Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 08:26
Le Principesse Ira von Fürstenberg e Antonella de Orléans-Bourbon
Le Principesse Ira von Fürstenberg e Antonella de Orléans-Bourbon

S.A.S La Principessa Virginia Carolina Theresa Pancrazia Galdina zu Fürstenberg, oppure in una sola parola: Ira.

Nasce a Roma, già fortunata, già con “la camicia”, da Clara Agnelli ( sorella dell’Avvocato Gianni) e dal Principe tedesco Tassilo von Fürstenberg.

Di lei si é già detto tutto, molto e troppo!

La sposa bambina che a quindici anni convola a fastose nozze a Venezia con il teutonico principe Alfonso Hohenlohe-Langenburg. Esatto! Proprio lui, l’anima del mitico Marbella Club, che inserì la sconosciuta Costa del Sol tra i massimi destini del jet set internazionale, poi giustamente distinto con la massima “Medaglia al merito turistico” conferitagli dal Consiglio dei Ministri spagnolo.

Nei cinque anni di matrimonio, nasce Christoph, detto Kiko, a Losanna e 3 anni dopo Hubertus (apprezzato fotografo e anchorman televisivo in Austria, oltre che provetto sciatore olimpionico).

Kiko, muore recentemente in circostanze tragiche e ancora ignote in un carcere tailandese, accusato di aver alterato un visto di soggiorno.

E’ grazie ad Alfonso che Ira scoprirà le sue doti magnetiche per le elites del “savoir vivre” a Città del Messico, dove Alfonso apre le porte di quel paese alla Volkwagen, e li’ diventeranno i “Monarchi” di quella repubblica : invitatissimi, apprezzatissimi e, naturalmente, invidiatissimi!

La favola finisce tra tradimenti e litigi e, a soli 20 anni, Ira sposa l'industriale-playboy brasiliano Baby Pignatari ( già legato a Linda Christian, Anita Ekberg, Soraya...), ma lui non riesce ad avere figli e non potendo avere quelli di sua moglie perché Alfonso si oppone ferocemente , allontana la giovane e avvenente Ira.

A soli 25 anni Ira è tristemente sola, ma come solo certe donne sanno fare, tira fuori il meglio di sè e presto si rinnamora, questa volta del suo più grande e folle amore: il cinema.

Lavora con passione e senza sosta con grandi registi, Alberto Lattuada, Bolognini, Zeffirelli, Bava...

Una trentina di pellicole, un Festival di Sanremo al fianco di Enrico Maria Salerno, senza dimenticare che molti fotografi la immortalano, Cecil Beaton, Willy Rizzo, Francesco Scavullo...

Una vita ricca di amicizie influenti, riconoscimenti, lusso, cacce nei più bei chateaux, pranzi, abiti di alta moda (spesso Valentino come ai suoi 70 anni), cover dei più prestigiosi magazines del mondo e amori incredibili : chi di noi non ha mai sentito parlare del “romance” con suo cugino il Principe Ranieri di Monaco e delle loro possibili nozze?

A tal proposito, Margareth d’Inghilterra commenterà: "Ira è una donna troppo alta per un paese cosí piccolo!"

Lei non l’ha mai ammesso, si limiterà a ricordare di quanto Ranieri fosse straordinario, serio, simpatico e generoso.

Dieci anni fà, una nuova, inaspettata ed intensa passione la coglie: Objects Uniques!

L’arte antica plasma il moderno, giraffe, cammelli, elefanti, candelabri,palme, teschi, Buddah, enormi coppe, tutto nella virginea trasparenza del cristallo di rocca , accompagnato da porfido, malachite e qualche volta pietre preziose.

Oggetti unici da collezione, che Capi di Stato ammirano nei loro bureau, Principesse asiatiche li ostentano al centro dei loro lunghi tavoli, ricolmi di rambutan, lychee, passion fruit, karambola, kumquat , potenti capitani di azienda ci navigano assieme nei mega yacht , per portafortuna dicono e amici pensatori riflettono sul “sacro e profano” di un teschio addormentato su un libro, probabilmente “Le vite parallele” di Plutarco.

A questo punto mi ritengo estremamente fortunata a possederne alcuni...

Un’icona internazionale di libertà, di indipendenza, di impegno, di intrinseca eleganza (virtù essenziale che le trasmise sua madre), di inesauribile “sens of humor”, senza mai rinunciare a se stessa.

Rileggendo questa “presentazione-introduzione”, vengo colta da un fattore sorpresa e mi domando se quanto scritto può essere considerato un elogio alla mia amica Ira?

Ci penso sù e mi rispondo: può darsi, ma è tutto vero!

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1-L’Aristocrazia oggi: possiamo ancora oggi definire l’Aristocrazia il governo delle Eccellenze?

Direi che oggi, “l’Eccellenza” non è affatto una prerogativa aristocratica! Vedo, persone eccellere in tutti i campi ed in tutti i paesi, sopratutto nei paesi emergenti.

Con ciò, non voglio affatto dire che non vi siano eccellenti nella  cosidetta “vecchia aristocrazia”.

2-Il successo, la fama, il denaro, l impegno: che relazione hai con tutto ciò?

Nulla di cio' è definitivo, tutto è mobile! L’impegno, invece, è qualcosa che mi ha sempre aiutata a sormontare i problemi della mia vita.

3-Cosa , veramente, ti appassiona nella vita di tutti i giorni ?

A questo punto della mia vita, non sò cosa mi potrebbe appassionare, ma, senz’altro, mi divertono le persone intelligenti e spesso sono anche quelle con un forte “sense of humor”e, ahimé, qualchevolta  possono essere anche cinici.

4-Che rapporto hai con il tempo che passa?

Ho vissuto pienamente questa vita, ho provato a non perdere tempo e continuo con questo spirito sino a quando la salute me lo permetterà.

5--Quale donna e quale uomo ti hanno veramente colpito nei tuoi incontri?

Direi, senz’altro tra le donne,  Margaret Thatcher: un rarissimo binomio di assoluta femminilità ed intelligenza maschile.

Tra gli uomini, mio zio, l’avvocato Gianni Agnelli: anche  in questo caso, una speciale combinazione di charme, eleganza, sense of humor, velocità mentale e allo stesso tempo un grande calore mediterraneo.

6-Come mai, non ti sei più sposata, in fondo ti separi per la seconda volta a soli 24 anni?

Non ho mai ritrovato l’occasione giusta e per fortuna non ne ho mai avuto il desiderio e la necessità.

7--Un libro, un’ incontro, un viaggio...:che cosa ha veramente cambiato la tua vita?

 Dopo aver vissuto da bambina in Austria, Venezia, Forte dei Marmi e Cortina, il Messico ha decisamente cambiato la mia vita !  Avevo 15 anni, ero appena sposata e quel paese mi ha aperto gli orizzonti, era un gran respiro.

8-Cosa non sei ancora riuscita a perdonarti e cosa il   mondo non ha ancora capito di te ?

Avrei voluto passare più tempo con i miei figli, questo sì. Non ho mai voluto far credere loro di essere una madre diversa perchè non mi piacciono le ipocrisie e questa mia schiettezza, qualchevolta, non è stata capita!

9-Dopo aver girato il mondo, e considerato anche quanto esso sia cambiato , dove ti senti più a casa e dove ti piacerebbe vivere ?

Forse può sembrare banale, ma mi sento a casa ovunque, anche se il futuro lo vedrei in qualche paese  asiatico perchè lì hanno ancora un forte rispetto per le persone “agè”.

10-Se ti dovessi descrivere, cosa diresti di te?

Possono dire quel che dicono i miei amici di me,  e cioè che ho un buon carattere e sono flessibile, ma ovviamente ci sono i momenti in cui si  fanno eccezioni.

11-Ricordo, che una volta Oriana Fallaci, chiese ad Ingrid Bergman se l’esperienza fosse, in un certo senso, libertà , e se  si è più liberi da giovani o da grandi: cosa ne pensi di tutto ciò?

Senza dubbio alcuno, si è più liberi da grandi: ho impiegato tutta la mia vita a tagliare le catene provenienti dalla mia educazione e oggi, finalmente, posso dire di essere libera!

                                                                                              Grazie Ira!

Entretien de S.A.R La Princesse

Antonella d’Orleans-Bourbon avec

S.A.S La Princesse Ira de Fürstenberg

 
S.A.S. princesse Ira de Fürstenbergen (c) Hubertus von Hohenlohe
S.A.S. princesse Ira de Fürstenbergen (c) Hubertus von Hohenlohe

Rome , Novembre 2014

S.A.S. La Princesse Virginia Carolina Theresa Pancrazia Galdina zu Fürstenberg, ou en un seul mot Ira.

Elle est née à Rome, déjà chanceuse, déjà née « sous une bonne étoile » de Clara Agnelli (sœur de l’Avocat Gianni) et du Prince allemand Tassilo von Fürstenberg.

D'elle, il a déjà été tout dit , beaucoup et trop dit !

L’épouse-enfant qui à quinze ans convole en de fastueuses noces à Venise avec le teutonique prince Alfonso Hohenlohe-Langenburg. Exact ! Vraiment lui, l’âme du mythique Marbella Club, qui introduisit l'inconnue Costa del Sol parmi les plus grands destins du jet set internationale, puis justement distingué de la très importante « Médaille du mérite touristique » qui lui a été décernée par le Conseil des Ministres Espagnol.

Au cours des cinq années du mariage naît Christophe, dit Kiko, à Lausanne et trois ans après Hubertus (photographe apprécié, animateur de télévision en Autriche, ainsi que skieur olympique confirmé).

Kiko meurt récemment dans des circonstances tragiques et encore inconnues dans une prison thaïlandaise, accusé d’avoir falsifié un visa de séjour.

C’est grâce à Alfonso qu’Ira découvrira ses dons magnétiques pour les élites du « savoir vivre » - à Mexico, où Alfonso ouvre les portes de ce pays à la Volkswagen, et là ils deviendront les « Monarques » de cette république : très invités, très appréciés et naturellement très enviés.

L'histoire fabuleuse se termine avec des trahisons et des litiges et, à 20 ans seulement Ira épouse l’industriel-playboy brésilien Baby Pignatari (déjà lié avec Linda Christian, Anita Ekberg et Soraya) mais lui ne pouvait pas avoir des enfants et ne pouvant avoir ceux de son épouse car Alfonso s’y oppose férocement, il éloigne la jeune et avenante Ira.

A seulement 25 ans Ira est tristement seule, mais comme seulement certaines femmes savent le faire, elle tire le meilleur d’elle-même et rapidement tombe de nouveau amoureuse, cette fois de son plus grand et fol amour, le cinéma.

Elle travaille avec passion et sans répit avec de grands metteurs en scène Alberto Lattuada, Bolognini, Zeffirelli, Bava…

Une trentaine de films, un Festival de Sanremo aux côtés d'Enrico Maria Salerno, sans oublier que beaucoup de photographes l’immortalisent, Cecil Beaton, Willy Rizzo, Francesco Scavullo…

Une vie riche d’amitiés influentes, de reconnaissances, luxe, de chasses dans les plus châteaux, de repas, de vêtements de haute couture (souvent Valentino comme pour ses 70 ans), de couverture des plus prestigieux magazines du monde et d' amours incroyables : lequel d’entre nous n’a jamais entendu parler de la « romance » avec son cousin le Prince Rainier de Monaco et de leur possible mariage ?

A ce sujet Margareth d’Angleterre fera le commentaire : Ira est une femme trop importante pour un pays aussi petit !

Elle ne l’a jamais admis, elle se limitera à rappeler combien Rainier était extraordinaire, sérieux, sympathique et généreux.

Il y a dix ans, une nouvelle, inattendue et une intense passion la touche: Objects Uniques!

L’art antique modèle le moderne, girafes, chameaux, éléphants, candélabres, palmiers, crânes, Bouddah, énormes coupes, le tout dans la transparence virginale du cristal de roche accompagné de porphyre, malachite et quelques fois de pierres précieuses.

Objets Uniques de collection que des Chefs d’état admirent dans leurs bureaux, que des Princesses asiatiques mettent en évidence au centre de leurs longues tables, remplies de rambutans, de lychees, de fruits de la passion, de caramboles, de kumquats, de puissants chefs d’entreprises y naviguent dans des mega yachts, comme porte-bonheur disent-ils, et des amis penseurs réfléchissent sur le «sacré et le profane » d’un crâne endormi sur un livre, probablement « les vies parallèles » de Plutarque.

A ce point je considère être extrêmement chanceuse d’en avoir possédé certains.

Une icône internationale de liberté, d’indépendance, d’engagement, d’élégance intrinsèque (vertu essentielle que lui transmit sa mère) d'inépuisable sens de l’humour, sans jamais renoncer à elle-même.

En relisant cette « présentation-introduction » je suis frappée par un facteur surprise et me demande si ce qui est écrit peut être considéré comme un éloge à mon amie Ira ?

J’y pense et je réponds : peut-être, mais tout est véridique !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1-L’Aristocratie aujourd’hui : pouvons nous encore aujourd'hui définir l’aristocratie, comme « le gouvernement des Excellences » ?

 

Je dirais qu’aujourd’hui, « L’Excellence » n’est pas du tout une prérogative aristocratique ! Je vois des personnes exceller dans tous les secteurs et dans tous les pays, surtout dans les pays émergeants. Avec cela, je ne veux absolument pas dire par là qu’il n’y ait pas d'excellentes personnes dans ce qu'on appelle « vieille aristocratie ».

 

2-Le succès, la réputation, l’argent, le devoir : quelle relation as-tu avec tout cela ?

 

Rien de tout cela n’est définitif, tout est mobile ! Le sens du devoir, par contre, est quelque chose qui m’a toujours aidée à surmonter les problèmes de la vie.

 

3-Qu’est ce qui vraiment te passionne dans la vie de tous les jours ?

 

A ce point de ma vie, je ne sais pas ce qui pourrais me passionner, mais certainement les personnes intelligentes m’amusent et souvent également celles avec un « fort sens de l’humour » et oh là là quelquefois ils peuvent être aussi cyniques.

 

4-Quel rapport as-tu avec le temps qui passe ?

 

J’ai vécu pleinement cette vie, j’ai essayé de ne pas perdre de temps et je continuerai avec cet esprit tant que ma santé me le permettra.

 

5-Quelle femme et quel homme t'ont vraiment frappée lors de tes rencontres ?

 

Je dirais, sans aucun doute parmi les femmes, Margaret Thatcher : un rarissime binôme d'absolue  féminité et d’intelligence masculine. Parmi les hommes, mon oncle, Gianni Agnelli : même si dans ce cas une combinaison spéciale de charme, d’élégance, de sens de l’humeur, de rapidité mentale, et en même temps une grande chaleur méditerranéenne.

 

6-Comment se fait-il que tu ne te sois plus  mariée, dans le fond tu te sépares pour la seconde fois à seulement 24 ans ?

 

Je n’ai jamais retrouvé l'occasion juste et par chance je n'en ai jamais eu ni le désir ni la nécessité.

 

7-Un livre, une rencontre, un voyage… qu’est ce qui a vraiment changé ta vie ?

 

Après avoir vécu enfant en Autriche, à Venise, à Forte dei Marmi et Cortina, le Mexique a vraiment changé ma vie ! J’avais 15 ans, j'étais à peine mariée et ce pays m’a ouvert des horizons, c’était un grand souffle d'air.

 

8-Que n'as-tu encore jamais réussi à te pardonner et qu’est ce que le monde n’a pas encore compris de toi ?

 

J’aurais voulu passer plus de temps avec mes enfants, ça oui. Je n’ai jamais voulu leur faire croire que j’étais une mère différente car je n’aime pas les hypocrisies et ma franchise,quelquefois, n'a pas été comprise !

 

9-Après avoir voyagé dans le monde, et considérant également combien il a changé, où te sens- tu  plus chez toi et où aimerais tu  vivre ?

 

Peut-être que cela peut sembler banal, mais je me sens chez moi partout, même si je verrais mon avenir dans quelque pays asiatique parce que là ils ont encore un fort respect pour les personnes « âgées ».

 

10-  Si tu devais te décrire, qu’est ce que tu dirais de toi ?

 

Je peux dire ce que disent  mes amis de moi, c'est-à-dire que j’ai un bon caractère et que  je suis flexible, mais bien sûr il y a des moments où il y a des exceptions.

 

11-  Je me souviens qu’une fois Oriana Fallaci demanda à Ingrid Bergman si l’expérience était, dans un certain sens, liberté et si on est plus libre jeune ou adulte : qu’est ce que tu penses de tout cela ?

 

Sans aucun doute, on est plus libre adulte : j’ai employé toute ma vie à couper les chaînes provenant de mon éducation et aujourd’hui, finalement, je peux dire que je suis libre !

                                                                                                                             Merci Ira !

S.A.S Princesse Ira de Fürstenberg a Monaco

S.A.S Princesse Ira de Fürstenberg a Monaco

Partager cet article

Repost 0
Published by ROYAL MONACO - dans ROYALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche