Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 18:45
A Seattle une étude canadienne confirme les donnés du Pr. Franco Borruto sur la transmission materno-phetal de l'hpv.

A Seattle une étude canadienne confirme les donnés du Prof. Franco Borruto sur la transmission materno-phetal de l'hpv. Une étude canadienne évaluant le risque de transmission périnatal et la persistance du portage HPV chez les nouveau-nés infectés a été présenté lors du congrès mondial sur le papillomavirus à Seattle le 22 août 2014. Cette étude confirme les données de Franco Borruto gynécologue-obstétricien à l’hôpital Princesse Grace de Monaco. En effet, le portage en HPV génital des femmes au premier trimestre de la grossesse apparaît fréquent à presque 45% chez des femmes jeunes en âge de procréer (18 à 30 ans dans cette étude) et cette positivité en HPV reste présente au 3ème trimestre dans près de 8 cas sur 10. L’infection multiple (à plusieurs typesd’HPV) est la situation la plus fréquente. Des prélèvements placentaires post-natals étaient positifs en HPV dans 22,9% des cas chez les femmes positives au 1ertrimestre et chez 2,9% des femmes négatives en HPV à l’inclusion. Les nouveau-nés ont été suivis pendant 2 ans avec des prélèvements multiples tous les 3-6 mois. Le taux de transmission périnatal était de 11,2 % et plus de la moitié de ces infections persistait à 6 mois. Ce travail est poursuivi pour un suivi à long terme des enfants et nécessitera d’autres études plus larges pour mieux comprendre l’impact de l’infection HPV sur la grossesse et sur le nouveau-né. Il est probable que ces données soient un argument supplémentaire à la large couverture vaccinale de la population.

Communiqué rédigée par le professeur Didier Riethmuller chef de service de gynécologie CHU de Besançon

A Seattle une étude canadienne confirme les donnés du Pr. Franco Borruto sur la transmission materno-phetal de l'hpv.

A Seattle conferma dei dati della trasmissione HPV del Prof. Franco Borruto dell’ Ospedale Princesse Grace di Monaco

A Seattle uno studio canadese conferma i dati del Prof. Franco Borruto sulla trasmissione via materno-fetale dello HPV. Uno studio canadese di valutazione del rischio di trasmissione perinatale e la persistenza di HPV trasmessa nei neonati infetti è stato presentato al Congresso Mondiale sul HPV a Seattle il 22 agosto 2014. Questo studio conferma i risultati del Prof. Franco Borruto, ginecoloco all’ ospedale Principessa Grace di Monaco. Infatti, l’ HPV genitale nelle donne nel primo trimestre di gravidanza sembra comune a quasi il 45% delle giovani donne in età fertile (18-30 anni in questo studio), e che la positività HPV rimane presente nel 3 ° trimestre quasi in 8 su 10 casi. L’ infezione multipla (diversi tipi di HPV) è la situazione la più frequente. Campioni placentari postnatali presentavano una positività HPV nel 22,9% dei casi nelle donne positive al 1 ° trimestre e nel 2,9% delle donne HPV negative all’inclusione basale. I neonati sono stati seguiti per 2 anni con più prelevamenti ogni 3-6 mesi. La velocità di trasmissione perinatale è stata 11,2% e più della metà di queste infezioni persisteva ancora per 6 mesi. Questo lavoro è stato continuato per un monitoraggio a lungo termine dei bambini e richiederà ulteriori studi più approfonditi per comprendere meglio l'impatto dell'infezione da HPV in gravidanza e sul neonato. E 'probabile che questi dati siano un ulteriore argomento per avviare l'ampia copertura vaccinale della popolazione.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : ROYAL MONACO RIVIERA ISSN 2057-5076
  •  ROYAL MONACO RIVIERA      ISSN 2057-5076
  • : Royal Monaco Riviera web magazine fondé par Luigi MATTERA est le PREMIER site online de Monaco en presse écrite . Royal Monaco Riviera, il primo sito online del Principato divenuto cartaceo.ARTE, CULTURA, SOCIETA' della Riviera Ligure e Costa Azzurra!
  • Contact

Recherche