Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 20:26
WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO:DERMATOSES SPECIFIQUES de la GROSSESSE
WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO:DERMATOSES SPECIFIQUES de la GROSSESSE
WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO:DERMATOSES SPECIFIQUES de la GROSSESSE

~~ WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO WIM Monaco

www.wim.mc twitter2

Présidente d'Honneur : Madame Charlotte Casiraghi

DERMATOSES SPECIFIQUES de la GROSSESSE

par le Dr. Claudette BRUNNER Dermatologue Monaco

Mai 2015. Durant la grossesse, la majorité des femmes voient leur peau subir des modifications. La plupart sont bénignes et le plus souvent transitoires. D'autres dermatoses sont spécifiques de la grossesse et, potentiellement, graves.

WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO:DERMATOSES SPECIFIQUES de la GROSSESSE
WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO:DERMATOSES SPECIFIQUES de la GROSSESSE

~~Les manifestations cutanées entrainées par la grossesse ont été détaillées dans une précédente newsletter (Newsl n°2015-4). Pour terminer ce tour d'horizon du sujet "Peau et Grossesse" cette newsletter concernera les dermatoses dites spécifiques de la grossesse dont la fréquence est estimée selon les études entre 0.5 et 3 % des grossesses. D1 Elles constituent un groupe confus, dont la caractéristique commune repose sur les démangeaisons. Il s'agit de maladies mal décrites qui se recoupent et qui, par ailleurs, changent constamment de système de classification. Pour compliquer encore la situation, chacune de ces maladies a plusieurs dénominations synonymes. Le prurit gravidique Les démangeaisons (le prurit) sont un symptôme fréquemment rencontré chez la femme enceinte puisqu'il s'observe dans environ 17 % des grossesses. D2Il est maintenant considéré comme une forme modérée de cholestase (voir ci-dessous) de la grossesse. Il est souvent associé aux dermatoses spécifiques de la grossesse. C’est pourquoi, devant un prurit persistant chez la femme enceinte, il faut savoir reconnaître des affections dont la gravité potentielle peut présenter un risque pour la mère et l’enfant. Cholestase intra hépatique gravidique (CIG) La cholestase intrahépatique gravidique correspond à un dérèglement du foie qui entraîne une diminution de la sécrétion biliaire. C'est une affection spécifique de la grossesse, comme le précise le terme "gravidique". D3Elle se révèle habituellement par un prurit intense, parfois insomniant, du troisième trimestre de la grossesse. Des signes digestifs (anorexie, nausées, vomissements) peuvent être associés. Des anomalies biologiques hépatiques sont toujours associées. Les causes n'en sont pas complètement élucidées. La CIG semble résulter de l'effet des hormones de la grossesse. Le prurit disparaît, souvent de façon spectaculaire, dans les heures qui suivent l’accouchement. Le pronostic maternel est favorable. Le risque fœtal est important. Depuis les années 1980, il y a une diminution spectaculaire de la mortalité fœtale du fait des progrès effectués dans la surveillance et dans le dépistage précoce permettant la diminution de la fréquence relative des formes sévères. Pemphigoide de la grossesse (PG) Elle touche plus souvent les femmes multipares. D4Elle débute au deuxième-troisième trimestre de la grossesse. Le prurit précède les lésions cutanées de 1 à 4 semaines. L’éruption débute habituellement sur la région ombilicale puis s'étend sur l'abdomen et peut ensuite atteindre n’importe quelle partie du corps. L'éruption a une allure d'urticaire et elle démange. Le diagnostic est confirmé par la biopsie cutanée. La PG guérit dans les 4 à 8 semaines après l’accouchement. Le risque de récidive dans les grossesses ultérieures est de 50 à 70 %. En dehors de la gêne occasionnée par le prurit qui peut être insomniant, il n’y a pas de risque maternel lié à la PG. Les complications chez le fœtus et nouveau-né sont extrêmement rares. Le traitement repose essentiellement sur les corticoïdes. Groupe des dermatoses papuleuses et prurigineuses de la grossesse (PUPP) (Pruritic Urticarial Papule and Plaques of Pregnancy) Certaines dermatoses spécifiques de la grossesse ne sont pas aisément distinguables l’une de l’autre. Ces différentes entités peuvent être regroupées car elles partagent des points communs : le prurit et l’absence de retentissement maternel ou fœtal. Elles atteignent principalement les primipares lors du 3° trimestre de la grossesse. L’éruption polymorphe de la grossesse D5C’est la dermatose spécifique la plus fréquente de la grossesse. Son origine est inconnue. Le prurit est intense et peut précéder l’éruption de 8 à 15 jours. Les lésions cutanées (papules rouges de 1 à 2 mm de diamètre qui confluent rapidement) débutent et prédominent à l’abdomen puis peuvent s’étendre aux fesses, au tronc et à la racine des membres Les lésions disparaissent 1 à 6 semaines après l’accouchement. La récidive lors des grossesses ultérieures est rare. Il n’y a pas de risque pour la mère ni pour l’enfant à naitre Pustulose exanthématique de la grossesse (ou impétigo herpétiforme) Elle est rare. D6Une éruption pustuleuse généralisée s’accompagne d’une altération de l’état général et d’un syndrome biologique inflammatoire. Le pronostic maternel est actuellement bon. Autrefois, en l’absence de traitement la mortalité était élevée. Le pronostic fœtal reste mauvais en raison du risque important de mort in utero ; une surveillance très rapprochée est donc indispensable. Peu de cas guérissent avant l'accouchement. ConclusionD7 Un prurit intense et insomniant doit faire rechercher une dermatose spécifique de la grossesse. En effet, la gravité potentielle de trois de ces maladies (CIG, PG, impétigo herpétiforme) impose une démarche rigoureuse afin de porter le bon diagnostic et de réduire les risques pour la mère et l’enfant. Pour en savoir plus HAS : Pemphigoide Peau et grossesse sur Gyneweb Dermatologie conférences

WOMAN'S INSTITUTE OF MONACO:DERMATOSES SPECIFIQUES de la GROSSESSE

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYAL MONACO - dans MEDECINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche