Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 07:34

PICASSO – D’UNE CHOUETTE L’AUTRE

by Brigitte & Jean Jacques Rolland - © photos Brigitte Lachaud
 C'est au Musée national  Pablo Picasso, La Guerre et la Paix à Vallauris (06) Alpes-Maritimes, que les figures animales occupent une place de choix dans l’œuvre de Pablo Picasso (1881-1973).
 
 
Représentations naturalistes ou symboliques, elles constituent un bestiaire fascinant et protéiforme au sein duquel les oiseaux nocturnes – chouettes et hiboux –apparaissent de manière privilégiée.
 
 
Si la première occurrence de ce motif date de 1899 dans la gravure El Zurdo, c’est surtout à partir de 1946, lorsque l’artiste s’installe dans le château Grimaldi d’Antibes, que le sujet devient récurrent, et ce, jusqu’à la fin de sa vie.
 
 
En effet, à l’occasion d’une visite du sculpteur et photographe Michel Sima au château, celui-ci recueille une petite chouette blessée et l'a confie à Picasso. Baptisée Ubu, elle lui tient compagnie dans l’atelier et sert de modèle pour de nombreuses œuvres peintes, dessinées, gravées, mais aussi des céramiques et de sculptures.
 
 
Le regard perçant du rapace comme son activité nocturne fascinent Picasso. De plus, l’animal est chargé d’une symbolique forte depuis l’Antiquité, période à laquelle s’intéresse particulièrement Picasso, lors de son retour sur les rivages méditerranéens après la Seconde Guerre mondiale.
 
Picasso attribue à ce nouveau sujet de représentation une signification ambivalente. S’il prend place au milieu des faunes et des nymphes au cœur de paysages arcadiens, pour évoquer la déesse de la sagesse Athéna, il révèle parfois des aspects plus maléfiques, d’avantage liés à la symbolique médiévale du hibou, oiseau de mauvais augure.
 
 
Les nombreux carnets de croquis de la peinture monumentale. La Guerre et la Paix de la chapelle de Vallauris, révèlent ainsi que la petite chouette de La Paix, aujourd’hui, discrètement perchée sur la tête d’un enfant, se substitue au gigantesque Hibou de la mort, initialement dispensateur des maux de l’humanité dans La Guerre.
 
 
L’exposition propose ainsi une incursion dans ce sujet de prédilection de Picasso, avec la présentation de quinze céramiques et sculptures réalisées à Vallauris dans l’atelier Madoura et l’atelier du Fournas, mises en regard d’une exploration documentaire de ses nombreux dessins et tableaux sur le sujet.
 
 
Cette exposition bénéficie des prêts exceptionnels de pièces du musée national Picasso-Paris, du musée Magnelli, musée de la céramique de Vallauris, de la Cité de la Céramique- Sèvres, du musée d’Antibes Picasso, ainsi que de collectionneurs privés. Elle se déroule en même temps que la Biennale Internationale de la Céramique Contemporaine de Vallauris.
 
 
Musée national Pablo Picasso La Guerre et la Paix Place de la Libération 06220 Vallauris Tél. +33 (0)4 93 64 71 83 www. musee-picasso-vallauris.fr
2 juillet - 19 septembre 2016
 

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYAL MONACO - dans ARTE & CULTURA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche