Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2019 6 13 /04 /avril /2019 06:56
ROYAL MONACO MEDECINE/ 2030 : la fin des antibiotiques ?

 

2030 : la fin des antibiotiques ?

Cher(e) ami(e),
 
Les rapports de l’OMS sont inquiétants : selon eux, les bactéries résistantes aux antibiotiques sont la plus grosse menace des prochaines années pour la santé de l’humanité.
 
On s’affole notamment d’une nouvelle souche de tuberculose contre laquelle ces médicaments ne peuvent rien.
 
Certains proclament la fin programmée des antibiotiques pour 2030.
 
En effet, la recherche médicamenteuse n’est plus capable de produire une nouvelle molécule antibiotique depuis plusieurs décennies.
 
C’est un échec inéluctable de la chimie de synthèse en bactériologie.
 
Pourtant, il existe des molécules tout à fait comparables aux antibiotiques…. Dont personne ne parle, c’est triste !

 

Les antibiotiques de demain existent déjà (et ils sont naturels !)

Il s’agit des huiles essentielles.

Rien n'est plus dense et concentré que ces petites « bombes thérapeutiques ».
 
Ces médicaments naturels agissent remarquablement dans à peu près tous les domaines de la santé et de la maladie, et peuvent remplacer la plupart des comprimés chimiques :
  • Les huiles essentielles de lavande, marjolaine, géranium, mandarine et cardamome sont plus efficaces que les somnifères chimiques ;

  • L’huile essentielle de cannelle de Chine (dont le composant principal est Cinnamomum cassie) fait chuter la grippe, qui fait des milliers de morts chaque année ;

  • L’huile essentielle de Ravintsara est le plus puissant des antiviraux naturels pouvant exterminer des bactéries telles que Listeria, Salmonella, Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginose, Clostridum difficile et Escherichia coli ;

  • L’huile essentielle de Tea Tree (Metaleuca alternifolia) a ouvert des perspectives prometteuses car elle permet de venir à bout dustaphylocoque doré.
Depuis les années 1970, la recherche et les différentes études ne cessent de montrer leurs vertus thérapeutiques…
 
Pourtant, on les utilise depuis bien plus longtemps.

Ils se soignent déjà avec… depuis 5,500 ans !

La phyto-aromathérapie est la plus ancienne thérapie employée sur la planète.
 
Elle a existé depuis que les peuples ont recouru aux plantes médicinales pour se guérir, d’abord grâce au thym, puis l’estragon, le basilic, ou encore la menthe.
 
En Inde, pays caractérisé par une biodiversité végétale colossale, les plantes ont toujours été au centre de la médecine.
 
Des textes en sanskrit datant de plusieurs millénaires répertorient ces plantes aromatiques et leurs différentes propriétés médicinales. Chaque plante est capable d’agir sur un ou plusieurs chakra(s).
 
On observe la même admiration pour les plantes aromatiques en médecine traditionnelle chinoise. Il y a plus de 3 500 ans avant notre ère a eu lieu le plus ancien traité de phy­tothérapie qui a vu le jour.

C'est ce même traité qui a défini nos pharmacopées actuelles !
 
Depuis cette époque, les huiles essentielles et le pouvoir des plantes n’ont jamais cessé de gagner les esprits de nombreuses civilisations dans le monde comme la Grèce, l’Egypte, le Moyen-Orient ou encore les aborigènes d’Australie.

Commencez à les remplacer dès aujourd’hui (5 applications directes)

La richesse des huiles essentielles permet à cette médecine naturelle de traiter et prévenir n’importe quel type de troubles.
 
Voici 5 façons d’en profiter dès aujourd’hui :
  1. Trouble de la circulation → Les huiles essentielles peuvent agir sur la paroi des vaisseaux, donc sur la circulation du sang et, par là même, sur la régulation de la tension artérielle : armoise arborescente, cyprès, genévrier, hélichryse, patchouli, romarin, santal.

  2. Troubles digestifs → Les huiles essentielles peuvent régulariser les sécrétions des glandes digestives et le bon fonctionnement du péristaltisme (motricité de l'intestin) et diminuent les fermentations et les ballonnements : basilic, coriandre, estragon, mélisse, menthe.

  3. Troubles des glandes endocrines → Ces glandes sont très sensibles à l'action des huiles essentielles, sans doute par action sur les centres supérieurs du cerveau et de l'hypothalamus : carotte, eucalyptus citriodora, hélichryse, lentisque, menthe, pin, sarriette.

  4. Troubles de la libido → L’huile essentielle de l'ylang-ylang réveille la libido. Les femmes des îles à parfum le savent et imprègnent aujourd'hui encore leur chevelure de la fleur d'ylang-ylang macérée dans l'huile de coco. En Indonésie, on la répand sur le lit des jeunes mariés. Mais là encore, l'aromathérapie marque un avantage : contrairement à un aphrodisiaque de synthèse bien connu, l'ylang-ylang apporte dans son sillage la sérénité et l'harmonie.

  5. Troubles psychiques → En fonction du terrain, les huiles essentielles agissent pour réguler l'humeur suivant un processus complexe : amélioration de l'équilibre de la flore intestinale, de l'équilibre, nerveux et hormonal : citron, géranium, lavande, marjolaine, oranger, mandarine, verveine, ylang-ylang.
Pour remplacer vos différents analgésiques et antalgiques, vous pouvez utiliser les huiles essentielles suivantes :
  • Bouleau jaune,
  • Camomille,
  • Encens,
  • Gaulthérie couchée,
  • Girofle,
  • Lavande,
  • Lavandin,
  • Menthe (menthol).
Vous pouvez les appliquer en onctions locales sur les articulations, les dents, le front, les tempes ou encore la nuque.

C'est huiles sont vraiment l'essence même de la médecine.
 
Saviez-vous que les huiles essentielles de gaulthérie et le bouleau jaunecontiennent 95 % de salicylate de méthyle, soit le principal principe actif que l’on trouve dans l’aspirine ?
 
Mais ce n’est pas tout : les huiles essentielles redonnent espoir même en cas de maladies très graves.

Même dans les cas les plus désespérés (Alzheimer)

S’il y a bien UN symptôme que l’on retrouve chez la quasi-totalité des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, c’est un odorat perturbé.
 
Justement, l’un des modes d’application les plus faciles et efficace des huiles essentielles consiste à les inhaler. Les voies respiratoires sont capables de distribuer les principes actifs des huiles essentielles directement dans le flux sanguin.
 
De cette manière, la lavande a montré qu’elle pouvait calmer l’agressivité et l’agitation chez les personnes atteintes d’Alzheimer. De même, la petite pervenche contient une molécule, la vinpocétine, réputée pour ses effets bénéfiques sur le cerveau.
 
Au contraire, la majorité des médicaments fabriqués dans le cadre de la maladie d’Alzheimer se sont avérées inefficaces. A tel point que les laboratoires de recherches ont arrêté les recherches dans le cadre de cette maladie.
 
Il est fondamental de comprendre qu’en premier lieu les produits chimiques sont des substances mortes, donc dangereuses, perturbatrices des systèmes métaboliques de l’organisme.
 
Après-tout, « antibiotique » ne veut-il pas dire anti-vie ? Par leur présence, le sol, les plantes, les animaux et l'homme se polluent et se dévitalisent.
 
A l'inverse, les huiles essentielles sont des produits naturels qui restaurent le terrain et favorisent une profonde revitalisation de l'organisme.
 
Elles sont dites « eu biotiques », c'est à dire qu'elles participent à la vie.
 
J’espère que cette lettre vous aura donné l’envie de vous intéresser aux possibilités exceptionnelles de cette santé naturelle.
 
Les perspectives sont très promettantes et ce n’est que le début !

Mon livre Les huiles essentielles, médecine d'avenir (Editions du Dauphin), répondra à toutes vos questions sur cette médecine très efficace, rapide d'action et sans effets secondaires.
 
Portez-vous bien !
 
Jean-Pierre Willem

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche