Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2018 6 03 /03 /mars /2018 09:10
ROYAL MONACO MEDECINE: DES CARIES MORTELLES

Tout d’abord sachez que même les recommandations officielles de l’UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire) sont insuffisantes pour empêcher toute complication. Comme vous allez le voir ci-dessous, votre bouche est un environnement fragile, sujet aux agressions. 
Des caries mortelles La bouche abrite un écosystème composé de milliards de micro-organismes, essentiellement de bactéries. Ce système interne qu’on appelle microbiote joue un rôle très important. Il agit comme un film protecteur de la cavité buccale. 

Mais il est
 très fragile : il est facilement perturbé par une alimentation très sucrée, mais aussi par une montée de stress, la prise de certains médicaments, le tabac, une hygiène défaillante… 

Si l’équilibre est rompu, les bactéries pathogènes se multiplient au détriment des « bonnes » bactéries. La plaque dentaire s’étend,
 l’inflammation s’installeEt les problèmes graves commencent, comme le montre l’histoire qui suit. 

En 2005, un homme de 62 ans est admis dans un état grave aux urgences de l’hôpital de Norwich en Angleterre. Il se plaint de malaises, sueurs nocturnes, amaigrissement et souffre même de léthargie. 

Après auscultation par le médecin urgentiste, le diagnostic tombe : l’homme est victime d’une endocardite, une maladie cardiaque très grave qui engage le pronostic vital. 

En cherchant l’origine de sa maladie, les médecins font alors une découverte hallucinante : l’homme souffre d’un grave foyer infectieux qui s’est installé… au fond de sa bouche ! 

Pas moins de huit dents sévèrement cariées grouillent de bactéries. Heureusement, grâce à un traitement antibiotique de choc et à des soins dentaires d’urgence, l’homme est rapidement mis hors de danger. 

 

À quel moment vous devez vous inquiéter

Évidemment si vous faites régulièrement contrôler vos dents par un dentiste, vous ne risquez pas de terminer dans la même situation. 

Mais attention ! Un peu de sang, mélangé à la mousse du dentifrice au fond du lavabo, ou des gencives rouges, gonflées, sanguinolentes, doivent vous alerter. 

C’est la conséquence d’une inflammation des gencives

La gingivite est toujours liée à un problème de plaque dentaire, inesthétique elle aussi, et cause importante de mauvaise haleine. 

Ce problème est très fréquent : les trois quarts des personnes de 35 à 45 ans en souffrent. Non traitée, la gingivite est la cause première de parodontite. 

 

 

Présence de tartre, gencives rouges et gonflées,
qui commencent à se rétracter :
une gingivite sur le point de dégénérer en parodontite


La parodontite est vraiment un problème affreux. Des colonies de bactéries s’installent dans la gencive, des poches de pus se forment. Ces infections détruisent les racines des dents et jusqu’à l’os lui-même où les dents sont fixées. 

Les dents se découvrent, se déchaussent, tombent. Ce qui est terrible, c’est que la parodontite est indolore (au départ). Vous ne la sentez même pas arriver. 

 

  •  


 

 

Fig. 1 : dent saine ; Fig. 2 : gingivite ; Fig. 3 à 5 : parodontite légère à aggravée avec rétractation de la gencive, dent atteinte et perte osseuse



Les affections parodontales augmentent de près de 20 % le risque de maladies cardio-vasculaires. Et ce chiffre grimpe à 45 % si vous avez plus de 65 ans. Vous êtes donc plus à risque si vous avez passé cet âge ou si :

  • Vous avez un système immunitaire affaibli ; 
     
  • Vous êtes diabétique (l’excès de glucose dans le sang abîme tous les petits vaisseaux sanguins, donc les gencives) ; 
     
  • Vous fumez ; 
     
  • Vous êtes stressé ou avez subi un important traumatisme émotionnel. 
     

Si vous êtes dans cette situation, vous avez particulièrement intérêt à demander à un dentiste de vérifier l’état de vos gencives et à bien prendre soin de votre bouche. 

Mais je vais vous dévoiler dans un instant
 un protocole de soins naturels, à faire chez vous, qui vous permettra d’éviter les maladies les plus graves et de retrouver des dents saines. 

Avant de vous en dire plus, j’aimerais vous expliquer comment les bactéries présentes dans votre bouche peuvent coloniser votre corps et même certains organes vitaux.

Des bactéries qui voyagent

Cela grouille de vie, sous vos gencives. Savez-vous combien de bactéries nous échangeons, le temps d’un baiser langoureux ? 80 millions. Sur une banale brosse à dents, il y en a 10 millions [1] ! 

500 espèces différentes de bactéries vivent dans votre bouche. C’est pire encore pour une bouche qui n'a pas été brossée : elle contient alors autant de microbes que le plancher souillé d'une salle de bains ! 

Voici à quoi ressemble votre plaque dentaire grossie au microscope : 


 

 

En rouge, ce sont des bactéries, en grisâtre, les dépôts calciques
qui font durcir la plaque dentaire et la transforment en tartre. 
 

Si la plupart de ces bactéries sont inoffensives et même indispensables au bon fonctionnement de la digestion, d’autres comme Porphyromonas gingivalis ou Streptococcus mutans sont dangereuses si elles sont en surnombre. 

Car ces petites demoiselles ne sont pas sédentaires. Elles ont le goût du voyage. 

Vos gencives sont en effet pleines de vaisseaux sanguins. En cas de saignement, elles ouvrent grands les portes de votre circulation sanguine aux bactéries qui s’infiltrent et se disséminent dans tout l’organisme : artères, cerveau, cœur, poumons, os et même articulations. Là où elles iront, elles provoqueront une inflammation. Si celle-ci persiste, elle peut dégénérer.

Vos dents sont-elles en train de vous tuer ?

Un saignement ou une inflammation anodine de la gencive peuvent dégénérer en problèmes de santé beaucoup plus graves 
 

  • Des bactéries de la bouche ont été découvertes dans le cerveau des patients Alzheimer ou souffrant d’autres maladies neurodégénératives [2]. En 2013, des chercheurs californiens ont conclu que les femmes qui ne se lavaient pas les dents tous les jours avaient 65 % plus de risques de développer une démence. 
     
 Porphyromonas gingivalis,
présente dans les parodontites,
a été retrouvée dans le cerveau de patients Alzheimer

 

  • Des colonies de ces mêmes bactéries ont été retrouvées dans le cœur de patients victimes d’infections potentiellement fatales, appelées endocardites. Elles ont aussi été retrouvées dans le poumon. 
     
  • Le risque de maladies cardiovasculaires augmente de 45 % chez les plus de 65 ans présentant des inflammations graves de la gencive (cette part est plus élevée encore chez les diabétiques). 
     
 Streptococcus mutans,à l’origine des caries dentaires,a été retrouvée dans des plaques d’athérome,qui se forment dans les artères.


Et ce n’est pas tout. Aujourd’hui, les chercheurs considèrent qu’une mauvaise santé bucco-dentaire est un sérieux facteur de risque pour des maladies telles que :

  • L’arthrose : de véritables clones de bactéries buccales (Fusobacterium nucleatum et Serratia proteamaculans) ont été détectés dans l’articulation du genou de malades d’arthrose et de polyarthrite rhumatoïde [3]. 
     
  • Les maladies chroniques rénales. 
     
  • Bronchites et pneumonies. 
     
  • Certains cancers (œsophage, estomac, pancréas…), etc. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche