Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 17:50
Alzheimer : des signes annonciateurs, 18 ans avant

~~ L’échec relatif des traitements anti-Alzheimer peut s’expliquer par le caractère tardif de la prise en charge médicamenteuse. Il est donc essentiel de préciser l’histoire naturelle de la phase prédémentielle afin de proposer le plus tôt possible un traitement modificateur. Plusieurs études ont laissé entendre qu’il est possible d’identifier les patients à risque près de 10 ans avant le diagnostic de démence. Le travail publié récemment dans Neurology suggère que ce délai est encore plus long puisque ses auteurs, américains, montrent que des anomalies cognitives peuvent déjà être mises en évidence 18 ans avant le diagnostic. Le Chicago Health and Aging Project est une étude prospective longitudinale conduite en population de 1993 à 2012. Elle a concerné 78,7 % de l’effectif global d’une population biethnique (afro- et euro-américains) vivant dans un secteur géographique précis Les 2 125 sujets de plus de 65 ans (moyenne d’âge 73 ans) inclus dans cette étude ont eu une évaluation cognitive tous les 3 ans. Cette dernière comportait 2 tests d’évaluation de la mémoire épisodique, un test évaluant la vitesse de traitement (test des codes) et le Mini Mental State Examination. Vingt et un pour cent des participants (33 % des afro-américains et 17 % des euro-américains) ont évolué vers une maladie d’Alzheimer. Le risque d’une telle évolution était très influencé par le score obtenu aux tests cognitifs réalisés 18 ans auparavant. Pour chaque baisse d’une DS du score cognitif, l’odd ratio d’Alzheimer était de 3,39 (intervalle de confiance à 95 % 1,72-6,67 ; p < 0,001) à 13,0-17,9 ans et 9,84 (IC 95 % 7,41 à 13,06 ; p < 0,001) à 0,1-0,9 ans. En se basant sur les tests réalisés 13 à 18 ans avant la dernière évaluation, une baisse d’un point dans les performances aux tests cognitifs est associée à un risque augmenté de 85 % (Risque relative : 1,85) de démence ultérieure. Ces résultats sont conformes à certaines données relatives à la mise en évidence de dépôts de protéine amyloïde 15 ans avant que le diagnostic ne soit posé. Les auteurs précisent les limites de ce type d’étude et ne proposent pas de modification de prise en charge en termes de dépistage. En effet, les anomalies observées sur un bilan de dépistage ne peuvent être utilisées à titre de diagnostic précoce. Il n’y donc pas lieu de se précipiter pour faire ces test cognitifs mais plutôt d’agir sur les facteurs de risque modifiables déjà identifiés.

Dr Christian Geny

Référence Rajan KB, Wilson RS, Weuve J, Barnes LL, Evans DA. : Cognitive impairment 18 years before clinical diagnosis of Alzheimer disease dementia.Neurology 2015; 85: 1–7

Partager cet article

Repost0

commentaires

Machine De Parpaing 21/07/2015 14:11

Merci d'avoir partagé

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche