Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 08:17
ROYAL MONACO MEDECINE: Où en êtes-vous avec votre force musculaire ?

À partir de 50 ans, près d’une personne sur deux risque de souffrir de sarcopénie. 

Peu de personnes s’en préoccupent car les symptômes de cette maladie sont « invisibles ». 

La sarcopénie fait fondre vos muscles et les remplace par de la graisse. 

À l’œil nu, vous ne voyez rien mais vous pouvez ressentir que votre corps devient de plus en plus mou et de plus en plus faible au fil des années. 

Vous me direz peut-être que c’est normal de ne plus avoir un corps aussi ferme et musclé à 50, 60, 70 ans qu’il ne l’était à 20 ou 30 ans. 

Et bien en réalité, les spécialistes de la médecine anti-âge considèrent que c’est tout sauf « normal ». 

Surtout, cette perte de votre masse musculaire peut être le détonateur de nombreuses maladies graves et c’est pourquoi j’aimerais vous expliquer comment vous pouvez agir.

Vos muscles sont plus importants que ce que vous imaginez

C’est en effet à partir du muscle que notre corps fabrique des anticorps, synthétise des enzymes et des hormones, fournit à notre cerveau les acides aminés pour la synthèse des neurotransmetteurs, cicatrise ou régénère des tissus vitaux… 

Résultat : quand vos muscles fondent, tout votre corps s’affaiblit considérablement :

  • Votre risque d’ostéoporose est multiplié par 12 et vous risquez beaucoup plus facilement des fractures [1] ; 
     
  • Votre risque de cancer augmente dangereusement car votre corps fabrique moins d’anticorps. La sarcopénie est, entre autres, un facteur de risque avéré du mélanome, du cancer du sein, du rein, du pancréas et du côlon ; 
     
  • Votre risque de maladies cardiovasculaires augmente sensiblement, votre cœur est un muscle ;  
     
  • Votre cerveau vieillit plus vite car il ne bénéficie plus de la quantité de protéines dont il a besoin pour fonctionner normalement ; 
     
  • Vous avez de plus en plus de difficultés à marcher, vous lever, monter les escaliers… 
     

Les ravages de la sarcopénie sont nombreux mais la bonne nouvelle est qu’il est possible de refabriquer du muscle rapidement, quel que soit votre âge ou votre état de santé actuel.

A quel point votre corps s’est-il ramolli par rapport à vos 20 ans ?

Peu de médecins attirent l’attention de leurs patients sur la sarcopénie car ils considèrent que seuls les cas extrêmes doivent être pris en charge médicalement. 

C’est une grave erreur quand on voit à quel point l’affaiblissement de nos muscles peut avoir de telles conséquences pour notre santé. 

Si vous avez 50 ans ou plus, il est possible que vous ayez remarqué que votre corps est plus mou, que vous avez moins de force ou que vous vous essoufflez plus vite que lorsque vous étiez plus jeune. 

Cela pourrait être les premiers signes qui indiquent que vos muscles s’affaiblissent et que vous devez agir. 

Pour cela, vous n’avez pas besoin de vous infliger des heures d’entraînement en salle de musculation. Le but n’est pas de vous transformer en bodybuilder !

Quel que soit votre âge, vous pouvez regagner du muscle

L’un des moyens les plus sûrs et efficaces pour lutter contre la perte de masse musculaire ne demande aucun effort et peut être réalisé à n’importe quel âge. 

Il s’agit tout simplement d’augmenter vos apports en protéines de bonne qualité. 

Bien sûr, si vous accompagnez ce changement alimentaire par de l’exercice physique, c’est encore mieux. 

Toutefois, le simple fait d’augmenter vos apports en protéines de qualité aura déjà des bienfaits énormes pour vos muscles et votre santé en général. 

Ce conseil est même indispensable après 50 ans pour compenser les effets de l’âge sur vos muscles. 

Si vous ne le faites pas, votre corps tout entier pourrait s’affaiblir dangereusement et vous rendre plus vulnérable face aux maladies.

Quand vous êtes plus musclé, vous résistez mieux face aux maladies

Pour se débarrasser des corps étrangers et des cellules cancéreuses, notre système immunitaire puise dans les protéines des muscles pour fabriquer des anticorps. 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on maigrit quand on est malade. 

Si vous êtes en surpoids ou au contraire, si vous êtes trop maigre, votre système immunitaire n’a tout simplement pas de quoi fabriquer ces précieux anticorps. 

Vos infections seront plus graves et dureront plus longtemps. Vos chances de survivre à un cancer seront beaucoup plus faibles. 

Enfin, il y a un rapport direct entre vos muscles et la solidité de vos os. Pour développer vos muscles, vous devez les contracter et les étirer. Vous exercez ainsi une pression et des tensions sur vos os, qui réagissent en se renforçant.

Vos muscles vous aident à maigrir plus facilement !

Peu de personnes le savent mais les muscles consomment plus d’énergie que tout autre tissu dans notre corps. 

C’est pourquoi les personnes plus musclées sont moins frileuses. Elles sont des usines à brûler les calories. 

Plus vous êtes musclé, plus vous consommez de calories sans effort et plus il est facile de rester mince. 

De la même façon, une bonne masse musculaire absorbe les excès de sucre dans le sang et protège contre le diabète. 

Toutes les cellules des muscles sont en effet gourmandes en sucre, qu’elles absorbent pour se préparer à fonctionner, en donnant tout leur potentiel. 

Voyons maintenant comment un apport en protéines de qualité va vous aider à gagner du muscle facilement.

Les briques fondamentales dont vos muscles ont besoin

Pour pouvoir se maintenir et se régénérer, vos muscles ont besoin des briques élémentaires que sont les protéines. 

Les œufs, la viande rouge, le poulet sont riches en protéines et je vous encourage donc à en consommer régulièrement. Le tofu est l’une des meilleures sources de protéines végétales. Choisissez des produits bio et privilégiez une cuisson lente et à basse température afin de dégrader le moins possible leurs apports en protéines et acides aminés essentiels tels que la leucine. 

En veillant sur vos apports alimentaires en protéines et acides aminés, vous faites déjà un pas important pour vous prémunir contre les effets de la perte de masse musculaire. 

Toutefois, vous devez redoubler de vigilance à partir de 50 ans car les études scientifiques montrent que votre corps assimile de moins en moins bien les protéines et les acides aminés qu’elles contiennent [2]. 

Pour remédier à ce problème, de plus en plus de médecins et nutritionnistes recommandent la prise d’un supplément nutritionnel de protéines sous forme de lactosérum également appelé « petit-lait » ou « whey ».

Le lactosérum est la substance liquide issue de la coagulation du lait

Contrairement aux produits laitiers classiques, le lactosérum ne contient pratiquement pas de lactose ni caséine. Il est facilement digestible. 

Il est également très pauvre en matières grasses. Le lactosérum est extrêmement riche en leucine, un acide aminé essentiel pour vos muscles. Il contient aussi des vitamines B1, B2 et B6 ainsi que des minéraux (calcium, phosphore et sodium). 

Plusieurs études ont montré l’intérêt des protéines de lactosérum pour stimuler la synthèse protéique au niveau musculaire [3]. 

Il s’agit d’un mécanisme fondamental pour lutter contre la perte de masse musculaire et les conséquences de la sarcopénie :

  • En 2012 une étude menée sur 62 volontaires âgés de 78 ans en moyenne et présentant des signes de fragilité (perte de poids, faiblesse, difficultés à marcher…) a montré que la consommation de 30 g de protéines par jour pendant 24 semaines, conjointement à un programme d’exercices physiques, augmente la masse musculaire [4]. 
     
  • En 2014 une étude a été menée sur 45 hommes âgés de 60 ans en moyenne. Ils ont suivi un programme d’exercices physiques pendant 16 semaines en plus de consommer 10 g de protéines de lactosérum par jour [5]. Les résultats de cette étude indiquent que la consommation de ces protéines a permis une augmentation de la masse musculaire maigre et une diminution de la masse grasse. La force musculaire et le temps de résistance lors d’un exercice sont aussi améliorés après la période de supplémentation avec les protéines. 
     

Il existe de nombreux compléments alimentaires à base de lactosérum et les chercheurs du laboratoire Cell’innov ont comparé de nombreuses sources potentielles. 

Suite à un certain nombre d’études comparatives et de recherches, ils se sont accordés sur l’une d’entre elles, Pronativ®, en la considérant comme étant supérieure aux autres et nous l’avons donc intégrée à notre nouvelle Formule Protéines.

Pronativ® : les protéines de nouvelle génération

Par rapport à des protéines classiques, les protéines Pronativ® sont produites directement à partir du lait grâce à un procédé ne nécessitant pas de chauffage. 

Le lait utilisé est d’origine française et garanti sans hormones. Les protéines Pronativ® sont produites en France, dans le département de l’Ille-et-Vilaine (35). 

Le lait est d’abord centrifugé pour éliminer une grande partie de la matière grasse. Le lait écrémé subit ensuite plusieurs étapes de microfiltration et d’ultrafiltration permettant d’éliminer la caséine, les matières grasses résiduelles, le lactose et les bactéries lactiques. Ce procédé à froid permet de conserver la structure native des protéines et donc leur qualité nutritionnelle. On obtient ainsi un isolat de protéines de lactosérum natives contenant environ 95% de protéines et très pauvre en lactose. 

Les protéines Pronativ® sont très riches en acides aminés ramifiés appelés BCAA pour « Branched Chain Amino Acids » c’est-à-dire en leucine, isoleucine et valine. 

La combinaison de ces trois acides aminés représente environ un tiers des protéines des muscles. Ils jouent donc un rôle très important pour la construction musculaire et la production d’énergie dans les cellules musculaires. 

Une étude clinique montre que les protéines Pronativ® permettent de doubler en seulement 30 minutes la concentration plasmatique de leucine, ce qui favorise la synthèse des protéines et permet de nourrir vos muscles efficacement [6]. 

La nouvelle Formule Protéines de Cell’innov apporte au minimum 7g de protéines Pronativ® par sachet, ce qui correspond au dosage utilisé dans cette étude de référence. 

Ce n’est pas tout. 

En plus de vous apporter ces protéines de nouvelle génération, cette nouvelle Formule Protéines Cell’innov contient 4 autres nutriments essentiels pour vos muscles et votre santé.

4 nutriments complémentaires aux protéines de lactosérum

La glutamine est le premier de ces quatre nutriments complémentaires. 

Il s’agit de l’acide aminé le plus abondant dans le muscle. On en retrouve dans la viande, le poisson, les produits laitiers, les céréales et les légumineuses. 

Elle est utile également pour la synthèse de glucosamine, un composant clé pour la bonne santé des articulations et des tendons. 

Le deuxième est la carnitine, une substance apportée notamment par la viande rouge. Dans les muscles, la carnitine participe à la production d’énergie. 

Le troisième nutriment important est la créatine, un acide aminé que l’on retrouve principalement dans la viande et le poisson. 

La créatine est utilisée par les sportifs pour améliorer leurs performances. Toutefois, ce n’est évidemment pas un produit dopant. La créatine est autorisée par la réglementation européenne et chacun peut en profiter après 50 ans. 

Le quatrième nutriment indispensable est la vitamine D. L’Union Européenne reconnaît officiellement que la vitamine D « contribue au maintien d’une fonction musculaire normale » :

  • En 2003, une étude a montré que le risque de développer une sarcopénie est statistiquement plus élevé chez les personnes qui présentent les taux de vitamine D les plus bas au début de l’étude [7]. 
     
  • En 2011 une méta-analyse regroupant les résultats de 13 études cliniques a conclu qu’une supplémentation avec 800 à 1000 UI par jour de vitamine D est efficace pour améliorer la force musculaire [8]. La vitamine D peut en effet stimuler la synthèse protéique dans les muscles [9]. 
     

En associant ces 4 nutriments aux protéines de lactosérum 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche