Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 06:07

ROYAL MONACO N°24 SPOT

Le village de SEBORGA : la petite Principauté italienne
Le village de SEBORGA : la petite Principauté italienne

~~Le village de SEBORGA : la petite Principauté italienne

De l’ancien nom : Castrum Sepulcri, lieu, fort ou village des tombeaux. La traduction littérale ne correspond pas à ce village et il faut surement chercher dans ce nom l’origine antique de sépulture romaines ou ligures. Ce n’est qu’en 954, soit un peu avant le redouté an mille que le nom du bourg apparaît dans un acte de donation du Comte de Vintimille à l’abbaye de Lérins. Séborga devient ainsi et pour huit siècles, une principauté ecclésiastique. A partir de 1666 l’abbé prieur détenteur du titre de Prince, établit un hôtel de la monnaie, il frappe des écus d’argent ayant cours légal. Guiseppe Antonio Biancheri sera prince de Séborga du 16 novembre 1710 à sa mort le 4 novembre 1746. Entre temps il avait vendu le fief en 1729 à Victor Emmanuel 1er de Savoie. Le roi de Piémont Sardaigne n’en paiera jamais le prix, la vente étant en droit caduque, les Savoie s’érigeant en protecteurs de la principauté sans vraiment l’annexer. Avec la Révolution et l’Empire, Séborga est administrativement rattaché à Bordighera puis après 1815 dépend de la Ligurie annexée par les Savoie après le traité de Vienne. En 1950 la population, à partir de cet acte de vente non honoré par le roi de Piémont Sardaigne en 1729, revendique son indépendance.

(c) photo Tabita Espinoza Plejo

(c) photo Tabita Espinoza Plejo

Le village de SEBORGA : la petite Principauté italienne

~~Treize ans plus tard en 1963 un fleuriste, Giorgio Carbone se fait élire prince sous le titre de Giorgio 1er ; Un plébiscite sanctionne ce vote : 304 oui contre 4 non. Giorgio 1er décède en 2009 et est remplacé par Marcelo 1er. Séborga n’abandonne pas sa volonté d’indépendance et de reconnaissance. Le nouveau prince est ambitieux et souhaite un développement de sa Principauté. Le village est sous la protection de saint Bernard, un oratoire dédié à ce saint accueille le visiteur. L’église saint Martin située sur la place centrale est un exemple de l’art baroque avec sa façade peinte. Le visiteur se perdra avec curiosité et intérêts dans Séborga. La principauté offre de nombreuses curiosités et surtout un point de vue époustouflant sur la côte dentelée et rongée par la mer. On peut par temps clair, deviner dans le lointain occident le rocher de Théoule et le cap Camarat et saint Tropez. Séborga avait ses remparts, sa prison, son hôtel des monnaies et un palais où résidaient les moines. Certains verront dans cette principauté, sans reconnaissance internationale, surtout un coup de pub pour attirer les touristes. Nous pouvons assurer que c’est faux. Séborga n’a pas besoin de folklore pour séduire, son panorama enchanteur et ses collines d’oliviers, la riviera italienne encore intacte de la bétonisation, sont assez de motifs pour grimper au-dessus de Bordighera et découvrir Séborga. Pour conclure on soulignera le caractère de cette Principauté, elle obéit au principe historique des républiques aristocratiques de la Renaissance. Le prince et la couronne sont électifs. Séborga est en cela un témoin de l’histoire. par Thierry JAN Gérard Diaconesco édition

(c) Photo Tabita Espinoza Plejo
(c) Photo Tabita Espinoza Plejo

(c) Photo Tabita Espinoza Plejo

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche