Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 08:41

APRIL13-0089a.jpg 

 

PRIMO WEB MAGAZINE AL MONDO DI MONACO DIVENUTO CARTACEO.      

IN PAGINA WEB AMBASCIATA D'ITALIA NEL PRINCIPATO DI MONACO   
  ►http://www.ambprincipatomonaco.esteri.it/Ambasciata_Monaco/  

RETROUVEZ NOS ARTICLES WEB SUR "ROYAL MONACO JOURNAL"

http://img.ens-mail1.net/fqka_afi.png

 

 

Amitié France Italie avec Anita GARIBALDI et Christian ESTROSI à NICE le 04 Juillet 2013

 

 

Le discours de Christian ESTROSI.

387399.JPG2554_596568490384057_1714115920_n.jpg

 

 

Réception en l’honneur d’Anita Garibaldi,

Citoyenne d’honneur de la Ville de Nice

 

Jeudi 4 Juillet 2013

A 18h00

Villa Masséna

 

Discours de Monsieur le Maire

 

Monsieur Eric Ciotti, Député,  Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes,

Monsieur Rudy Salles, Député, Adjoint au Maire délégué aux Affaires Internationales,

Monsieur Gaston Franco, Député Européen, Conseiller Régional,

Monsieur le Député Gianni Farina,

Madame Oléana Divona, Consul Général adjoint d’Italie,

Mesdames et Messieurs les élus, Conseillers Régionaux, Conseillers Généraux, Maires, Adjoints, Conseillers Métropolitains et Conseillers Municipaux,

Monsieur Paolo Celi, Président de l’association Amitié France Italie,

Et vous Madame, Chère Anita Garibaldi,

 

Chère Anita Garibaldi,

Vous êtes ici chez vous, vous l’arrière-petite fille du plus célèbre des Niçois.

C’est avec un immense plaisir que, ce soir,  nous vous accueillons, sur cette terre où votre illustre aïeul a vu le jour un certain 4 juillet 1807 dans le quartier du port. 

Par un de ces paradoxes dont l’Histoire, avec un grand H, a le secret, votre arrière-grand père est né Français dans ce Comté de Nice qui était alors partie intégrante de l’empire de Napoléon 1er. Comme sont nés Français  Mazzini, Verdi et Cavour, ces autres artisans de l’unité italienne ! Petit détail, tant votre ancêtre, ce héros universel, défenseur planétaire des Droits de l’Homme, transcende les frontières.

ANITA, VOS LIENS AVEC NICE.

Un autre lien plus intime rattache l’histoire de  votre famille à cette ville : c’est à Nice que vos parents se sont rencontrés et aimés en 1918 sur la Promenade des Anglais, comme vous le racontez dans votre émouvant livre « Nate dal mar » (« Nées de la mer ») où vous faites revivre les destins des femmes dans la dynastie Garibaldi. 

Ce jour de 1918, sur le quai des Etats-Unis donc,  des regards se sont croisés. Ceux d’une jeune volontaire américaine de la Croix-Rouge  et ceux d’un bel officier italien, Ezio Garibaldi, petit-fils de Joseph Garibaldi. Ezio est en convalescence sur la Côte après avoir été gravement blessé sur le front autrichien au sein de la brigade « Garibaldi ». Vous êtes le fruit de cette union. L’Histoire se répète !  Garibaldi n’avait-il pas lui-même épousé une américaine, mais du Sud, la brésilienne Anita, votre arrière-grand-mère ?

ANITA, LE DEVOIR DE MEMOIRE

Quel poids sur vos épaules dès votre naissance ! Un arrière grand-père héros des Deux-Mondes et une arrière-grand-mère, infatigable combattante, poursuivant avec passion, auprès de son mari tant aimé, un même idéal de justice sociale, se battant à ses côtés, les armes à la main.

Vous auriez pu renoncer à assumer un tel héritage.  Mais cela eût été bien mal connaître l’arrière-petite fille de Giuseppe ! Ce n’est pas en vain que le sang de Garibaldi coule dans vos veines. Au sein de la Fondation « Garibaldi » que vous présidez, vous avez su rassembler des garibaldiens du monde entier. Et vous n’avez eu de cesse de servir la mémoire de celui qui fut le défenseur des opprimés, le champion des Droits de l’Homme.

niceANITA-GARIBALDI-au-CONSULAT-1.jpg

 

A l’occasion de la venue à Nice de ANITA GARIBALDI,  pour la célébration de la Naissance de Garibaldi... Robert VERDOÏA, Président Régional des Piémontais dans le Monde, a remis à Anita Garibaldi, arrière-petite-fille du Général Garibaldi, le Fanion Niçois de l’Association des Piémontais dans le Monde. Pour cette remise du Fanion une Escouade Amicale et conviviale de Garibaldien s’est joint à cet instant officiel et solennel dans le Consulat Général d’Italie à Nice, le 6 Juillet 2013. 

 

GARIBALDI, L’INCROYABLE DESTIN.

Je ne vous conterai pas, ce soir, la vie de Garibaldi. Il y faudrait plusieurs nuits !  Mais comment ne pas rappeler  sa naissance au sein d’une famille de marins ; de quelle manière il a appris le métier sur le bateau de son père, « La Santa Reparata », la sainte protectrice de la ville, cela ne s’invente pas; Comment il s’embarque un jour pour le Nouveau Monde, en Amérique du Sud, en se mettant au service des démocrates de la République du Rio Grande et de l’Uruguay.

Au fil des combats et des actions héroïques, la légende se bâtit, grandit. Le voilà de retour sur le  vieux continent, tout auréolé de gloire.

Il  mène alors le combat de sa vie : pour l’indépendance et l’unité italienne. En mai 1860, en partant de la région de Gênes, il débarque en Sicile à la tête de mille volontaires, remonte la Botte italienne jusqu’à Naples.

Une action qui se révèlera décisive.

L’émancipation italienne accomplie,  son cher pays libéré du joug autrichien, le grand homme méritait bien un peu de repos. Mais  pas de repos pour lui, lui qui a toujours vécu dans l’ivresse des combats.  Voilà qu’il se remet en selle à 63 ans, en dépit d’implacables douleurs physiques, pour défendre la France en péril en 1871.

Comme le raconte Pierre Milza, dans la biographie que cet historien vient de consacrer à Garibaldi,  le héros niçois livre et remporte à Dijon l’un des rares combats victorieux des troupes françaises face aux Prussiens !

Un destin décidément héroïque pour ce personnage de légende ! 

Durant  la guerre de 14-18, sur le front de la Marne, deux de ses petits-enfants, Bruno et Costante mourront au service de la France, en combattant au sein  de la Légion garibaldienne. Le courage est-il donc transmissible par le sang ?

Il l’est en tout cas par l’exemple. Garibaldi a aussi été un modèle pour sa descendance.

ANITA , VOS MISSIONS, VOS ŒUVRES.

Et tout particulièrement pour vous, chère Anita ! Il est vrai qu’un tel homme, à la vie si follement romantique, chevalier des nobles causes, ne pouvait qu’exercer une forte influence sur sa postérité.

C’est le cas pour vous, si j’en juge par vos engagements multiples, par vos combats menés au nom des mêmes principes que ceux qui guidaient votre aïeul.

La défense des Droits de l’Homme mais aussi ceux… de la femme.

Membre de la Ligue italienne des Droits de l’Homme, vous avez fondé le mouvement « Mille femmes pour l’Italie » en écho à la célèbre expédition des Mille en 1860 sur les côtes siciliennes que j’évoquais tout-à-l’heure.

Vous avez créé ce mouvement avec l’ambition de redonner aux femmes toute leur place dans un monde politique transalpin encore un peu trop « macho ».

 

Vous voulez inclure dans la Constitution de votre pays de nouveaux droits fondamentaux, en particulier le droit à un environnement non pollué.  Voilà un point qui me touche tout particulièrement, moi qui veux faire de Nice la ville verte par excellence de la Méditerranée.

Pour cela j’ai lancé les chantiers de restauration et de valorisation du patrimoine niçois. Non pas pour faire de Nice une ville musée mais pour lui redonner son éclat et son charme, ses perspectives et sa respiration, de la crypte place Garibaldi à la promenade du Paillon de la place Saint François à la place Pierre Gautier c’est tout cet espace symbolique que  restituons au regard des niçois, à leur vie quotidienne, à leur fierté.

Tout en bataillant dans la Péninsule, vous parcourez le monde sur les traces de votre arrière-grand-père, brandissant avec fierté l’appel lancé par cet homme universel aux gouvernements d’Europe en 1870 : « Arrêtez de vous faire la guerre, construisez plutôt des hôpitaux, des écoles, des usines, pour donner le bien-être à vos peuples ! »

 

CONCLUSION.

Chère Anita Garibaldi, vous êtes bien la digne héritière de Giuseppe, héros des Deux-Mondes, et d’Anita, aussi ardente que son héros à défendre la sacro-sainte cause des peuples.

Citoyenne d’honneur de Nice, ce titre que je m’apprête à vous décerner vous honore,  mais il nous honore tout autant.

Citoyen, honneur, deux des  mots les plus nobles, les plus chargés de valeur et de sens de notre commune culture latine.

Deux mots que votre arrière-grand père n’aura cessé de brandir, d’illustrer, de glorifier tout au long d’une vie qui fut une épopée.

Deux mots dont vous continuez de défendre l’aura avec une belle constance.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYAL MONACO - dans ARTE & CULTURA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche