Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 01:59
Plus de calcium alimentaire, moins de décès

Plus de calcium alimentaire, moins de décès

Le rôle de l'apport calcique dans la prévention des fractures et /ou des pathologies cardiovasculaires est controversé.

Une équipe Australienne s'est penchée sur la question.

Les sujets inclus dans ce travail étaient issus de l'étude The Melbourne Collaborative Cohort, travail prospectif rassemblant 41 514 participants âgés de 40 à 69 ans à l'inclusion (1990-1994). Les apports en calcium étaient évalués par auto questionnaire. Le quartile d'apport en calcium le plus élevé, ajusté sur l'apport énergétique était en moyenne de 1348 (316) mg/j, le quartile le plus bas de 473 (91) mg/j. Les sujets ont été suivis sur en moyenne 12 ans (déviation standard :1,5).

Les critères principaux d'évaluation étaient l'âge de survenue du décès, les pathologies cardiovasculaires et les fractures incidentes.

Au total, 12 097 sujets ont participé à l'analyse "fracture" et 34 468 à l'analyse "pathologie cardiovasculaires et décès".

Une corrélation inverse entre apport en calcium, fractures et pathologies cardiovasculaires

Au total, 788 fractures (10,3 %), 1827 accidents cardio vasculaires (9 %) et 2855 (8,6 %) décès ont été dénombrés.

Le risque de fracture est apparu inversement associé à l'apport calcique. Il y avait également une association inverse entre la survenue d'une pathologie cardiovasculaire et les apports en calcium.

En comparant quartile le plus élevé et le plus bas pour l'apport en calcium, la mortalité toutes causes était réduite de 14 % (hazard ratio [HR] : 0,86; intervalle de confiance à 95 % [IC95] : 0,76-0,98; p=0,01). Pour la pathologie cardiovasculaire, l'odds ratio (OR) était de 0,84 (IC 95: 0,7-0,99; p=0,04) et pour les fractures, l'OR était de 0,70 (IC95: 0,54-0,92; p=0,004).

Ces résultats laissent donc penser que des apports en calcium alimentaire entre 1000 et 1300 mg/j (comme recommandés en Australie et dans de nombreux pays) après l'âge de 50 ans, sont associés à une baisse de la mortalité toutes causes confondues, du risque de fractures et des accidents cardio-vasculaires non létaux. Les auteurs précisent n'avoir retrouvé aucun élément pouvant laisser penser que de tels apports pourraient être préjudiciables à la santé.

Il faut cependant souligner que, d'une part, ce travail observationnel ne permet pas d'affirmer une relation causale entre faible apport en calcium et mortalité et que d'autre part la limite principale de cette étude est que l'apport calcique alimentaire était évalué par questionnaire auto administré, ce qui est une grande source d'erreur.

Notons qu'en France, les apports en calcium recommandés par le Programme National Nutrition Santé sont de 800 à 1200 mg/j.

Dr Juliette Lasoudris Laloux

Khan B et coll.: Higher dietary calcium intakes are associated with reduced risks of fractures, cardiovascular events, and mortality: A prospective cohort study of older men and women. J Bone Miner Res 2015; 30: 1758-1766.

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYAL MONACO - dans MEDECINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche