Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 00:37
COMMUNIQUE DE  PRESSE: LE JOURNAL ROYAL MONACO A ETE VILIPENDE’ A NOUVEAU

LE JOURNAL ROYAL MONACO A ETE VILIPENDE’ A NOUVEAU

Après avoir fait face et fait taire les attaques gênantes par le directeur d'un insert de magazine italien de Bordighera qui affirmait avoir copié son journal, malgré le fait que Royal Monaco (logo et marque enregistrés à Monaco depuis un quart de siècle), premier journal papier presse en Principauté de Monaco dérivé de son blog éponyme, depuis quelque temps pour cause de jalousie, de temps et potins de faible rang tout ceci essaye d’en diminuer la contribution que Royal Monaco apporte à l'information culturelle et aux événements qui se produisent sur ​​la Côte d'Azur et de la Riviera Ligure. Le président de l’ Union de la Presse Francophone Section de Monaco, ONG international reconnu par l'ONU, l'UNESCO, l'OIF, Jean-Marie Fiorucci, correspondant de NICE-MATIN, aidé par la secrétaire générale de cette association dont je suis membre fondateur, ainsi qu'ancien secrétaire général, puis nommé trésorier du nouveau conseil d'administration exigé par la réglementation associative, ont réagi de manière illégale à mes plaintes d'irrégularités vis-à-vis de la direction administrative de l'association, dont le fait que le président, depuis ma nomination, ne m’a jamais remis les livres comptables ce qui m’empêche, en effet, de procéder au contrôle et au bon fonctionnement administratif de l’association. Ladite attitude irrespectueuse et d’abus autoritaire avaient fait partir de UPF Monaco, par le passé, des membres de l'association, dont Vivianne Costa (élue secrétaire générale à ma place après mon mandat puis, peu de temps après, vexée et remplacée par Carole Chabrier, une naturalisée monégasque), et Brigitte Lachaud avec Jean-Jacques Rolland, ce dernier également trésorier pour quelques mois. Or, ces trois personnes font partie des collaborateurs et apparaissent dans l’ours du Royal Monaco et ce serait la raison pour laquelle la présidence de l’association UPF Monaco et son secrétaire général agiraient pour m’éliminer illégalement de l’association et en essayant de discréditer le Royal Monaco tel qu’un journal de langue italienne, « et que les quelques articles en français ne sont que des copies pures et simples des communiqués de presse adressés par les organismes de la Principauté »(sic). Nous nous souviendrons, de ceux qui nous suivent à la lecture des éditions du Royal Monaco, que ce journal a été toujours invité, c’est vrai pour les communiqués de presse, par la présidence du Conseil National de Monaco du passé (dont le secrétaire était le fils de JM Fiorucci) ainsi que par le Conseil National actuellement en charge, et que j’ai eu également l'honneur d'assister à l'ouverture de l'année judiciaire du Tribunal de Monaco (dont l’article dans cette édition N°21). Il y a eu d'autres éléments qui seront répertoriés dans le siège approprié, y compris celui qui affirmait que le soussigné ne serait pas éligible car je n’aurais pas réglé les frais de renouvellement annuel de la carte UPF, élément refusé par la copie du reçu de la banque après que Carole Chabrier, peut-être pour des raisons de sénilité avancée, avait oublié qu’elle m’avait remplacé comme trésorier en percevant les cotisations que moi-même avait recueilli et lui avait remis pour les versées sur le compte bancaire UPF. La partie comique de l'affaire consiste dans le fait que par deux fois ces personnages m’ont demandé et ont volontiers posé afin d'apparaitre dans les articles "Royal Monaco" consacrés à l’UPF dans mon journal. Enfin, pour couronner le tout, ils ont fait signer un papier avec une motion de non-confiance contre moi, faisant en sorte qu’elle ne réalise pas son contenu, à Yvette Cellario, en la nommant d'abord comme nouveau trésorier par une procédure illégale. Yvette Cellario collabore avec Royal Monaco et a confirmé par écrit qu'elle croyait avoir signé un document annexe au nouveau statut associatif ou autre surement ne me concernant pas.

COMMUNIQUE DE  PRESSE: LE JOURNAL ROYAL MONACO A ETE VILIPENDE’ A NOUVEAU

COMUNICATO STAMPA : IL ROYAL MONACO NUOVAMENTE VITUPERATO

Dopo aver fronteggiato e messo a tacere gli incresciosi attacchi da parte del direttore di un inserto di una rivista di Bordighera che si dichiarava copiato dal nostro giornale, primo cartaceo nel Principato di Monaco derivato dall’omonimo blog, con logo e marchio registrati a Monaco da un quarto di secolo nelle rispettive classi protettive, da qualche tempo le gelosie e pettegolezzi di basso rango tentano di sminuirne l’apporto informativo di cultura ed eventi che intercorrono sulla Costa Azzurra e la Riviera di Ponente. Il Presidente dell’ UPF Monaco, Jean-Marie Fiorucci, corrispondente del NICE-MATIN, coadiuvato dalla neo segretaria generale dell’associazione monegasca, cui il sottoscritto fa parte quale ex segretario generale e nominato tesoriere al rinnovo del Consiglio d’Amministrazione previsto dallo statuto, hanno reagito in maniera illegale alle mie contestazioni di irregolarità amministrative e direttive dell’associazione: una delle quali non aver mai consegnato i libri contabili impedendone, di fatto, il controllo e l’esercizio della funzione. Tale atteggiamento irrispettoso ed autoritario del passato avevano fatto allonttanare dall’associazione alcuni membri, tra i quali Vivianne Costa, prima eletta Segretaria Generale e poi defenestata dall’attuale segretaria naturalizzata monegasca Carole Chabrier, quindi Brigitte Lachaud e Jean-Jacques Rolland, anch’egli ex Tesoriere. Queste tre persone fanno parte dei collaboratori del Royal Monaco e sarebbe questo il motivo per il quale la cosiddetta presidenza avrebbe agito per discreditare il Royal Monaco definendolo un giornale in lingua italiana e che qualche articolo in francese non sono che delle copie pure e semplici di comunicati stampa. Ricorderemo a chi ci segue che il Royal Monaco è stato sempre convocato, in questo caso è pur vero per i comunicati stampa, dalla passata amministrazione del Consiglio Nazionale di Monaco (il cui segretario era il figlio di JM Fiorucci) e dall’attuale Consiglio in carica , nonché onorato di assistere all’apertura dell’Anno Giudiziario. Vi sono state altre falsità che verranno enumerate in sede appropriata, tra le quali quella che il sottoscritto non avrebbe pagato la quota di rinnovo annuale, smentita dalla ricevuta bancaria dopo che Carole Chabrier per motivi forse di senilità avanzata aveva dimenticato che mi aveva sostituito anche in qualità di tesoriere per incassare le quote sociali. La parte comica dell’affare consiste nel fatto che per ben due volte questi personaggi hanno posato volentieri per appparire, con articolo UPF, sul mio giornale. Infine, come ciliegina sulla torta, hanno fatto sottoscrivere una mozione di sfiducia nei miei confronti, facendo in modo che non se ne rendesse conto, a Yvette Cellario, nominandola prima come neo Tesoriere, con procedura illegale. Yvette Celario ha già collaborato col Royal Monaco ed ha affermato per iscritto chepensava trattarsi di allegati al nuovo statuto o altro, in ogni caso non relativo alla mia persona.

Luigi Mattera

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche