique et en Suisse où l’assistance sexuelle est légale pourraient être conduits. D’ici la fin de l’année, un rapport serait rendu qui se prononcerait définitivement sur l’opportunité de créer un statut d’assistant sexuel et sur les modalités de cette activité. « La formation, le cadre, tout reste à définir, à encadrer » a en effet expliqué Jérôme Guedj.

« Une femme n’est pas le médicament d’un homme »

Si selon le conseiller général socialiste Jérôme Cauët la présentation ce 21 mars de cette résolution jeudi en commission n’a pas « soulevé de réaction particulière », depuis les élus de gauche du département ont rivalisé pour dénoncer ce projet. Beaucoup ont ainsi menacé de ne pas adopter le schéma départemental si la proposition était maintenue. C’est Maud Olivier, député PS de l’Essonne qui s’est montrée la plus opposée : « Répondre d’emblée à l’isolement et aux souffrances des personnes handicapées par un service de nature sexuelle ferme le débat et porte atteinte à la dignité des personnes handicapées » affirme ainsi l’élue dans un communiqué. Mais ce n’est pas seulement la dignité des personnes handicapées qui serait en jeu, mais surtout celle des femmes. Maud Olivier soutient que l’assistance sexuelle serait une forme de « prostitution ». C’est également la position de nombreuses organisations féministes. « Une femme n’est pas le médicament d’un homme » a ainsi fustigé la porte-parole d’Osez le féministe, Anne-Cécile Mailfert. A ces critiques, satisfait de voir le débat ouvert, Jérôme Guedj répond qu’il ne s’agit pas d’instaurer « un service public de prostitués » mais de « réfléchir à un cadre éthique et juridique pour cette mission complémentaire de l’accompagnement des personnes handicapées ».

Un ministre plus engagé auprès des femmes et de Marseille qu’auprès des personnes handicapées !

Cette initiative de Jérôme Guedj, qui s’est sur d’autres sujets montré ces derniers mois souvent hostile aux actions du gouvernement, ne ravira en tout cas certainement pas le ministère des personnes handicapées. Jusqu’alors on s’était montré en son sein extrêmement prudent sur le sujet. Secrétaire général auprès du Premier ministre du Comité interministériel au handicap (CIH), Agnès Marie-Egyptienne avait ainsi confié à Slate.fr il y a quelques jours que cette question n’était pas « du tout inscrite dans les priorités gouvernementales ». Marie-Arlette Carlotti, ministre délégué aux personnes handicapées refusait une telle interprétation sur Europe 1 ce matin. Quand le journaliste Bruce Toussaint constate que le sujet n’apparaît pas à l’ordre du jour, elle répond que la question de la sexualité et de la vie affective des personnes handicapées sera évidemment au menu de la conférence sur le handicap en 2014 « alors ne dites pas que c’est demain », assure-t-elle. Cependant, quand on l’invite à se montrer plus franche elle admet qu’à titre personnel elle n’est pas « trop favorable » à la création d’assistant sexuel, sans doute indique-t-elle parce qu’elle est « trop féministe ». Et qu’elle est (peut-être) surtout plus engagée auprès de la ville de Marseille dont elle brigue la mairie qu’auprès des handicapés (qu’elle quittera si elle est élue a-t-elle annoncé hier !). Les associations de personnes handicapées, après la déception nourrie par le refus du Comité national consultatif d’éthique (CCNE) d’envisager favorablement la création d’un statut d’aidant sexuel, ne sont pour leur part pas fâchées que le sujet soit de nouveau porté sous le feu de l’actualité. « Il s’agit d’une initiative citoyenne, qui brave les interdits et les tabous » s’est ainsi félicitée la vice présidente de l’APF, Pascale Ribes.



Aurélie Haroche (c) JIM

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche