Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 18:02

 

Royal Monaco white

 

ROYAL MONACO RIVIERA WEB MAGAZINE

 

______________________________
PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/ 

 

 

 

MEDICINE & CHINESE TRADITIONAL MEDICINE

 

LUIGIpass.jpg

Luigi Mattera is a certified by CERFPA (St. Laurent du Var-France) in HOMEOPATHY & ZUO TUINA MASSAGE OF TRADITIONAL CHINESE MEDICINE - Online certificate from TEXAS CHIROPRACTIC COLLEGE (Pasadena-Texas 2007) in CHIROPRACTIC SPORTS & CHIROPRACTIC TREATMENT OF GOLF INJURIES


@@@@@@@

 

PRESENTS:

 

Arrêt spontané du tabac : un mauvais signe ?

Publié le 01/09/2011

 

      


On sait depuis longtemps que l’arrêt du tabac ne protège pas du cancer bronchopulmonaire (KBP). Certains patients porteurs d’un KBP cessent spontanément de fumer quelque temps avant le diagnostic de leur cancer tout en étant encore asymptomatiques.
 
Une étude récente et étonnante se demande si l’arrêt spontané du tabac ne serait pas le 1er signe d’un cancer du poumon.

Elle a été menée au sein d’un groupe de « vétérans », tous fumeurs, présentant soit un KBP (115 patients) soit un cancer de prostate -KP- (101) soit un infarctus du myocarde –IM- (99), ces deux derniers groupes servant de comparaison car considérés comme reflétant une population générale.

Dans les 3 groupes, les patients précisaient s’ils avaient eu des signes d’appel avant le diagnostic (type, date de début), s’ils étaient encore fumeurs au moment du diagnostic -fumeurs actifs- (début, quantité, habitudes..) ou s’ils avaient cessé de fumer –anciens fumeurs- (depuis quand, difficultés pour arrêter, prise de poids..).
Le degré d’addiction à la nicotine était testé spécifiquement (test de Fagerström) et un prélèvement de salive réalisé (dosage cotinine).

De cette étude quelque peu confuse on retiendra que :
• Dans les 3 groupes de patients (KBP, KP, IM), les anciens fumeurs étaient plus âgés que les fumeurs actifs. C’était surtout vrai pour les KBP avec une différence d’âge médiane de 10 ans.
• Pour les KBP, le délai entre l’arrêt du tabac et le diagnostic de cancer est beaucoup plus court (2,7 ans) que pour le KP (24,3 ans) ou l’IM (10 ans)
• Le temps d’exposition au tabac, le degré d’addiction et la difficulté à arrêter de fumer sont beaucoup plus marqués pour les anciens fumeurs avec un KBP que pour les autres groupes.
• Que des patients arrêtent souvent de fumer avant le diagnostic d’un KBP et que cet arrêt n’est souvent pas difficile. Ici tous les KBP avaient été fumeurs et près d’un sur 2 (48 %) ont cessé de fumer avant le diagnostic de leur cancer et seuls 11 % d’entre eux étaient symptomatiques à ce moment-là.
• De même, 38 % de fumeurs actifs avec un KBP ont réduit de plus de 50 % leur consommation de tabac dans l’année qui a précédé le diagnostic (ce qui n’est le cas que pour 17 % des KP et 4 % pour les IM).

Cette étude suggère une relation entre l’arrêt du tabac et l’existence d’un KBP, cet arrêt pouvant constituer un des premiers signes de KBP.
À l’inverse de ceux qui pensent que l’arrêt du tabac induit le KBP (la durée moyenne de 2,7 ans entre l’arrêt du tabac et le diagnostic de KBP est trop courte pour provoquer le développement d’un KBP), ils pensent que le KBP induit l’arrêt du tabac (certains KBP secrèteraient des médiateurs qui moduleraient les effets de la nicotine : histamine, neurokinines et autres tachykinines voire quelques opoïdes endogènes).
Les auteurs croient que les gros fumeurs de longue date qui s’arrêtent spontanément de fumer sans grosses difficultés ont de grandes chances d’avoir un cancer du poumon même s’il n’est pas encore diagnostiqué.
Mais ils précisent que cela ne doit pas être compris comme une incitation à ne pas s’arrêter de fumer !!!!



Dr Roland Charpentier

 

Campling BG et coll. : Spontaneous Smoking Cessation Before Lung Cancer Diagnosis
J Thorac Oncol. 2011;6: 517-524

Partager cet article

Repost 0
Published by royalmonacoriviera - dans MEDECINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche