Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 06:52

~~ Développement du genre et sexualisation conditionnent le futur

Au delà de l'anatomie et de la « fatalité » génétique, on devient homme ou femme selon la société, la culture et l'éducation qui nous ont façonnés. Les mères utilisent plus de mots à charge affective et expriment plus d'émotions à leur bébé fille qu'à leur bébé garçon, sans même en avoir conscience. A l'école, les filles expriment davantage leurs perceptions intérieures et apprennent à lire très tôt les signaux émotionnels de leurs condisciples. Au même âge, les garçons répriment plutôt leurs sentiments, en particulier le chagrin, la tristesse, la culpabilité et la tendresse… L'adolescente doit faire face au décalage entre son apparence féminine naissante et son immaturité psychologique. On assiste aujourd'hui à un "grignotage" de l'enfance qui reprend les codes de l'adolescence, en particulier vestimentaires, de plus en plus tôt. Le lien affectif prend cependant toute son importance chez la fille au début de sa vie sexuelle, ainsi que l'angoisse sur sa capacité procréative. A l'adolescence, le garçon s'identifie au masculin par le biais de la transformation de ses organes génitaux externes. Apparaissent alors des questionnements naturels sur la norme de ceux-ci et sur leur capacité fonctionnelle. Psychologiquement, c'est la "cool attitude" qui prévaut et l'impassibilité des jeunes hommes est socialement renforcée. Le début de la vie sexuelle structure le futur. Le jeune adulte se sexualise par le biais de la transgression, de l'intimité et de la structuration de son désir. Le sexe est en effet le principal vecteur de transgression qui permet de lutter contre le contrôle parental pour se construire. Démarrer sa vie sexuelle avec la "bénédiction" de ses parents, sans aucune notion de "secret", génère un sentiment de contrôle plus important encore que l'interdiction et empêche la structuration normale du désir du jeune. Cette attitude explique en partie l'augmentation actuelle des troubles du désir chez les très jeunes couples.

Dr Catherine Azoulay Références Ribes G et Veluire M. : Processus de sexualisation, développement du genre et contextualisation. 13ème Congrès Transversales (Biarritz) : 24-26 juin 2015.

~~ Différences homme-femme : quelles conséquences sur le couple vieillissant?

La synthèse de l'expérience clinique de deux sexologues a permis de faire le point sur les différences homme-femme et leur impact sur le couple vieillissant. Si l'homme préfère vivre l'intimité que d'en parler, et se sent vulnérable quand il exprime ses sentiments, il aime se concentrer sur son "savoir-faire", qu'il évalue en termes de performance. L'homme vieillit bien quand il garde le sentiment qu'il conserve une compétence dans un domaine, quel qu'il soit. On observe d'ailleurs, dans le grand âge, un rétrécissement du champ de compétence revendiqué mais le sentiment persiste. La femme, au contraire, parle facilement de son intérieur, de ses émotions et son ressenti. Elle a besoin d'attention et d'écoute bienveillante plutôt que de réponses actées. Son engagement affectif est facile mais son éventuel détachement l'est tout autant et 70 % des divorces en France sont demandés par les femmes. Sur le plan sexuel, l'homme "exhibe" facilement son excitation physique alors que la femme, privilégie l'exhibition émotionnelle et sentimentale. Incapable d'exprimer de façon explicite (et même de connaître…) ses besoins, la femme fabrique un vrai "jeu de piste" destiné à son partenaire pour qu'il devine ce qu'elle souhaite "puisqu'il l'aime"… L'homme, souvent inapte à répondre à cette demande, excelle dans l'argumentation plutôt que dans la communication et a besoin en permanence d'être rassuré sur ses capacités à (r)assurer… Il utilise l'acte sexuel pour exprimer son amour alors que la femme a besoin d'être écoutée, de se sentir aimée pour faire l'amour… Le sexologue doit donc s'employer, lors des consultations pour conjugopathie, à faire entendre au couple le fonctionnement de l'autre, tout en assurant que ces différences ne sont pas des armes utilisées volontairement mais des spécificités dont il convient de tenir compte pour améliorer le lien.

Dr Catherine Azoulay Référence Ribes G et Veluire M. : Communication relationnelle et communicaiton sexuelle : les conséquences des différences homme-femme sur le couple. 13ème Congrès Transversales (Biarritz) : 24-26 juin 2015.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Machine a Brique Prix 21/07/2015 14:22

Merci d'avoir partagé

konkasör 10/07/2015 09:30

Bonjour
eu un bon travail...

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche