Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 21:46
MONACO:Les promoteurs de la tour Odéon et le maire de Beausoleil ont été relaxés

 

Les promoteurs de la tour Odéon et le maire de Beausoleil ont été relaxés dans l'affaire soupçonnée de corruption dans la construction de la tour Odéon à Monaco

Soupçonnés de corruption autour de la construction du plus haut gratte-ciel de Monaco, les promoteurs de la tour Odéon et Gérard Spinelli, le maire de Beausoleil (Alpes-Maritimes), ont été relaxés mercredi par le tribunal correctionnel de Marseille (Bouches-du-Rhône).

 

Dans cette affaire, la justice soupçonnait les frères Paolo et Claudio Marzocco, des Italiens résidents monégasques, de «corruption active et passive». Ils étaient suspectés d'avoir corrompu Gérard Spinelli pour faciliter leurs affaires et notamment la construction du luxueux gratte-ciel dont une partie du chantier était sur la commune de Beausoleil. Début décembre, le parquet avait requis deux ans de prison avec sursis contre les deux frères et trois ans avec sursis, assortis de trois ans d'inéligibilité à l'encontre de Gérard Spinelli.

 

«Cela fait 7 ans et deux mois que j'attends cette décision de justice», s'est félicité Gérard Spinelli dans un communiqué. «La justice vient de reconnaître la vérité dans un dossier qui ne concernait ni l'homme, et encore moins le maire, élu de la nation, que je suis», ajoute-t-il. De leur côté, les frères Marzocco ont estimé que, «par cette décision, tous les soupçons portés à tort sur la construction de la tour Odéon sont définitivement levés.»

Six autres personnes condamnées dans des affaires périphériques

 

En marge de cette affaire, le tribunal, qui examinait d'autres affaires financières périphériques à la tour Odéon, a également condamné Ange-Roméo Alberti, dit «Lino». Cet intermédiaire, âgé de 71 ans, a écopé de trois ans de prison avec sursis et 100 000 euros d'amende pour d'autres faits, distincts, de blanchiment d'abus de biens sociaux et de fraude fiscale. Il a été reconnu qu'il avait détourné des profits d'une plage privée de Saint-Jean-Cap-Ferrat.

 

Quatre autres personnes, dont trois membres de la famille de l'ancien sénateur-maire (UMP, l'ancien nom des Républicains) de cette commune balnéaire de la Riviera, Jean Vestri, décédé en 2013 ont aussi été condamnés. Sa fille Olivia Vestri et son gendre, Raffaele Vanacore, ont été reconnus coupables d'abus de biens sociaux et fraude fiscale. Gérants de la plage privée qui leur avait été concédée par la mairie, ils en ont détourné et soustrait au fisc les juteux revenus. Ils ont été condamnés respectivement à trois et deux ans de prison avec sursis. Cet argent avait ensuite été caché en Suisse via des sociétés fondées dans les ïles Vierges britanniques. 

 

Enfin, une peine d'un an de prison avec sursis et de 50 000 euros d'amende a été prononcée à l'encontre d'un autre homme d'affaires, Christophe Marty, poursuivi notamment pour fraude fiscale dans le cadre du chantier du Grand Hôtel du Cap-Ferrat. 

Par:  leparisien.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYAL MONACO - dans GIORNALISMO
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche